Mahan Esfahani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mahan Esfahani

Naissance 1984
Téhéran, Drapeau de l'Iran Iran
Activité principale Claveciniste, organiste
Style baroque
Activités annexes musicologue
Maîtres Peter Watchorn,
Lorenzo Ghielmi
Récompenses Gramophone Editor's Choice
Diapason d'or

Mahan Esfahani (en persan : ماهان اصفهانی), né à Téhéran, en Iran, est un claveciniste, organiste, chef d'orchestre et musicologue irano-américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Iran, il est élevé aux États-Unis. Il apprend d'abord le piano avec son père, mais dès l'adolescence il s'intéresse à l'orgue et au clavecin. Il entre à l'Université Stanford, où il étudie la musicologie grâce à l'enseignement du professeur George Houle. Il poursuit ses études d'instrumentiste auprès claveciniste australien Peter Watchorn à Boston et de l'organiste italien Lorenzo Ghielmi à Milan[1]. La claveciniste tchèque Zuzana Růžičková accepte également de parfaire sa formation.

Il acquiert une audience internationale et retient l'attention de la critique, notamment du Times[1], lors de nombreux récitals : Tokyo, Nagoya, Cologne, Zurich, Bruges, Copenhagen, Nicosie, Vancouver, Bristol, Leeds, Istanbul, Prague. Artiste en résidence au New College d'Oxford, il donne un premier concert au Wigmore Hall en 2009 comme soliste de l'ensemble baroque The English Concert. De 2008 à 2010, il enregistre plusieurs concertos et pièces de musique de chambre du répertoire pour la BBC Radio 3. Il donne son premier concert newyorkais à la Frick Collection en 2012[2]. Il s'intéresse aussi à la musique contemporaine.

Il a également participé à plusieurs concerts comme chef d'orchestre, dirigeant notamment l'Academy of Ancient Music, The Manchester Camerata, The Hanover Band, The English Concert, et l'Arion Orchestre Baroque de Montréal.

Son premier disque, les Sonates Württemberg de Carl Philipp Emanuel Bach, paraît en janvier 2014 sous étiquette Hyperion Records[3] et remporte de nombreux prix.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Biography of Mahan Esfahani on BBC Radio 3.
  2. http://www.nytimes.com/2012/04/03/arts/music/mahan-esfahani-at-the-frick-collection.html
  3. Site Hyperion Records

Liens externes[modifier | modifier le code]