Madeleine Des Roches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Madeleine Neveu, dite Madeleine Des Roches, née en 1520 et morte en novembre 1587 est une écrivaine féministe française de la Renaissance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Contemporaine de Ronsard et de l’humaniste Estienne Pasquier qu’avec sa fille, Catherine Des Roches, elle connaissait bien, Madeleine Des Roches était, avec Catherine, au centre d’un cercle littéraire à Poitiers entre 1570 et 1587. Elle a exposé dans ses écrits comment ses tâches domestiques l’ont empêchée de se consacrer autant qu’elle l’aurait voulu aux activités de l’esprit. Ses poèmes, consistant essentiellement en odes et en sonnets où transparaît une grande érudition, associent fréquemment le savoir à la vertu.

Madeleine Des Roches avait épousé vers 1539 André Fradonnet, procureur de Poitiers puis, en secondes noces, l'avocat François Eboissard, seigneur de la Villée, vers 1550. Elle mourut de la peste le même jour que sa fille.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Portraits de Mesdames des Roches, par Clément-Pierre Marillier

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]