Magnolia à grandes fleurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le magnolia à grandes fleurs, ou magnolier à grandes fleurs, ou laurier-tulipier (Magnolia grandiflora) est un arbre de grande taille. Probablement en raison de ses belles feuilles persistantes, c'est le plus connu des magnolias. Il est originaire des États-Unis et largement cultivé comme arbre d'ornement.

Distribution[modifier | modifier le code]

Habitat naturel[modifier | modifier le code]

Répartition d'origine du laurier-tulipier dans 8 états des États-Unis

C'est un arbre originaire du sud-est des États-Unis, du Texas jusqu'en Virginie en passant par le nord et le centre de la Floride.

Acclimatation en Europe[modifier | modifier le code]

L'arbre est introduit en Europe au XVIIIe siècle. C'est probablement l'amiral Roland-Michel Barrin de la Galissonnière qui l'importe en France, depuis le port de Paimbœuf en aval de Nantes, en 1711[1].

Une vingtaine d'années plus tard, René Darquistade, maire de Nantes, plante cette essence dans les serres de sa propriété de la Maillardière aux Sorinières au sud de Nantes. Le jugeant sans intérêt, Darquistade décida d'abattre l'arbre. Celui-ci est sauvé de justesse par l'épouse du jardinier qui le fait replanter dans les dépendances du château au pied du pigeonnier. Trouvant enfin des conditions plus favorables, le magnolia se développe et finit par fleurir. Après plusieurs tentatives infructueuses, les pépiniéristes nantais réussissent finalement à le multiplier par marcottage aérien, permettant ainsi d’assurer sa diffusion[1],[2].

En 1764, grâce à un rameau ramené par le jeune apothicaire nommé Louvrier, François Bonamy identifie ce magnolia[1].

Description[modifier | modifier le code]

Graines
Fruit de Magnolia grandiflora

C'est un grand et bel arbre, à port pyramidal, d'une hauteur allant jusqu'à 30 m, jusqu'à 25 mètres en culture.

Son feuillage est persistant. Ses feuilles sont entières à bord lisse, de forme obovale elliptique, longues de 10 à 20 cm, coriaces, vert brillant sur la face supérieure, velues, tomenteuses et souvent roux ferrugineux sur la face inférieure.

La floraison, qui apparaît assez tardivement sur les arbres arrivés à maturité, vers 25 ans (sauf pour certains cultivars précoces), dure tout l'été, de juin à septembre, voire novembre. (Dans le sud-est des États-Unis, la floraison est de fin avril à juillet.) Les fleurs sont grandes, jusqu'à 25 cm de diamètre, blanches, très parfumées et très décoratives. Chaque fleur persiste une seule journée sur l'arbre, mais elles se renouvellent constamment.

Le fruit, ovoïde, ressemble un peu à un cône de conifère. D'abord vert jaunâtre, il rougit peu à peu tandis que ses écailles s'entrouvrent pour dégager les graines rouge vif.

Chateaubriand décrit le laurier-tulipier dans son roman Atala.

Particularité[modifier | modifier le code]

Fleur de Magnolia grandiflora

Le laurier-tulipier est, si l'on excepte les conifères, l'un des rares arbres de climat tempéré à feuillage persistant[réf. nécessaire].

Culture[modifier | modifier le code]

Arbre de climats tempérés et tropicaux, il préfère une exposition plein soleil, et la proximité d'une eau courante. En France, il est rustique jusqu'en Île-de-France, où il souffre cependant des grands froids. Plus au nord, il pousse moins bien et fleurit mal.

Préfère les sols à pH neutres ou acides, mais peut supporter en sol humide un pH assez élevé, jusqu'à pH8. Il aime les sols siliceux.

Variétés ou cultivars[modifier | modifier le code]

Laurier-tulipier planté en 1807 au jardin des plantes de Nantes
Conduite palissée d'un laurier-tulipier à Antony House en Cornouailles

Il existe de nombreuses variétés ou cultivars, dont :

Notes et références[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Encyclopédie du Bon Jardinier - Tome 3 - Édition « La Maison Rustique » - Paris - 1992
  • Les arbres par P. Lanzara et M. Pizzetti - Guide Nathan - 1985

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :