Magnus Fredrik Ferdinand Björnstjerna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Magnus Fredrik Ferdinand Björnstjerna

Magnus Fredrik Ferdinand Björnstjerna est un écrivain et homme politique suédois. Né à Dresde le 10 octobre 1779, il est décédé le 6 octobre 1847 à Stockholm.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un secrétaire de légation, il est élevé en Allemagne. Nommé enseigne à 14 ans, il participe et se fait remarquer lors de la guerre de Finlande. En 1809, il est envoyé en mission secrète auprès de Napoléon I et en 1812, négocie à Londres la vente de la Guadeloupe. Général (1812), il participe en 1813 aux combats de Grossbeeren, Dennewitz et Leipsick et négocie la reddition de Lubeck, Hambourg et Maestricht.

En 1814, il fait partie de l'expédition chargée de faire passer la Norvège sous les lois suédoises.

Baron (1815), lieutenant-général (1820), comte (1826), maréchal (1843), il sera par la suite Ambassadeur à Londres de 1828 à 1846.

Œuvres[modifier | modifier le code]

On lui doit :

  • L'Empire britannique de l'Est (1840)
  • Théogonie, philosophie et cosmogonie des Hindous (1843)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p. 306
  • Biografiskt lexicon öfver namnkunnige svenske män, 1838, p. 130

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]