Creamy, merveilleuse Creamy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mahō no tenshi Creamy Mami)
Aller à : navigation, rechercher

'Creamy, merveilleuse Creamy
(
Creamy, adorable Creamy)

魔法の天使クリィミーマミ
(Mahō no Tenshi Kurīmī Mami)
Genre Magical girl
Anime japonais
Réalisateur
Studio d’animation Studio Pierrot
Chaîne Drapeau du Japon Nippon Television
1re diffusion
Épisodes 52
Manga
Cible
éditoriale
Shōjo
Auteur Ito Kazunori (histoire)
Yuuko Kitagawa (dessin)
Éditeur Drapeau du Japon Kodansha
Sortie initiale 1983 – 1984
Volumes 3
OAV japonais : Forever Once More
Réalisateur
Studio d’animation Studio Pierrot
Sortie
Épisodes 1
OAV japonais : Long Goodbye
Réalisateur
Studio d’animation Studio Pierrot
Sortie
Épisodes 1
OAV japonais : Lovely Serenade
Studio d’animation Studio Pierrot
Sortie

1985

Épisodes 1
OAV japonais : Curtain Call
Réalisateur
Studio d’animation Studio Pierrot
Sortie

1986

Épisodes 1
OAV japonais : Perfect Memory
Studio d’animation Studio Pierrot
Sortie

1987

Épisodes 1

Creamy, merveilleuse Creamy[1]' (魔法の天使クリィミーマミ, Mahō no Tenshi Kurīmī Mami?, littéralement L'ange magique Creamy Mami), est une série animée de magical girl produite par le Studio Pierrot à partir de 1983.

En France, elle a été diffusée à partir du sur La Cinq dans l'émission Youpi ! L'école est finie sous le titre Creamy, merveilleuse Creamy. Le dessin-animé sera renommé Creamy, adorable Creamy lors de sa rediffusion à partir du dans Club mini sur TF1. Rediffusions sous ce nouveau titre sur TMC Monte Carlo et Mangas.

Elle connut trois adaptations en OAV et parut dans d'autres productions spéciales du Studio Pierrot. Un manga en trois volumes, avec un scénario de Ito Kazunori et des dessins de Yuuko Kitagawa est également sorti pendant la diffusion de la série originale. C'était la première série de magical girl produite par le Studio Pierrot[2], et la première à être conçue par Akemi Takada. En 2005, un sondage de TV Asahi sur les 100 meilleures séries animées de tous les temps plaça Mahō no Tenshi Creamy Mami à la 82e place[3].

L'histoire[modifier | modifier le code]

Yū Morisawa est une fillette de 10 ans ordinaire, jusqu'au jour où elle voit un vaisseau spatial dans le ciel. Emmenée à l'intérieur, elle fait la connaissance de Pino Pino qu'elle aide à retrouver l'Étoile Merveilleuse (Feather Star) en détruisant un nuage de mauvais rêve dans le vaisseau. Pour la remercier, il lui donne un pendentif renferment des formule et une baguette magique qui lui serviront pendant un an.

Malheureusement Sisi et Sinon, deux chats qui veillent sur elle n'arrive qu'a lire qu'une seule formule magique : celle pour se transformer en adolescente de 16 ans. Alors que Yū, transformée, se promène en ville, elle entre par hasard dans un studio de télévision où on lui propose de chanter en remplacement de Chantal. Ce fut un succès éclatant grâce à sa magie. Elle poursuivra sa carrière, non sans réticences, sous le pseudonyme de Creamy Mami. Durant toute l'année, elle rencontrera des habitants de l'Étoile merveilleuse et des créatures surnaturelles...

Les personnages[modifier | modifier le code]

  • Yū Morisawa (森沢優, Morisawa Yū?) / Creamy Mami (クリィミーマミ, Kurīmī Mami?) (seiyū : Takako Ōta) : Yū est une fillette de 10 ans qui aime en secret son ami Toshio Ōtomo. En recevant le pouvoir de se transformer en adolescente de 16 ans, elle est amenée à remplacer la chanteuse Megumi Ayase à la télévision. Sous le nom de Creamy Mami, elle remporte un succès immédiat.
  • Sinon (ネガ, Nega?) (seiyū : Kaneta Kimotsuki) : Sinon est l'un des deux chats de l'Étoile merveilleuse qui veillent sur Yū quand elle a ses pouvoirs magiques. Il peut communiquer par télépathie avec Sisi.
  • Sisi (ポジ, Poji?) (seiyū : Yuko Mita) : Sisi est l'un des deux chats de l'Étoile merveilleuse qui veillent sur Yū quand elle a ses pouvoirs magiques. Elle peut communiquer par télépathie avec Sinon.
  • Chantal Ayase (綾瀬めぐみ, Ayase Megumi?) (seiyū : Saeko Shimazu) : Chantal est une jeune idole populaire et la vedette de Parthenon Productions. Elle se sent menacée par l'arrivée de Creamy Mami et se déclare comme sa rivale.
  • Kidokoro Hayato (木所マネージャー, Kidokoro Manējā?)  : manager de Chantal, il devient le manager de Creamy Mami quand elle est engagée par Parthenon Productions.
  • Cora Morisawa (森沢なつめ, Morisawa Natsume?) (seiyū : Mika Doi) : femme de Tetsuo, mère de Yū, Natsume s'occupe de Creamy avec son mari. Elle était autrefois la chef d'une bande de motards.
  • Fabrice Morisawa (森沢哲夫, Morisawa Tetsuo?) (seiyū : Akira Murakami) : mari de Natsume, père de Yū. Il faisait autrefois partie de la bande de motards de Natsume.
  • Toshio Ōtomo (大伴俊夫, Ōtomo Toshio?) (seiyū : Yū Mizushima) : ami de Yū Morisawa et de Midori Kisaragi, il tombe amoureux de Creamy Mami dés la première fois qu'il la voit.
  • Pino Pino (ピノピノ, Pino Pino?) (seiyū : Seiko Nakano) : l'extraterrestre Pino Pino offre des pouvoirs magiques à Yū Morisawa pendant un an, pour la remercier de l'avoir aidé à retrouver l'Étoile merveilleuse.
  • Shingo Tachibana (立花慎悟, Tachibana Shingo?) (seiyū: Kazuhiko Inoue) : Jingle est le président de Parthenon Productions, il reconnaît rapidement Creamy Mami comme une future idole, et essaie de faire d'elle une star.

Impact et influence[modifier | modifier le code]

Creamy Mami est connu pour avoir été un pionnier d'une nouvelle stratégie marketing connue sous le nom de media mix ou mélange des médias. La série animée servait à promouvoir une jeune et nouvelle chanteuse. La chanteuse Takako Ohta jouait la chanteuse Creamy Mami dans la série. Le générique de début, Delicate ni Suki Shite, était sa première chanson. Même s'il s'agissait d'une chanteuse débutante et non d'une vraie seiyū, elle doubla Yu/Creamy dans la série. Le résultat fut un succès : Creamy Mami devint une série culte et Takako Ohta y gagna une grande popularité qui persiste encore aujourd'hui. En 1999, l'émission Kaishingeki TV Utaemon de la chaîne Fuji TV organisa un sondage sur la chanson de série animée la plus populaire chez les spectateurs de 25 ans, et Delicate ni Suki Shite arriva en 1re position[4]. La série a été également diffusée plusieurs fois sur Internet. En août 2006, il était possible de voir la série gratuitement en vidéo à la demande sur GyaO.

La stratégie media mix a également été utilisée avec des séries comme Idol Densetsu Eriko (1989) et Idol Tenshi Youkoso Yōko (1990). La version animée de Full Moon wo sagashite (2002) repose sur le même principe. On peut également citer Lemon Angel (1987). L'utilisation d'une série animée pour promouvoir une chanteuse n'était pas nouvelle en soi car une série de ce type, Pink Lady Monogatari, existait déjà en 1978 ; cependant, Pink Lady était déjà populaire avant la série, et n'a donc pas vraiment été révélée grâce à cette dernière.

Creamy Mami fut le précurseur du format utilisé par la suite par Studio Pierrot pour ses futures productions de magical girls, en particulier Fancy Lala[5]. Creamy Mami apparaît également dans Adesugata Mahou no Sannin Musume avec Magical Emi (Emi magique) et Pelsia (Vanessa ou la magie des rêves), ainsi que dans Majokko Club Yoningumi A-Kukan Kara no Alien X avec Magical Emi, Pelsia et Pastel Yumi (Susy aux fleurs magiques). La popularité de la série ne s'arrêta pas à deux suites, mais Creamy Mami prit également part à cinq séries de clips, à commencer par l'OAV Lovely Serenade en 1985. La seconde de ces deux suites, Magical Angel Creamy Mami Long Goodbye, débuta par l'épisode court Mahō no Tenshi Creamy Mami VS Mahō no Princess Minky Momo Gekijou no Daikessen, où Creamy Mami se bat contre Minky Momo (Gigi) d'Ashi Productions[2].

Diffusions hors du Japon[modifier | modifier le code]

Magical Angel Creamy Mami fut doublé en italien par Studio PV, pour être diffusé en Italie à partir du 3 février 1985 sous le nom de L'incantevole Creamy[6]. Il fut également diffusé en France sous le nom de Creamy, merveilleuse Creamy à partir du 29 avril 1988[7]. C'est lorsque le groupe AB acquit les droits des dessins-animés historiques de La Cinq, que la série s'appela Creamy, adorable Creamy.

Sorties DVD[modifier | modifier le code]

  • Déclic Images édita plusieurs versions de coffrets. Deux en édition simple en version française seulement. La première de deux box (26 épisodes chacun) en 2006. Suivie en 2007 d'une "édition petit prix", cette fois en 4 box de 4 DVD (13 épisodes par disque). Une édition seulement en VOSTF de 2 box fin 2006 et une Collector (9 DVD) en 2009 comprenant la VF, la VOSTF ainsi qu'un livret.

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Lors de la sortie DVD, le générique fut remonté différemment de celui d'époque à cause de certaines séquences provenant du générique japonais avec crédits. Elles sont peu nombreuses et se situent surtout au début. Celui de Vanessa ou la magie des rêves est également concerné.
  • Lorsque Creamy termine de chanter dans le deuxième épisode, près de la piscine à la moitié de la 13e minute, Nils Holgersson, une autre production du Studio Pierrot, se lève pour applaudir. Cette séquence est reprise dans le générique français.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1] sur imdb.com, .
  2. a et b (en) Mahou no Tenshi Creamy Mami sur Mirror of KASHA
  3. (en) Les 100 meilleurs anime de TV Asahi sur Anime News Network
  4. (ja)« Biographie de Takako Ohta 4 » (consulté le 7 août 2006)
  5. Michelle Rogers, « Mahou no stage Fancy Lala » (consulté le 4 août 2006)
  6. (it)« Recensioni - Anime - L'incantevole Creamy » (consulté le 7 août 2006)
  7. (fr)« CREAMY MERVEILLEUSE CREAMY »,‎ 21 août 2005 (consulté le 7 août 2006)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sites officiels[modifier | modifier le code]

Internet Movie Database[modifier | modifier le code]