Mahakala (dinosaure)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mahakala (d'après le sanskrit Mahakala, une des huit principales déités protectrices dans le bouddhisme tibétain) est un genre de dromaeosauridés primitif du Campanien, de la Formation de Djadokhta, dans le désert de Gobi, en Mongolie. C'était un petit dromaeosauridé, long d'environ 70 centimètres. Son squelette présente des caractères que l'on trouve aussi chez les troodontidés et les avialiens les plus anciens. Malgré ces caractères d'allure plus tardive, c'est le plus ancien dromaeosauridé connu. Sa petite taille, et la petite taille d'autres deinonychosaures primitifs, semble indiquer que ce caractère est apparu chez les ancêtres des oiseaux avant la capacité de voler.

Description[modifier | modifier le code]

Mahakala a été décrit à partir d'IGM 100/1033, un squelette partiel comprenant des os du crâne, des vertèbres, des os des membres et une partie du bassin et de la ceinture scapulaire. Bien que cet individu soit particulièrement petit, de taille comparable à Archaeopteryx, Caudipteryx ou mei, il était proche de l'âge adulte. Ce genre se distingue des autres paraves (dromaeosauridés, troodontidés et oiseaux) par des détails du cubitus, du fémur, de l'os iliaque et des vertèbres caudales. Comme l'Archaeopteryx et les dromaeosauridés dérivés mais contrairement aux troodontidés primitifs et à d'autres dromaeosauridés, le métatarsien du milieu (le troisième) n'était pas comprimé, ce qui semble montrer que la version non comprimée est la version primitive. Son deuxième orteil avait la forme typique de celui d'un dromaeosauridé, avec une grande griffe. Mahakala a également des pattes avant très courtes par rapport aux autres dromaeosauridés.

Classification[modifier | modifier le code]

Une analyse phylogénétique faite par Turner et ses collègues, qui ont décrit le spécimen, présente Mahakala comme le plus primitif des dromaeosauridés. Leurs résultats ainsi que la petite taille des autres théropodes paraviens primitifs semblent montrer que la petite taille n'était pas une spécificité des premiers oiseaux mais un trait commun aux premiers paraves : la petite taille aurait précédé le vol et n'aurait pas été une autapomorphie propre aux oiseaux. Comme les oiseaux, les troodontidés et les dromaeosauridés n'ont pas toujours conservé leur petite taille, et la taille de certains a augmenté dans plusieurs lignées non apparentées entre elles. Mahakala présente une combinaison de caractères communs aux troodontidés et aux oiseaux primitifs, mais il en manque certains qui sont présents chez des dromaeosauridés plus dérivés.

Paléoécologie et paléobiologie[modifier | modifier le code]

On considère que le paléoenvironnement de la Formation de Djadokhta est caractérisé par un climat semi-aride, avec des dunes de sable et les dépôts alluviaux. Ce paysage de steppe semi-aride était drainé par des cours d'eau intermittents et subissait de temps en temps des tempêtes de poussière et de sable. L'humidité était saisonnière. Les animaux présents comprenaient des tortues terrestres et des crocodiliens, des lézards, des mammifères et des dinosaures variés. Il n'y avait pas d'animaux aquatiques : on n'y trouve notamment aucun poisson. La majorité de la faune était de taille petite à moyenne. Les petits coelurosaures sont les dinosaures les plus variés, y compris le dromaeosauridé Velociraptor, les troodontidés Byronosaurus et Saurornithoides, les oviraptoridés Citipati, Khaan et Oviraptor et les alvarezsauridae Mononykus et Shuvuuia. Parmi les autres dinosaures, on peut citer le cératopsien Protoceratops et l'ankylosauridé Pinacosaurus. Comme d'autres dromaeosauridés, Mahakala aurait été un petit carnivore très actif.

Références[modifier | modifier le code]


(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Mahakala (dinosaur) » (voir la liste des auteurs)