Madeleine Ouellette-Michalska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Madeleine Ouellette-Michalska

Nom de naissance Madeleine Ouellette
Activités Écrivaine
Naissance 1930
Saint-Alexandre-de-Kamouraska, Québec
Langue d'écriture français
Distinctions le Choix des libraires (1981), le Prix de l'essai du Gouverneur général (1982), le Prix Molson de l'Académie canadienne-française (1984), le Prix France-Québec (1993), le Grand Prix de la Montérégie (2002). Les prix Arthur Buies (1993), Reconnaissance de l’UQAM (1995), et la Médaille d’or de la Renaissance française (1998)

Madeleine Ouellette-Michalska (1930, à Saint-Alexandre-de-Kamouraska au Québec) est une écrivaine québécoise.

Elle a signé plus d’une vingtaine d’ouvrages dans différents genres littéraires : romans, nouvelles, essais, poésie, critique littéraire, dramatiques. Parallèlement à son métier d’écrivain, l'auteure a été journaliste indépendante dans le secteur culturel (Perspectives, L'actualité, Châtelaine, Le Devoir, Radio-Canada) et professeur de littérature (Université de Montréal, École supérieure de musique Marguerite Bourgeoys, Université de Sherbrooke (AGEUM), Institut d’éducation de Constantine (Algérie), Albuquerque University (États-Unis).

Biographie[modifier | modifier le code]

La mère de Madeleine Ouellette-Michalska est institutrice jusqu'à son mariage. Son père, dont la famille émigre en Nouvelle-Angleterre à la fin du X1Xe siècle, passe une partie de son enfance et de son adolescence à Lawrence, au Massachusetts. Il hérite par la suite d’une propriété agricole qui coïncide peu avec ses aspirations intellectuelles. À sa mort, la famille déménage à Rivière-du-Loup.

Neuvième d’une famille de quatorze enfants, l’adolescente commence tôt à enseigner et à faire du journalisme, deux métiers qu'elle pratiquera par la suite en alternance ou simultanément. Elle fait du journalisme socio-culturel à L'actualité, Perspectives, Le Devoir, Châtelaine, Radio-Canada, et tient des chroniques littéraires dans ces trois derniers médias.

Autodidacte, elle fait ses premières classes régulières à l'Université de Montréal (B.A., 1965 ; licence ès lettres, 1968), obtient une maîtrise ès arts de l’UQAM en (1978) et un doctorat en études françaises à l'Université de Sherbrooke en (1986). Elle enseigne la littérature et donne des ateliers de création littéraire dans plusieurs établissements, dont l’Université de Montréal, l’Université de Sherbrooke (AGEUM), l’École supérieure de musique Marguerite Bourgeoys, l'Université d'Albuquerque (États-Unis) et l’École normale de Constantine (Algérie).

Son œuvre, dont une partie a été traduite en anglais, en italien, en espagnol, en turc, en serbe et en roumain, a reçu de nombreux prix littéraires :

  • le Choix des libraires (1981) ;
  • le Prix de l'essai du Gouverneur général (1982) ;
  • le Prix Molson de l'Académie canadienne-française (1984) ;
  • le Prix France-Québec (1993) ;
  • le Grand prix de la Montérégie (2002) ;
  • les Prix Arthur Buies (1993) ;
  • le Prix Reconnaissance de l’UQAM (1995) ;
  • la médaille d’or de la Renaissance française (1998) a couronné l’ensemble de son œuvre.
  • En 2011, son essai Imaginaire sans frontières, a été en lice pour le prix d’avant-garde de Spirale.

L'auteure est membre de l'Académie des lettres du Québec depuis 1985.

Le fonds d'archives de Madeleine Ouellette-Michalska est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[1].

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

ROMANS

  • La Parlante d'outre-mer, Montréal, XYZ éditeur, 2012
  • L’apprentissage, Montréal, XYZ éditeur, 2006
  • Lignes de métro, Collectif, Montréal, l’Hexagone, 2002
  • Les Sept nuits de Laura, Montréal, La Pleine Lune, 1999
  • La Passagère Montréal, Québec Amérique, 1997
  • L'été de l'île de Grâce, Montréal, Québec Amérique, 1993 ; Montréal, Québec-Loisirs, 1994 ; Montréal, Québec Amérique, Coll. de poche, 1995 ; Montréal, l’Hexagone, coll. Typo, 2002
  • Nouvelles de Montréal, Collectif, Montréal, l’Hexagone, 1992
  • La Fête du désir', Montréal, Québec Amérique, 1990
  • La Maison Trestler ou le 8e jour d'Amérique, Montréal, Québec Amérique, 1984 ; Montréal, Bibliothèque Québécoise, préface de Janet M. Paterson, 1995
  • La Femme de sable (nouvelles), Sherbrooke, Naaman, l979 ; Montréal, l’Hexagone, coll. Typo, l987
  • Le Plat de lentilles, Montréal, Biocreux, l979 ; Montréal, L’Hexagone, coll. Typo, préface de Gérald Gaudet, 1987
  • L’aventure (nouvelles), Collectif, Montréal, Quinze, 1987
  • La Termitière, Montréal, L'Actuelle, l975 ; Montréal, VLB, coll. "Courant", préface de Marie-Josée Thériault, 1989
  • Le Jeu des saisons, Montréal, L'Actuelle, l970
  • Le dôme (nouvelles), Montréal, Ed. Utopiques, l968

ESSAIS

  • Imaginaire sans frontières - Vision de l'écriture et de la lecture, Montréal, XYZ Éditeur, 2010.
  • Autofiction et dévoilement de soi, Montréal, XYZ Éditeur, 2007.
  • L'amour de la carte postale Impérialisme culturel et différence, Montréal, Québec Amérique, 1987.
  • La Tentation de dire, Montréal, Québec Amérique, 1986
  • L’avenir du français au Québec, Collectif, Office de la langue française, Québec, Éditeur officiel, 1984
  • L'échappée des discours de l'œil, Montréal, Nouvelle Optique, 1981 ; Montréal, l’Hexagone, Coll. Typo, 1990

POÉSIE

  • Métamorphoses au féminin', Collectif franco-hispanique, dir. Luis Del Rio-Donoso, Paris, Éditions La Porte, 2004
  • Le cycle des migrations, Montréal, Le Noroît, 2002
  • La France des poètes, Collectif, dir. Claudine Bertrand, Montréal, Trait d’Union, Coll. Vis-à-vis, 2002
  • Le Québec des poètes, Collectif, dir. Claudine Bertrand, Montréal, Trait d’Union, Coll. Vis-à-vis, 2000
  • L'Amérique un peu - au bord du rouge absolu, avec James Sacré, Montréal, Trait d’Union, Coll. Vis-à-vis, 2000
  • Êtres femmes : poèmes de femmes du Québec et de France, Collectif, dir. C. Bertrand et P. Latour Pantin, Trois-Rivières, Le temps des cerises / Les Écrits des Forges, 1999
  • Entre le souffle et l'aine, Montréal, le Noroît, 1981

DRAMATIQUE

La Danse de l'amante, Postface de Chantal Chawaf, Montréal, La Pleine Lune, 1987

PRÉFACES

  • L’esprit d'atelier, Préface de l’album d’art Œuvre de sable de Nicole Tremblay, Québec, Septentrion, 2002
  • La Loi du sens et la loi du sang, Préface de La couvade de Robert Baillie, Montréal, L'Hexagone, 1995
  • Éloge du jeu, Préface de La ville aux gueux de Pauline Harvey, Montréal, Bibliothèque québécoise, 1994

Œuvre radiophonique[modifier | modifier le code]

DRAMATIQUES ET SÉRIES RADIOPHONIQUES (RADIO-CANADA)

  • La Mémoire et le fleuve, Réalisation de Doris Dumais, Radio-Canada, 1999
  • LA Danse de l'amante, Réalisation de Jean-Guy Pilon, Radio-Canada, 1987
  • LA Maison Trestler, Réalisation d’Olivier Mercier-Gouin, Radio-Canada, 1982
  • Le tambour africain, Réalisation d’Yves Lapierre, Radio-Canada, 1973
  • Une tête de plus, Réalisation d’Yves Lapierre, Radio-Canada, 1971

ATELIERS DES INÉDITS

  • Jeux et saisons (13-10-1970)
  • Journée (11-07-1972)
  • Rencontre (16-01-1973)
  • My Sweet Lord (29-05-1973)
  • Suite poétique (1-04-1975)

ALTERNANCES

  • La Mémoire et le fleuve (1–05–1978)
  • La Recherche d’un territoire (21–07–1979)
  • Renouement de parole (29–11–1980)
  • Le Rouge et le blanc (24–01–1981)

ÉLOGES

  • Éloge du rêve (25–06–1985)
  • Éloge de la lumière (26–11–1985)

PRÉFACE POUR LA RADIO

L’impossible préface ou la reconduction du temps (été 1985)

DOCUMENTAIRES

Auteurs de notre temps, Documentaires d’une heure sur des écrivains étrangers : 1986 : Marguerite Yourcenar. 1983-1984 : Jean-Luc Benoziglio, Hélène Cixous, Chantal Chawaf, Régine Desforges, Herbert Gold, Alicia Duzovne-Ortis, Michèle Perrein, Virgil Tanase, Margaret Atwood, Yves Navarre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ass-Rouxparis, Nicole, La femme de sable de Madeleine Ouellette-Michalska et La femme qui pleure d'Assia Djébar : regard voilé, regard qui viole, Présence francophone, no 47, 1995, p. 139-149
  • Barrett, Caroline, Entrevue et dossier sur Madeleine Ouellette-Michalska, Québec français, no 56, décembre 1984, p. 20-25
  • Bélisle Michel, Entrevue avec Madeleine Ouellette-Michalska, Continuité, no 60, printemps 1994, p. 23-26
  • Bertrand, Claudine et Josée Bonneville, La tentation de dire l'intime, La passion au féminin, Montréal, XYZ éditeur, 1994, p. 39-44
  • Boivin, Aurélien, L'été de l'île de Grâce ou la fin d'un rêve, Fiche de lecture, Québec français, no 109, printemps 19
  • L'été de l'île de Grâce : du paradis à l'enfer, ou la fin du grand rêve américain, Expressions d'Iles, Facolta di lettere e scienze delle educazione, Sassari, 1999
  • Crépeau, Jean-François, La tentation de dire et le bonheur de lire, Le Canada français, 19 juin 1985, p. A-58
  • Que révèlent les sept nuits de Laura ?, Le Canada français, 19 mai 1999, p. B-6
  • De l'imagerie des mots à l'imaginaire de la poésie, Le Canada français, 1er janvier 2003, p. 23
  • L'échappée des discours du temps, Lettres québécoises, no 124, hiver 2006
  • Escomel, Gloria, Madeleine Ouellette-Michalska : le feu sous la glace, Châtelaine, avril 1985, p. 124-132
  • Gaudet, Gérald, Ces mémoires nombreuses qui nous traversent, Voix d'écrivains, Montréal, Québec Amérique, 1985, p. 36-49
  • Un regard détaché de la nécessité, Le Devoir, 18 mai 1985, p. 27
  • Vivre de sa plume au Québec, Lettres québécoises, no 45, print. 1987, p. 12-14
  • Le plus vulnérable, Le Sabord, no 37, printemps-été 1994, p. 20-24
  • Le désir de migrer, Estuaire : La passion mélancolique, no 95, 1999, p. 187-199
  • Gauvin Lise, et Gaston Miron, Écrivains contemporains du Québec, Paris, Seghers, 1989, p. 431-435.
  • Green, Mary Jean, L'itinéraire d'une lecture au féminin : une lecture féministe de Madeleine Ouellette-Michalska, Voix et Images, no 67, automne 1997, p. 84-99
  • Guillemette, Lucie, L'Amérique déconstruite et les voix/voies féminines dans La maison Trestler de Madeleine Ouellette-Michalska, Dalhousie French Studies, vol. XXIII, automne-hiver 1992, p. 61-6l
  • L'inscription du savoir historique dans l'énoncé au féminin : la genèse de l'Amérique dans La maison Trestler, Voix et Images, no 67, automne 1997, p. 52-64
  • Haeck, Philippe, Autour de l'origine, entrevue avec Madeleine Ouellette-Michalska sur L'échappée des discours de l'œil, Lettres québécoises, n° 23, automne 1981, p. 73-76
  • Lapierre, Michel, «Essai : Le moi pluriel de Madeleine Ouellette-Michalska», Le Devoir, 17 et 18 juillet 2010, p. E8.
  • Laurin, Michel, Le livre du mois : La maison Trestler ou le 8e jour d'Amérique, Nos livres, vol. XV, mai 1984, p. 4-6.
  • Mata Barreiro, Carmen, Évocation d'un modèle européen et négation du rêve américain dans L'été de l'île de Grâce, de Madeleine Ouellette-Michalska, Bordeaux, éd. Maison des sciences de l'homme d'Aquitaine, 1998
  • Martel, Réginald, La maison Trestler. Magnifique ! Fallait-il se méfier d'Ariane ?, La Presse, 21 avril 1984, p. C-3
  • Journal d'une romancière. Entre le désir et l'urgence, La Presse, 18 mai 1985, E-3
  • Paterson, Janet M., Le procès de l'Histoire : La maison Trestler, Moments postmodernes dans le roman québécois, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa, 1990, p. 53-66.
  • Préface La maison Trestler ou le 8e jour d'Amérique, Hurtubise HMH, coll. Bibliothèque québécoise, 1995
  • L'écriture du désir. Entretien avec Madeleine Ouellette-Michalska, Voix et Images, no 67, automne 1997, p. 11-24
  • Royer, Jean, Madeleine Ouellette-Michalska. Faire circuler le féminin, Romanciers québécois, Montréal, l'Hexagone, coll. Typo, 1991, p. 249-260
  • Thério, Adrien, Chez Madeleine Ouellette-Michalska, Lettres québécoises, no 35, automne 1984, p. 21-22
  • Vignault, Robert, Du règne du phallus à l'avènement d'une humanité intégrale. Un grand essai ironique, subversif, troublant, de M. Ouellette-Michalska : L'échappée des discours de l'œil, Lettres québécoises, no 25. Printemps 1982, p. 79-81

Site web officiel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fonds Madeleine Ouellette-Michalska (MSS429) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).