Madeleine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

Madeleine peut désigner :

  • Madeleine, un prénom d'usage en français, qui provient du prénom Magdalena en latin biblique d'origine hébraïque. Magdalena désigne dans les évangiles une femme de Magdala, bourgade de Galilée, apôtre de Jésus-Christ et premier témoin de sa Résurrection.
  • Un produit de cueillette, de chasse ou de pêche à la Sainte Madeleine, fêtée le 22 juillet. Le mot qualifie en particulier à l'âge classique des variétés de fruits qui mûrissent à cette période de l'année. Il peut s'agir de pêches, de prunes, de pommes, de poires ou de raisins. Plus tard, une pêche-madeleine est connue en 1715. Madeleine est le nom d'un cépage précoce, à usage de raisin de table. Les madeleineaux désignent des jeunes saumons qui apparaissent durant cette période dans les eaux bordant le golfe du Saint-Laurent.
  • Une madeleine, un vieil hospice chrétien proche d'une voie ou d'une route ancienne qui a pu évoluer à l'époque médiévale en maladrerie, léproserie, hôpital, chapelle... souvent à l'origine de toponymes actuels.
  • Une spécialité pâtissière lorraine, la madeleine inventée par Madeleine Paulmier, cuisinière au service de madame Perrotin du Barmon ou de Baumont. En 1769, les gâteaux à la Madeleine sont des petits gâteaux à pates molles de formes arrondies. Ce gâteau qui prend vite diverses tailles et formes de coquillage est promu par la cour lorraine du roi Stanislas auprès de la bonne société mondaine de l'Europe des Lumières. Sous l'Empire, les magdeleines sont déjà sur les tables bourgeoises avant de devenir une friandise populaire après 1845.
  • Au pluriel, les madeleines désignent en français de la Belle Époque le fer à plisser le linge.

Expressions[modifier | modifier le code]

  • Les spécialistes de l'ancien français connaissent l'expression attestée dès 1223 faire la madeleine, c'est-à-dire affecter le repentir avec une extériorisation feinte à but d'émouvoir ses juges ou ses pairs. Pleurer comme une madeleine, une expression populaire attestée dès 1833, mais probablement antérieure, est synonyme de pleurer à chaudes larmes.
  • L'allusion à Madeleine, voire à sainte Madeleine dans des bouches profanes ou hypocrites a gardé longtemps une connotation de péché de chair ou de prostitution. Le dictionnaire d'Antoine Furetière édité en 1690 nomme Madelonnette une femme de mauvaise vie.
  • La madeleine de Proust, expression utilisée en référence à un passage de l'œuvre de Marcel Proust où le goût d'une madeleine replonge le narrateur dans un souvenir d'enfance.

Toponymes[modifier | modifier le code]

Communes françaises[modifier | modifier le code]

Anciennes communes françaises[modifier | modifier le code]

Édifices[modifier | modifier le code]

Entreprises[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Pour les articles sur les personnes portant ce prénom, consulter la liste générée automatiquement.

Personnages[modifier | modifier le code]

Représentations, films et chansons[modifier | modifier le code]

  • L'art chrétien a abondamment représenté Madeleine sous forme de belle séductrice ou de repentante. La chanson et le cinéma continuent cette veine bien au-delà de cette tradition :
  • Madeleine, une chanson composée par Jacques Brel.
  • Madeleine, un film britannique réalisé par David Lean en 1950.
  • Madeleine, un film sud-coréen réalisé par Park Kwang-chun en 2003.

Événements[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]