Mafia II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mafia 2)
Aller à : navigation, rechercher
Mafia II
image

Éditeur 2K Games
Développeur 2K Czech

Date de sortie AN 24 août 2010

EU 27 août 2010

Genre Jeu de tir objectif, Action-aventure
Plate-forme Windows, PlayStation 3, Xbox 360
Média Blu-ray, DVD
Langue Français
Contrôle Manette
Clavier/souris

Moteur The Illusion

Mafia II est un jeu vidéo de tir objectif développé par 2K Czech et édité par 2K Games, sorti en 2010.

C'est la suite du jeu Mafia: The City of Lost Heaven, sorti en 2002. Il est disponible pour les plateformes PC, PS3 et Xbox 360.

L'action se déroule dans la ville fictive d'Empire Bay, inspirée des villes de New York et de San Francisco, au milieu des années 1940 et au début des années 1950. La taille de la carte, sans compter banlieue et campagne, est de l'ordre de 25 km²[1], soit plus du double de la ville du premier opus[2].

Le jeu bénéficie de trois contenus supplémentaires, dont un qui était exclusif à la PS3 mais qui est désormais disponible sur PC, intitulé The Betrayal of Jimmy. Les deux autres, Jimmy's Vendetta et Joe's Adventures, sont disponibles sur Xbox 360, PS3 et PC (via Steam). Seul Joe's Adventures est directement lié à l'intrigue originale de Mafia II[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans Mafia: The City of Lost Heaven, l'histoire se finit en 1938. L'épilogue de ce premier opus, en 1951, nous montre Tommy, le héros, abattu par un duo de la Mafia, qui se révèle être Vito Scaletta et Joe Barbaro.

L'histoire commence un peu avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, en février 1945 ; Vito, qui combat alors en Sicile au sein de l'armée américaine, obtient une permission et retourne donc chez lui, à Empire Bay, aux États-Unis. Là-bas, il retrouvera sa mère et sa sœur, ainsi que Joe, son ami d'enfance. L'action tournera ainsi autour du duo Vito et Joe, ce dernier ayant échappé à la police au moment de l'arrestation de son ami et à son enrôlement dans l'armée américaine, quelques années auparavant, et qui, pendant l'absence de Vito, se sera fait une place dans la famille mafieuse Clemente. Dès le retour de Vito - qui a besoin d'argent - à Empire Bay, Joe l'entraîne dans ses activités illégales et le présente aux Clemente. Fin février 1945, après avoir effectué plusieurs boulots pour le compte de la famille Clemente, Vito est incarcéré pour vente illégale de coupons à essence et sa mère meurt de maladie. Il est condamné à 10 ans de prison. Cependant, grâce à Leo Galante, un mafieux très influent de la prison, il obtient une réduction de peine et ressort le 10 avril 1951. Le monde a bien changé en 6 ans…

Ce jeu montre la vie d'un affranchi, qui n'est pas de tout repos, et l'impossibilité de ressortir de la Mafia après y avoir fait ses premiers pas.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Vito Scaletta est né en 1925 en Sicile il immigre à Empire Bay, une ville qui est un mélange entre New York et Chicago. Son père travaillait dur mais le peu d'argent qu'il gagnait partait dans l'alcool. Vito, alors encore enfant, fait la rencontre de Joe Barbaro et, tous les deux très pauvres, commirent de nombreux petits délits. Quelques années plus tard, ils organisent le braquage d'une bijouterie de luxe, qui tournera mal. Joe réussit à s'enfuir, contrairement à Vito qui fut enrôlé de force dans l'armée. Il fut affecté au 504e parachutiste, lors de la campagne en Italie. Leur avion s'écrasa et son unité se retrouva dans un village grâce à la résistance locale, lui et son régiment réussirent à reprendre le village. En 1945 un allemand le blessa à la jambe. Il eut alors une permission d'un mois pour rentrer chez lui. Joe, grâce à ses contacts réussit à le démobiliser totalement. Ensuite, Joe lui fait faire la connaissance de Mike Bruski un immigré polonais qui tient une casse automobile. Ce dernier lui confie un job, et Vito empocha 300 $. Le héros fait ensuite la connaissance de Federico Papalardo alias "Le Gros Derek", le directeur des docks de Empire Bay. C'était en fait l'employeur du père de Vito. Après lui avoir donné un job trop malpayé pour quelqu'un de son rang, Vito s'apprête à sortir du hangar et déclare connaître Joe Barbaro, pour qui il déclare pouvoir être bien mieux payé. Ensuite, Vito découvre un autre personnage-clé du jeu : Henry Tomasino, un affranchi d'origine sicilienne, travaillant pour Don Clemente. Luca Gurino, le lieutenant d'Alberto Clemente, l'engage alors pour bosser pour la famille, et lui confie son premier boulot d'envergure: il s'agit d'aller voler des coupons de ravitaillement d'État au BuCoP (bureau du contrôle des prix) dans le centre d'Empire Bay. Après quelques contretemps et d'autres mésaventures, la mission s'avère réussie. Luca l'engage alors pour une autre mission : donner une leçon à un client de Luca qui ne rembourse pas son emprunt à ce dernier : il a en effet ouvert une bijouterie dans Midtown, et Gurino envoie Joe et Vito se venger de cette dette. Mais c'est alors que les deux protagonistes, en plein braquage, tombent nez à nez avec un autre gang. Une violente poursuite éclate au coeur du centre commercial, dans laquelle la police se mèle. Vito et Joe s'en tirent de peu...

Personnages[modifier | modifier le code]

Vito Scaletta[modifier | modifier le code]

Vito Scaletta rentre tout juste des champs de bataille européens. Il retrouvera son ami d'enfance, Joe Barbaro, avec lequel il a commis de nombreux délits. À l'époque, seul Vito avait été pris par la police, qui lui avait imposé un choix : la guerre ou la prison. Vito choisit la guerre. C'est donc en 1945 que Vito, entraîné par Joe, reprendra ses activités illicites, mais cette fois-ci au sein de la Mafia avec la famille Clemente. Mais il apprend que Clemente a piégé Vito et Joe en leur demandant 5 000$ pour entrer dans la famille. Vito est condamné à 10 ans d'emprisonnement après avoir vendu des coupons de l'état illégalement. En prison Vito est seul. Joe lui conseille d'aller voir Leo Galante, un vieil homme qui travaille pour Franck Vinci. Et grâce à Leo Galante, Vito obtient une remise de peine, il sort en 1951, restant ainsi 6 ans au lieu de 10 Vito est jeune, intelligent, fort et fiable. Puis il rentre au clan Falcone. Il devient un homme important et se venge de Luca Gurino et Alberto Clemente.

Henry Tomasino[modifier | modifier le code]

Henry Tomasino est lui aussi lié à la famille mafieuse Clemente. Il est dans celle-ci depuis toujours. Il accompagnera souvent Vito et Joe lors de leurs missions dangereuse. On apprendra aussi que Henry était un informateur pour la police.

Autres personnages[modifier | modifier le code]

Le monde de la Mafia est plein de clans différents, avec des chefs comme Alberto Clemente, Frank Vinci ou Carlo Falcone. On retrouve aussi d'autres gangs communautaires : les Irlandais, les Chinois, les Bombers et les Gominés. Lors de sa sortie de prison, Vito travaillera avec Joe pour Carlo Falcone, souvent par l'intermédiaire de Eddie Scarpa, et ce à cause d'une arnaque que Don Clemente et son bras droit Luca Gurino leur ont fait.

Scénario[modifier | modifier le code]

Mafia II comporte au total 15 chapitres :

Chapitre 1 : La terre des ancêtres[modifier | modifier le code]

Le jeu commence en Sicile en juillet 1942 en pleine Seconde Guerre mondiale. Vito entre dans le bâtiment où il y a les adversaires. À la fin, alors que les adversaires de Vito allait le tuer lui et ses compagnons, Don Callo intervient en disant que les États-Unis sont venus les sauver de Mussolini.

Chapitre 2 : La douceur du foyer[modifier | modifier le code]

Le chapitre 2 commence quand Vito rentre de guerre à Empire Bay. Son meilleur ami, Joe, l'attend alors dans la gare. Quand ils se retrouvent, ils vont boire un verre. C'est à ce moment-là que Vito annonce à Joe qu'il devra retourner faire la guerre en Europe. Joe appelle alors Giusseppe, pour qu'il fasse des faux papiers déclarant que Vito ne peut pas retourner en Europe car il a une grosse blessure. Vito remercie alors Joe et annonce qu'il va retrouver sa sœur et sa mère. Quand il revient chez lui, la mère dit qu'elle a priée chaque soir en espèrant le retour de son fils. Après, la mère demande à Vito s'il doit retourner en Europe. Ce dernier explique la situation et sa mère n'aime pas trop voir Vito avec Joe.

Le lendemain, Vito refuse d'habiter chez sa mère et décide donc d'aller voir Joe. On nous explique aussi que Vito doit rembourser les dettes de son père. En effet, juste avant sa mort, ce dernier avait emprunté de l'argent à un prêteur sur gages du côté de Southport. Après, Joe aide Vito à récupérer ses papiers et lui permet même de voler une Jefferson Provincial, une des meilleurs voitures de l'époque dans le jeu. Vito fera aussi connaissance avec Mike Bruski. Il ira aussi voler une voiture du côté de Greenfield, tout ça pour de l'argent.

Chapitre 3 : Ennemi d'état[modifier | modifier le code]

Ce chapitre est l'un des plus importants du jeu. En effet, Vito fait beaucoup de connaissances. Premièrement, Vito fait la connaissance de Derek Pappalardo, l'ancien patron de son père qui d'ailleurs est toujours le patron des dockers de Southport. Vito doit justifier qu'il est le meilleur ami de Joe à Derek, pour gagner de l'argent. Ayant été devenu ami avec Derek et l'ami de Derek, Steeve, Vito va voir Joe au bar chez Freddy. C'est à ce moment-là qu'il rencontre Henri Tomasino. Ce dernier lui demandera d'aller voler des coupons d'essence dans le bureau du directeur à Empire Bay. Vito devra ensuite vendre ces coupons dans des stations-services avant minuit (heure d'expiration).

Chapitre 4 : La loi de Murphy[modifier | modifier le code]

Ce chapitre commence une nouvelle fois chez Joe. Vito doit rejoindre Henri et Joe au bar Chez Freddy. Avant la discussion, on entend un homme crier au téléphone, réclamant son argent. Après, cet homme (qui se révèle être Luca Gurino), ordonne à Henri de faire le coup. Vito demande ce qu'il doit faire. Henri explique à Joe et Vito qu'ils doivent aller voler la bijouterie. Mais, ils auront des péripéties. En effet, ils rencontreront le gang des Irlandais, dirigé par Brian O'Neil. Après, la police débarque, et Joe et Vito doivent laisser tomber le butin. Finalement, Joe et Vito échapperont à la police alors que les Irlandais, eux, se feront arrêter.

Chapitre 5 : La sulfateuse[modifier | modifier le code]

Le chapitre commence chez Freddy. Vito mangera alors avec Henri et Joe mais c'est à ce moment-là qu'il fait la connaissance de Luca Gurino. Luca demande à Henri de transmettre le plan à Vito et Joe. On voit aussi, Alberto Clemente donnant une claque à Luca car il dit qu'il doit le suivre.

Dans ce chapitre, Joe, Vito et Henri devront tuer La Grosse Baleine. Ils le tueront mais, la victime a quand même réussi à tirer sur Henri. À la fin du chapitre, Vito doit aller conduire Henri chez El Grecco, le médecin de la ville, et grâce à la tuerie, Vito récupère assez d'argent pour rembourser les dettes de son père, argent qu'il transmettra à sa sœur.

Chapitre 6 : Les grandes vacances[modifier | modifier le code]

Vito sort de chez Joe quand des inspecteurs de police le coince en disant qu'il est en état d'arrestation pour vente de faux coupons d'essence. Le tribunal juge que Vito ira en prison. C'est pendant ce chapitre, que la mère de Vito meurt. Dans ce chapitre, il tuera Brian O'Neil qui voulait le faire payer à cause du coup de la bijouterie. Finalement grâce à Leo Galante, le bras droit du chef d'un autre clan de mafia, Don Vinci, Vito sortira de prison trois ans plus tôt que prévu.

Chapitre 7 : À la mémoire de F. Potenza[modifier | modifier le code]

Vito sort de prison et va voir Joe. Ce dernier explique tout à Vito. Ce sont Luca Gurino et Alberto Clemente qui l'ont dénoncer aux fédéraux. Joe explique aussi que maintenant il travaille pour Carlo Falcone. Joe a aussi trouver un appartement à Vito à Uptown. Vito fera la connaissance d'Eddie Scarpa, le bras droit de Carlo Falcone. Pour fêter le retour de Vito, ils consommeront de l'alcool toute la soirée. À la fin, Joe et Eddie complètement souls, Vito devra enterrer un homme.

Chapitre 8 : L'équipée barbare[modifier | modifier le code]

Le chapitre commence chez Vito. Ce dernier est réveillé par Marty, ami d'enfance de Joe, âgé de 18 ans. Vito et Joe vont vendre des clopes dans deux endroits différents. C'est lors de la deuxième vente, que les Gominés, gang du coin, mettent le feu à la marchandise de Joe et Vito. Pour se venger de ces derniers et redonner l'argent à Eddie (Eddie a payer 2 000 $ la marchandise), Joe et Vito aidé de Marty, de Steever, et de quelques hommes de Derek, iront tuer des Gominés. Finalement, Joe et Vito rembourseront Eddie, en vendant des voitures de luxe à Derek.

Chapitre 9 : Une vraie boucherie[modifier | modifier le code]

Le chapitre commence au bar du Faucon Maltais, où Vito va voir Eddie et fait la connaissance de Carlo Falcone, partant à la fin, en disant que Vito ne le décevra pas. En effet, Eddie dit à Vito qu'il pense que Clemente et Luca ont enlevé des hommes de Falcone. Eddie explique à Vito d'aller voir ci c'est vrai. Il dit, aussi que si Luca est dans le coup, il faut le tuer, et s'il y a des hommes de Falcone en vie, il faut qu'il les sauve. Arrivé à l'abattoir de Riverside en suivant Luca depuis Chez Freddy, Vito voit que Luca est dans le coup. À la fin, Vito tuera Luca et sauvera les hommes de Falcone. Après cette mission, Joe et Vito entreront dans la famille Falcone. C'est à ce moment-là que grâce à l'argent empoché, Joe et Vito achèteront de nombreux biens. Vito achètera notamment une villa, qui lui donnera le nom de Villa Scaletta.

Chapitre 10 : Service d'étage[modifier | modifier le code]

Pour commencer le chapitre, Vito doit se rendre chez Joe pour parler avec ce dernier, Eddie et Falcone. Ces dernier explique que le plan c'est de tuer Clemente à l'hôtel Empire Arms car Clemente réuni ses collègues dans cet hôtel. Arrivé à l'hôtel, aidé par Marty, Vito et Joe se font passer pour des employés de l'hôtel, pour pouvoir faire leur plan en douce. Pendant la mission, Joe et Vito verront Henri, heureusement sans conséquences. Quand Joe fait sauter la bombe, tous les hommes importants de Clemente meurt. Mais lui, n'étant pas dans la salle de réunion, ne meurt pas. Clemente reconnaîtra alors Joe et Vito. Après, on se lance dans une vraie course-poursuite. Mais malheureusement, n'ayant pas encore eu le temps de tuer Clemente, ce dernier tue Marty. Mais, juste après, Clemente ayant eu un accident, Joe mittraillera Clemente en lui disant « Ca c'est pour Marty ». À la suite de la mort de Marty, Joe entrera en pleine dépression, jusque allant tuer même accidentellement un barman.

Chapitre 11 : Un ami très cher[modifier | modifier le code]

Le chapitre commence chez Vito, où Henri vient le voir. Expliquant les morts de Luca et de Clemente, il soupçonne Vito et Joe d'avoir été dans le coup. Finalement, Vito présente Henri à Eddie. Eddie dit que si Henri tue Leo Galante, il sera membre de la famille Falcone. Mais, Vito ira aller sauver Leo, avant que Henri ne puisse le tuer. Finalement, Leo parti de la mafia, Eddie ajoutera quand même Henri comme membre de la famille Falcone. Pour finir le chapitre. Pour finir le chapitre, pour se venger de la mort de Brian O'Neil, les Irlandais mettent le feu à la villa de Vito. De ce fait, Vito perd tout ce qu'il avait dans sa maison (habits, argent…) et redevient ruiné. De ce fait, Joe dit à Vito d'aller habiter dans l'ancien appartement de Marty, après avoir tué des Irlandais, pour se venger.

Chapitre 12 : Chinoiseries[modifier | modifier le code]

Henri, Joe et Vito se retrouvent dans le parc pour parler de vendre de la dope. Ils iront emprunter de l'argent, chez Bruno, un prêteur sur gages de Southport pour mener leur mission. Finalement après une bataille contre des imposteurs, ils réussiront leur coup et Vito redeviendra riche mais ce coup-ci, il restera dans l'appartement de Marty.

Chapitre 13 : Dans la gueule du dragon[modifier | modifier le code]

Dans ce chapitre, Henri explique à Vito au téléphone que Falcone savait pour leur coup et qu'il a envoyé Eddie pour récupérer son argent. Une grosse somme demandé par Falcone, Henri demande à Joe et à Vito de le rejoindre au parc car ils n'ont plus assez pour rembourser Bruno. Quand Joe et Vito arrivent au parc, ils entendent des hurlements. En effet des chinois sont en train d'attaquer Henri à coups de couteaux. Après avoir tué les chinois, Joe et Vito découvrent qu'à cause de cette attaque, Henri est mort. Après avoir fait payer les chinois et en tuant Wong, le garrs qui leur avait vendu la dope, le chapitre se finit chez Joe, alors que Vito et Joe parlent d'Henri.

Chapitre 14 : Ascenseur pour l'échafaud[modifier | modifier le code]

La première mission de ce chapitre, est de tuer Tommy Angelo (le héros du premier Mafia). En effet, à la suite de cela, ce dernier étant protégé par les fédéraux, Joe et Vito seront activement recherché par la police. Après, Vito dépose Joe pour qu'il puisse vendre une voiture. Vito va ensuite chez Derek pour voir s'il a un travail à lui confier. Finalement, Vito découvrira grâce aux dockers que Derek et Steeve ont tué son père. Pour les faire payer, Vito, avec l'aide de certains dockers, ira tuer Derek et Steeve. Après, allant dans son bureau, Vito prend l'argent de Derek. Après cette mission, Vito devra soit cambrioler des magasins, soit vendre des voitures à Bruski, pour rembourser Bruno. Mais après ces péripéties, Vito devra aller sauver Joe de Vinci. Après l'avoir sauvé, Vito ira conduire Joe chez El Grecco, parce que Joe a été blessé par les hommes de Vinci, puis, il ira rembourser Bruno.

Chapitre 15 : Per Aspera ad Astra[modifier | modifier le code]

En sortant de chez lui, des hommes demandent à Vito de monter dans une voiture. Il tombe alors sur Leo Galante. Ce dernier explique à Vito qu'il a déclenché une guerre en tuant les chinois et en ayant fait équipe avec Henri, d'autant que les fédéraux sont au courant de tout. La seule solution pour que la paix soit rétablie serait de tuer Carlo Falcone, et Leo ajoute que si Vito refuse, c'est lui qui mourra. Vito se rend à l'observatoire, mais se retrouve nez à nez avec Joe, que Falcone a payé pour tuer Vito. Joe change finalement d'avis et aide à Vito à tuer Falcone. Vito retrouve ensuite Galante dans sa voiture, tandis que Joe monte dans une autre. Vito remarque alors que la voiture de Joe prend une autre direction, et demande à Leo ce qui se passe. Leo conclut alors par cette phrase : "Joe, n'était pas dans notre accord".

Éditions spéciales[modifier | modifier le code]

Mafia II : Director's Cut[modifier | modifier le code]

Mafia II : Director's Cut est une édition collector de Mafia II, sorti seulement sur Mac[4] ainsi que sur PS3. Ce pack contient :

  • Le jeu vidéo Mafia II,
  • Trois histoires (Jimmy Vendetta, La trahison de Jimmy et les aventures de Joe),
  • Quatre packs de voitures et d'habits.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Autour du jeu[modifier | modifier le code]

Références au film Le Parrain[modifier | modifier le code]

  • Le nom de Henry Tomasino fait référence a Don Lionele Tommasino dans Le Parrain.
  • Le prénom de Vito fait référence à Don Vito Corleone du même film et c'est logique puisque le prénom des deux pères de Vito et de Don Vito est Antonio.
  • Après avoir découvert qu'il avait été abusé de son épouse Francesca, Vito menace Eric Reilly en lui disant : « Si tu touches encore ma sœur, je te tue ». La même réplique est utilisée mot pour mot par Santino « Sonny » Corleone dans Le Parrain.

Bande-annonce[modifier | modifier le code]

La première bande-annonce du jeu nous apporte quelques informations. La première scène de la vidéo se déroule dans un café dans lequel le parrain Alberto Clemente et Luca Gurino le bras droit de Clemente mangent en compagnie de Joe et Vito. La seconde scène se déroule dans un entrepôt ; un homme est en train de ramper par terre, luttant pour sa vie. Henry Tomasino fait feu et la scène se termine. Dans la dernière scène, les gangsters sont dans une voiture, conduisant leur ami Eddie qui leur annonce que l'odeur qu'ils sentent vient du corps d'un certain Frankie Potts dans le coffre de la voiture.

Annoncé le 21 août 2007 dans un communiqué de 2K Games, le jeu fut reporté plusieurs fois jusqu'à sa sortie en 2010.

Précisions historiques[modifier | modifier le code]

Se rapprochant par certains aspects d'un GTA-like, le jeu fait preuve d'un grand réalisme historique, surtout au cours de la mission qui se passe durant la Seconde Guerre mondiale. Vito participe en effet aux côtés des troupes américaines à l'opération Husky, l'invasion de la Sicile par les Alliés en 1943, et combat donc des soldats fascistes, aisément reconnaissables à leur uniforme. L'intervention du chef mafieux qui ordonne la cessation des combats depuis un char d'assaut américain est tout à fait conforme à la réalité : la mafia a grandement aidé les opérations alliées et les services secrets utilisèrent le gangster Lucky Luciano, alors emprisonné aux États-Unis, pour préparer un terrain idéal au Débarquement. De nombreux mafieux, comme Calogero Vizini reçurent même un grade honoraire de l'armée américaine. On relèvera toutefois une petite erreur historique : lors de l'attaque de la mairie, on peut voir une plaque commémorative dédiée aux combattants de la Première Guerre mondiale sur laquelle il est écrit « 1914-1918 ». Or l'Italie n'est entrée en guerre qu'en 1915. De même, les morceaux diffusés sur les stations de radio ne sont pas tous historiquement cohérents : plus de la moitié d'entre eux datent d'après 1951, année à laquelle se déroule l'intrigue du jeu.

Informations diverses[modifier | modifier le code]

Le joueur évolue dans un « monde ouvert ».

La gestion de l'essence est au programme comme dans le premier opus, avec la présence de stations-service. Grâce à l'argent que vous gagnez avec les missions notamment, vous pouvez acheter des vêtements dans des magasins ou encore vous restaurer et boire un coup dans les différents restaurants, bars et diners de la ville. Des armureries sont également présentes. Chacune de vos planques dispose d'un garage qui peut stocker plusieurs voitures (il n'y a pas de moto dans le jeu), ces dernières pouvant être customisées et améliorées (plaque d'immatriculation, peinture, décoration, jante, puissance du moteur) par le biais des ateliers de réparation. Tous ces différents commerces (mis à part certains bars et les ateliers) peuvent être cambriolés, en bousculant ou en tuant le vendeur ou la vendeuse, et en s'approchant de la caisse pour la vider. On peut aussi voler de la nourriture, des armes ou des vêtements, en s'approchant du rayon correspondant.

De plus, le joueur a accès à trois stations de radio, nommées Empire Central, Empire Classic et Delta Radio, qui diffusent les plus grands classiques de l'époque, notamment des célèbres morceaux de jazz et de rock'n'roll.

Le joueur a aussi la possibilité de collectionner des couvertures du magazine Playboy, mettant en scène des pin-up de l'époque. Il y a au total 50 magazines à trouver, que ça soit dans la ville ou pendant les missions.

L'histoire se déroule autour de trois familles, en 15 chapitres une bonne heure de cinématiques[5]. La première partie du jeu se passe en hiver (année 1945), la seconde en été (année 1951). Le cycle jour/nuit est présent uniquement dans certains chapitres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]