Mafa (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mafa.

Les Mafa sont une population d'Afrique centrale, surtout présente à l'extrême nord du Cameroun, également au Nigeria.

Le peuple mafa est constitué de plusieurs groupes qui se distinguent par leurs accents. il compose avec les principaux groupes ethniques ou cousins « familier » (ce qu'on appelle vulgairement les Kirdis ou peuples païens par leurs cousins très tôt islamisés les Mandara par les Arabes venus d'Afrique du nord au XVIIIe siècle) suivants : les Kapsiki, les Mofu, les Guiziga, les Mada, les Mahtal, les Zulgo, les Podoko, les Mouyeng, etc. Ils habitent les hautes terres et montagnes situées à l'ouest qu'on appelle monts Mandara, alors que les Mandara y sont réellement très minoritaires[pas clair]. Ils sont connus pour avoir été les premiers en contact avec le colonisateur allemand.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe plusieurs variantes : Bulahai, Mafahay, Mafa, Matakam, Matakams, Mofa, Natakan, Wula[1].

Langue[modifier | modifier le code]

Ils parlent le mafa, une langue tchadique, dont le nombre de locuteurs était estimé à 136 000 au Cameroun en 1982[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source RAMEAU, BnF [1]
  2. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Godula Kosack, Die Mafa im Spiegel ihrer oralen Literatur : eine Monographie aus der Sicht von Frauen, Köppe, Cologne, 2001, 854 p. (ISBN 3-89645-126-X)
  • (en) Dieudonné Ndoum Mbeyo'o, Dynamics of agro-ecological knowledge among the Mafa, North Cameroon, CML Centre of Environmental Science, Leiden, 2001, 212 p. (ISBN 90-9015057-9)
  • (en) Gerhard Müller-Kosack, The way of the beer : ritual re-enactment of history among the Mafa, terrace farmers of the Mandara Mountains (North Cameroon), Mandaras Publishing, Londres, 2003, 408 p. (ISBN 0-9544730-0-0) (texte remanié d'une thèse)
  • Contes animaux du pays mafa : Cameroun (recueillis par Godula Kosack, trad. par Paul Jikedayè, Godula Kosack et Henry Tourneux), Karthala, 1997, 162 p. (ISBN 2-86537-708-3)
  • Contes mystérieux du pays mafa : Cameroun (recueillis par Godula Kosack, trad. par Paul Jikedayè, Godula Kosack et Henry Tourneux), Karthala, Paris, 1997, 270 p. (ISBN 2-86537-707-5)
  • Georges Lavergne, Folklore africain : les Matakam, EPHE, Impr. Servant-Crouzet, Paris, 1949, 171 p. (mémoire de Lettres)
  • Jean-Yves Martin, Les Matakam du Cameroun : essai sur la dynamique d'une société pré-industrielle, ORSTOM, Paris, 1970, 215 p.
  • Zacharie Perevet, Les Mafa : un peuple, une culture, Éditions CLÉ, Yaoundé, 2008, 221 p. (ISBN 978-995-609103-4)
  • André Podlewski, Enquête sur l'émigration des Mafa hors du pays Matakam, Institut de Recherches Scientifiques, ORSTOM, 1961, 25 p.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Francis Corpataux (collecteur), Le chant des enfants du monde. Cameroun (disque no 3 : populations Dii, Tupuri, Mafa, Mada, Fufulbé), Arion, CD (52 min 10 s) + notice descriptive

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]