Magister Wigbold

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Magister Wigbold, né en 1365, mort en 1401, connu également sous le nom de Maître des Sept Arts, était un pirate allemand faisant partie des Likedeeler (Frère des victuailles) de Klaus Störtebeker. Il est l’un des Likedeeler les plus connus, avec Gödeke Michels et Klaus Störtebeker. Son surnom Wigbold vient de wig et bold, signifiant respectivement bataille, querelle et intrépide, courageux en ancien anglais.

La vie de Wigbold est peu documentée. Il aurait appris un certain nombre de compétences dans un monastère, d’où il aurait ensuite été expulsé pour des raisons incertaines. Il serait ensuite entré à l’université d’Oxford.

Il est souvent décrit comme le cerveau des Likedeeler. Contrairement à Gödeke Michels ou Klaus Störtebeker, il évite les batailles et préfère négocier des redditions et réduire le nombre de victimes.

Wigbold capture et pille des navires avec les autres Likedeeler sur la mer de l’Ouest (aujourd’hui mer du Nord), notamment les navires de la Hanse, jusqu’à ce que la Hanse envoie des forces considérable à leur poursuite. Gödeke Michels et Wigbold parviennent dans un premier temps à échapper à leurs poursuivants, mais finiront par être capturés et exécutées dans le quartier de Grasbrook, à Hambourg.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Matthias Blazek: Seeräuberei, Mord und Sühne – Eine 700-jährige Geschichte der Todesstrafe in Hamburg 1292–1949. ibidem, Stuttgart 2012, ISBN 978-3-8382-0457-4.
  • Thomas Einfeldt: Störtebekers Kinder. Ravensburger Buchverlag, Ravensburg 2002, ISBN 3-473-58200-X.
  • Gustav Schalk: Klaus Störtebeker. Ueberreuter, Wien 2002, ISBN 3-8000-2876-X.

Sources[modifier | modifier le code]