Magnus II des Orcades

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Magnus d’Angus ou Magnus II des Orcades (né vers 1175/1185 et mort en 1239) fut comte des Orcades et comte de Caithness en Écosse de 1231/1236 à 1239.

Origine[modifier | modifier le code]

La relation familiale du comte Magnus d’Angus avec la famille des comtes des Orcades n’est pas clairement établie. Son nom de Magnus indique qu'il avait sans doute une mère d'origine scandinave. Traditionnellement, on considère qu’il est le fils de Gillebride[1], comte d'Angus mort vers 1187, et de sa seconde épouse Ingiborg, une sœur du Jarl Harald Ungi tué en 1198[2]. Toutefois John L. Roberts avance l'hypothèse que sa mère était la fille de Jean Haraldsson donnée comme otage au roi Guillaume Ier d'Écosse[3].

Règne[modifier | modifier le code]

Après le meurtre en 1231 de Jean Haraldsson, comte des Orcades, le roi Håkon IV de Norvège l’investit en 1236 titulaire du comté des Orcades, alors qu’il devait déjà être âgé d’une cinquantaine d’année. La mort de Magnus est relevée dès 1239 par les Annales d’Islande[4].

Postérité[modifier | modifier le code]

Le comte Magnus laisse un fils, Gillebride[5], nommé Gibbon Magnusson par les « Annales Islandaises », qui assume partiellement sa succession.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gillechrist ou Gilbert.
  2. Mike Ashley, British Kings & Queens, Robinson, Londres, 1998, Chart-28 « Earls of Orkney » p. 448, (ISBN 1841190969).
  3. John L. Roberts, Lost Kingdoms. Celtic Scotand and the Middle Ages, Edinburgh, University Press, p. .86, (ISBN 0748609105).
  4. (la) & (is) Annales Islandici: AD 1239 p. 113
  5. le nom de son fils est un des éléments qui permet une hypothèse sur sa parenté

Sources[modifier | modifier le code]

  • Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens Robinson London(ISBN 1841190969) « Magnus II  » p. 541-543.
  • Jean Renaud, Les Vikings et les Celtes, éd. Ouest-France Université, Rennes, 1992 (ISBN 2737309018).
  • (en) John L. Roberts Lost Kingdoms, Cetic Scotland and the Middle Ages Edinburgh University Press 1997 (ISBN 0748609105).