Mahmud Ahmed Sherifo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mahmud Ahmed "Sherifo" est un homme politique érythréen né en 1948 dans la province d'Akkelé Guzae.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sherifo termine ses études secondaires au lycée de Dekemhare en 1967. Il rejoint les camps du Front de libération de l'Érythrée la même année. Il est envoyé au Caire pour suivre des études supérieures. Il revient diplômé en 1972 et rejoint le mouvement contestataire des jeunes mené par Issayas Afeworki et Abraham Tewolde.

Sherifo devient membre du comité exécutif du Front populaire de libération de l'Érythrée et participe au développement du mouvement. Il a de nombreux postes importants durant la période 1974-1991.

En 1991, suite à l'indépendance de l'Érythrée, il est nommé vice-président du Gouvernement provisoire d'Érythrée (Gezyawi Mengesti Hager Ertra). Puis en 1993, il devient le premier vice-président de la République érythréenne. Il recevra en plus le poste de ministre de l'Intérieur en 1994, et lors du remaniement ministériel de 1997, il quitte l'intérieur pour le ministère des gouvernements locaux.

Sherifo critique la politique du président érythréen Afeworki lors d'une interview en mai 2001 ; il lance le mouvement de contestation qui mènera à la "lettre des 15". Il est arrêté le 15 septembre 2001. Selon certaines sources[réf. souhaitée], il serait mort en détention en 2003.