Magdalena Forsberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Forsberg.
Magdalena Forsberg Biathlon pictogram.svg
Magda Forsberg Antholz 2006 (cropped).jpg
Contexte général
Sport Biathlon
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Suède Suédoise
Naissance 25 juillet 1967 (47 ans)
Lieu de naissance Örnsköldsvik
Taille 1,66 m
Poids de forme 57 kg
Club Sundsvall Biathlon
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 0 2
Championnats du monde 6 1 5
Coupe du monde (globes) 23 2 3
Coupe du monde (épreuves) 42 18 27
* Dernière mise à jour : 31 janvier 2014

Magdalena Forsberg, née Wallin le 25 juillet 1967 à Örnsköldsvik, est une ancienne biathlète suédoise.

La biathlète au plus grand palmarès n'aura finalement jamais été championne olympique. Elle ne remporte que deux médailles de bronze lors des Jeux olympiques d'hiver de 2002, en sprint et en individuelle.

Par contre, elle est six fois championne du monde de biathlon, avec en plus une médaille d'argent et cinq médailles de bronze. Mais sa domination est réellement prouvée par ses six victoires consécutives en Coupe du monde de biathlon de 1997 à 2002. Pour un total record de quarante-deux victoires (quatre-vingt-sept podiums) en Coupe du monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'une de ses premières compétition internationales sont les Championnats du monde de ski nordique 1987 où elle fait partie du relais quatre fois cinq kilomètres suédois qui obtient la médaille de bronze. Elle dispute sa première épreuve de coupe du monde en janvier 1988[1]. Deux mois plus tard, lors de sa deuxième course, elle termine deuxième du dix kilomètres libre de Rovaniemi. La saison suivante, elle dispute deux nouvelles épreuves de coupe du monde avant de disputer les championnats du monde à Lahti où elle termine dixième du trente kilomètres libre. Elle continue à concourir en coupe du monde. En 1992, elle dispute les jeux olympiques d'Albertville : elle termine vingt-sixième du quinze kilomètres classique puis trente-quatrième du trente kilomètres libre. Avec seulement cinq Top 10, elle décide de se diriger vers la discipline du biathlon.

Elle fait ses débuts en coupe du monde de biathlon lors de la saison 1994-1995 : ses deux premières courses, à Bad Gastein, se soldent par une treizième place de l'individuelle et une dix-septième au sprint[2]. Peu avant les championnats du monde, elle remporte sa première victoire en coupe du monde lors du sprint de Ruhpolding. Lors des mondiaux, elle obtient une septième place en individuelle, une dix-neuvième en sprint et une quatorzième avec le relais[2].

Elle obtient sa deuxième victoire en coupe du monde lors de la saison suivante lors de l'individuelle de Oslo Holmenkollen. Cette même saison, elle obtient sa première médaille individuelle internationale en obtenant la troisième place du sprint des mondiaux de Ruhpolding[2]. La saison suivante, elle remporte son premier doublé à Oberhof, sprint et poursuite. Lors des championnats du monde, elle obtient trois médailles, l'or en individuelle et en poursuite et le bronze du sprint. Durant cette saison, elle termine au premier rang du classement général de la coupe du monde avec 319 points. Elle obtient également le globe de la poursuite, épreuve disputée pour la première fois lors de cette saison, et termine deuxième de l'individuelle et troisième du sprint. Lors de la saison suivante, elle remporte tous les globes individuels et le classement général. Lors des jeux olympiques de Nagano, elle termine quatorzième de l'individuelle, avec trois tirs manqués[3], et dix-septième du sprint avec de nouveaux trois pénalités[4]. Elle obtient la dixième place avec le relais suédois. Elle a la particularité de disputer également le relais dans l'épreuve de ski de fond, compétition où les Suédoises terminent huitième. Elle remporte ensuite le titre mondial de la poursuite, discipline qui ne figure pas encore au programme des jeux[5].

La saison suivante, elle termine dans les trois premières dans tous les classements par discipline, remportant les globes du sprint et de la poursuite et son troisième grand globe récompensant la vainqueure de la coupe du monde. Elle remporte deux nouvelles médailles mondiales, l'argent du sprint et le bronze du départ en ligne (ou mass-start), nouvelle épreuve, lors des mondiaux de Kontiolahti. Elle domine de nouveau le biathlon mondial lors de la saison 1999-2000 avec trois nouveaux petits globes, en individuelle, sprint et poursuite, et le le classement général. Lors des mondiaux disputés conjointement à Holmenkollen et Lathi, elle remporte la poursuite termine troisième de l'individuelle.

Lors des mondiaux de Pokljuka, l'année suivante, elle remporte trois nouvelles médailles, deux en or en individuelle et en mass-start, et le bronze de la poursuite. Elle termine en tête des classements des quatre disciplines et remporte ainsi une nouvelle fois le classement général.

La saison 2001-2002 est une saison importante pour Magdalena Forsberg : la biathlète au plus grand palmarès a pour objectif de remporter une médaille olympique, seule récompense manquant encore à son palmarès, lors des jeux de Salt Lake City. Toutefois, elle échoue dans la tentative de remporter un titre olympique : elle ne termine que troisième de l'individuelle, derrière Andrea Henkel et Liv Grete Skjelbreid-Poirée, en faisant une faute de plus, deux tirs manqués, que ces deux adversaires[6]. Deux jours plus tard, elle remporte sa deuxième médaille de bronze en terminant derrière les Allemandes Kati Wilhelm et Uschi Disl, Wilhelm l'emportant grâce à un sans faute, Disl et Forsberg subissant une pénalité[7]. Elle termine également sixième de la poursuite, épreuve remportée par la Russe Olga Pylyova-Medvedtseva. Elle remporte ensuite sa dernière épreuve de coupe du monde à Oslo Holmenkollen sur la poursuite[2]. Comme la saison précédente, elle réalise le grand chelem en remportant l'ensemble des classements de discipline et le classement général.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques en biathlon[8]
Épreuve / Édition Individuelle Sprint Poursuite Relais
Jeux olympiques 1998
Drapeau : Japon Nagano
14e 17e Épreuve inexistante à cette date 10e
Jeux olympiques 2002
Drapeau : États-Unis Salt Lake City
médaille de bronze, Jeux olympiques médaille de bronze, Jeux olympiques 6e  ?

Légende : Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve ; la poursuite ne fait son apparition au programme des jeux qu'à partir des jeux de Salt Lake City.

Jeux olympiques en ski de fond[8]
Épreuve / Édition 15 km classique
10 km classique
30 km libre Relais
Jeux olympiques 1992
Drapeau : France Albertville
26e 34e 7e
Jeux olympiques 1998
Drapeau : Japon Nagano
8e

Légende : — : épreuve non disputée par la skieuse.

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Individuelle Sprint Poursuite Départ en ligne Relais Équipe
Mondiaux 1995
Drapeau : Italie Anterselva
7e 19e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 14e
Mondiaux 1996
Drapeau : Allemagne Ruhpolding
15e médaille de bronze, monde Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 10e
Mondiaux 1997
Drapeau : Slovaquie Osrblie
médaille d'or, monde médaille de bronze, monde médaille d'or, monde Épreuve inexistante à cette date 16e 16e
Mondiaux 1998
Drapeau : Slovénie Pokljuka
Pas d'épreuve en raison des jeux olympiques Pas d'épreuve en raison des jeux olympiques médaille d'or, monde Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 1999
Drapeau : Finlande Kontiolahti
Drapeau : Norvège Holmenkollen
6e médaille d'argent, monde 5e médaille de bronze, monde Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2000
Drapeau : Norvège Holmenkollen
Drapeau : Finlande Lahti
médaille de bronze, monde 4e médaille d'or, monde 4e 13e Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2001
Drapeau : Slovénie Pokljuka
médaille d'or, monde 6e médaille de bronze, monde médaille d'or, monde Épreuve inexistante à cette date

Légende : Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve. Pour le mondial de 1998, les épreuves au programme des jeux de la même année ne sont pas disputées. Les épreuves de poursuite et du départ en ligne n'apparaissent respectivement qu'en 1997 et en 1999. La compétition par équipe disparait après 1997.

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Magdalena Forsberg est l'athlète avec le plus grand palmarès en coupe du monde de biathlon chez les femmes : elle remporte de manière consécutive six globes récompensant la vainqueure du classement général, de 1997 à 2002. Par ailleurs, elle remporte également dix-sept globes dans les classement par discipline : quatre dans l'individuelle, cinq dans le sprint, six dans la poursuite et deux dans le départ en ligne. Lors des deux saisons 2000-2001 et 2001-2002, elle remporte tous les globes de crital.

classement par épreuves en coupe du monde[9]
Saison Individuel Sprint Poursuite Départ en ligne Général
Points Position Points Position Points Position Points Position Points Position
1994-1995  ?  ?  ?  ? Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date  ? 5e
1995-1996  ?  ?  ?  ? Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date  ? 5e
1996-1997 97 2e 141 3e 84 1er Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 319 1er
1997-1998 99 1er 202 1er 86 1er Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 387 1er
1998–1999 60 2e 203 1er 180 1er 45 3e 478 1er
1999–2000 74 1er 147 1er 210 1er 68 3e 510 1er
2000–2001 143 1er 368 1er 300 1er 146 1er 1021 1er
2001–2002 143 1er 302 1er 376 1er 123 1er 944 1er

Légende : Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve ; la poursuite ne fait son apparition que lors de la saison 1996-1997. Le départ en ligne est disputé depuis 1998-1999.

Magdalena Forsberg remporte quarante-deux victoires en coupe du monde ce qui fait d'elle la troisième biathlète avec le plus de victoires, derrière les Allemandes Magdalena Neuner et Uschi Disl (quarante-sept victoires chacune). Ces victoires se décomposent en sept course en individuelle treize sprints, dix-neuf poursuites et trois départs en ligne. Elle totalise 87 podiums avec également dix-huit deuxième place et vingt-sept troisième place[2].

Résultats en coupe du monde[2].
Résultat Individuel Sprint Poursuite Départ en ligne Relais Par équipes Total
1re Place 7 13 19 3 0 0 42
2e Place 3 5 8 2 0 0 18
3e Place 8 9 7 3 0 0 27
Top 10 28 49 39 13 4 1 134

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Elle est récompensée à quatre reprises du Radiosportens Jerringpris trophée attribué par Sveriges Radio, service public de radio en Suède en 1997, 1998, 2000 et 2001. Elle reçoit également le Victoriastipendiet, en 1998, récompensant un athlète suédois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « FORSBERG WALLIN Magdelena », sur fis-ski.com (consulté le 16 février 2012)
  2. a, b, c, d, e et f (en) « Magdalena FORSBERG », sur biathlonresults.com (consulté le 16 février 2012)
  3. (en) « OLYMPIC WINTER GAMES - Nagano-Nozawa Onsen (JPN) Women 15 km Individual », sur biathlonresults.com (consulté le 16 février 2012)
  4. (en) « OLYMPIC WINTER GAMES - Nagano-Nozawa Onsen (JPN) Women 7.5 km Sprint », sur biathlonresults.com (consulté le 16 février 2012)
  5. La Fédération internationale organise des mondiaux en cette année olympique, mais seules les épreuves ne figurant pas au programme des jeux sont disputées.
  6. (en) « Biathlon at the 2002 Salt Lake City Winter Games: Women's 15 kilometres », sur sports-reference.com (consulté le 16 février 2012)
  7. (en) « Biathlon at the 2002 Salt Lake City Winter Games: Women's 7.5 kilometres Sprint », sur sports-reference.com (consulté le 16 février 2012)
  8. a et b (en) « Magdalena Forsberg-Wallin », sur sports-reference.com (consulté le 16 février 2012)
  9. (en) « International Biathlon Union - Cups Standings », sur biathlonworld.com (consulté le 12 février 2012)