Mahalon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mahalon
La Mairie-Poste
La Mairie-Poste
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Quimper
Canton Pont-Croix
Intercommunalité Communauté de communes du Cap-Sizun
Maire
Mandat
Bernard Le Gall
2014-2020
Code postal 29790
Code commune 29143
Démographie
Gentilé Mahalonais, Mahalonaise
Population
municipale
907 hab. (2011)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 02′ N 4° 26′ O / 48.03, -4.4348° 02′ Nord 4° 26′ Ouest / 48.03, -4.43  
Altitude Min. 2 m – Max. 101 m
Superficie 21,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Mahalon

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Mahalon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mahalon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mahalon
Liens
Site web Mairie de Mahalon

Mahalon [maalɔ̃] est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Relief[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de ce bourg, d'origine moyenâgeuse, a évolué depuis le XIIe siècle : d'abord Mathalon, ensuite Mazalon et aujourd'hui Mahalon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mahalon était l'une des plus anciennes paroisses de l'évêchè de Cornouaille, mentionnée en 1160 dans la Charte des Hospitaliers de Bretagne qui fondèrent une Aumonerie et un hospice dans le village.

Le journal La Croix du 3 janvier 1904 annonce la fermeture de l'école congréganiste de Mahalon, qui était tenue antérieurement par les Filles de Jésus, sur décision du gouvernement d'Émile Combes[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008   Bernard Le Gall    

Canton[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
864 907 1 206 1 148 1 237 1 381 1 328 1 381 1 392
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 386 1 318 1 373 1 294 1 392 1 345 1 484 1 501 1 465
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 446 1 465 1 428 1 399 1 324 1 228 1 103 1 021 916
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
867 802 742 711 773 799 867 881 881
2011 - - - - - - - -
907 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Taux de chômage[modifier | modifier le code]

Secteur primaire[modifier | modifier le code]

Secteur secondaire[modifier | modifier le code]

Secteur tertiaire[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

  • Commune fleurie (label national 3 fleurs)
  • Station Vertes de vacances (labellisée)
  • Festival de l'Hortensia: tous les 2e week-end de juillet. Organisée par l’association Breizh Camellia, le Festival présente plus de 350 variétés de fleurs d’hortensia et de multiples animations (marché aux fleurs, ateliers de jardinage, expositions d'artisanat d'art et de peinture. Neuvième édition en 2011.
  • Festival de l'Insolite tous les 14 juillet: championnat du monde de course en lits à roulettes (27e édition en 2011), Challenge du Finistère de course de voitures à pédales, records du monde insolites à battre (lancer de crêpes, lancer de béret, crachat du noyau d'abricot, lancer de l'œuf), animations de rues, spectacle burlesque, etc.
  • Rando-Santé le premier week-end de septembre: randonnées pédestres,marche nordique, VTT, cyclo-sportif, animations musicales, animations enfants (2300 randonneurs en 2010). 8e édition les 3 et 4 septembre 2011.
  • Les Chemins de découverte: Les « Chemins de découverte » invitent le public à la rencontre d’une commune rurale, Mahalon. Le programme propose visites techniques (cidrerie, boulangerie-biscuiterie, exploitations agricoles, ferme équestre) et activités de pleine nature (initiation aux jeux bretons, randonnée pédestre et VTT, initiation à la pêche en rivière).

Une activité quotidienne est proposée, 7 jours sur 7. Prix national Viva de l'animation touristique.

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • Vestiges du château de Coat-Morvan, fondé au Moyen Âge par Loys de Cornouaille.
  • Vestiges du Manoir de Kerlaouénan, fondé au Moyen Âge par le chevalier de Kerlaouénan, reconstruit au XIXe siècle.
  • Colombier de Kerandraön (XVIIIe siècle).
  • Manoir de Tromelin, fondé au Moyen Âge par la famille de Tréganvez, remanié au XVe siècle.
  • Maison de Ty-Glas fondée au XVIe siècle par la famille Trepas.
  • Tour de Pont-Croix.
  • Fontaine de Saint-Vivoc (XIXe siècle).

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • Église de Saint-Magloire, fondée au XIIe siècle et remaniée (cadran solaire daté de 1652 - tombeau de Ronan de Trémillac et de Marguerite de Tréganvez, dame de Tromelin, son épouse XVIe siècle).
  • Chapelle Saint-Pierre (et son campanile ), fondée au XVIe siècle par les seigneurs de Kerandraön, située à Lohantec.
  • Chapelle Saint-Fiacre, reconstruite en 1883.
  • Croix de Staug-Irvin (XIIIe siècle).
  • Croix de AR Groaz Ru (XVIIe siècle).

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

  • Mégalithes de Woarem-Goz (époque néolithique).

Aux alentours[modifier | modifier le code]

Équipements ou services[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

La bibliothèque municipale

Sports[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Vie locale[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Marché[modifier | modifier le code]

Environnement[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Journal La Croix n° 6360 du 3 janvier 1904, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k220217g/f3.image.r=Clohars%20Fouesnant.langFR
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Monuments historiques, bâtiments et objets artistiques