Madame Mars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jeanne-Marguerite Salvetat, dite Madame Mars, née en 1748 et décédée en 1838, est une actrice française, d'une grande beauté bien que sans grand talent, et qui ne put se présenter à la cour parisienne à cause d'un accent provençal très prononcé[1].

Elle est surtout connue pour être la mère de la comédienne mademoiselle Mars (Anne-Françoise-Hippolyte Boutet), qui prit ce nom car elle ne pouvait prendre celui de son père, l'acteur Monvel qui avait manqué à ses promesses en n'épousant jamais Jeanne-Marguerite[2], et dont elle eut une demi-sœur prénommée Joséphine[3].

Reçue à la Comédie-Française en 1778, elle y resta trois ans.

C'est chez elle que sa fille reçut son éducation théâtrale de son futur second époux, un vieux comédien du Théâtre Montansier, fort épris d'elle, Jean-Baptiste Lesquoy dit Valville[4], né en 1740[5], régisseur du Théâtre Louvois, et qui termina sa vie en 1830 chez sa jeune élève, ayant épousé sa mère. Il la fit commencer très jeune dans des rôles d'enfant[6].

Elle est inhumée à Paris, au cimetière d'Auteuil[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Auguste Jal, Dictionnaire critique de biographie et d'histoire : errata et supplément pour…, 1867
  2. Michaud, Biographie universelle ancienne et moderne, volume 27 : N'étant point mariée, elle aurait pu l'être effectivement, et n'en perdit totalement l'espoir qu'au moment où Monvel, appelé en Suède par le souverain du pays, prit pour femme la fille d'un ancien comédien, pensionnaire du roi, nommé Cléricourt.
  3. Eduard Maria Oettinger, Mademoiselle Mars et sa cour : Lorsque le parjure Monvel, après un éloignement de six années, était revenu en 1788 de la capitale de la Suède à Paris, il y avait ramené avec lui une nouvelle femme, Mlle de Cléricourt, fille d'un vieux comédien pensionné, ainsi qu'une enfant issue de cette union et nommée Joséphine. Ivre de fureur, madame Mars avait alors fait le serment de ne jamais revoir le père de sa fille, ce qui sembla ne toucher que fort peu M. Monvel.
  4. Paul Bauer, Deux siècles d'histoire au Père-Lachaise, 2006
  5. MADEMOISELLE MARS, Anne Françoise Hippolyte Boutet Salvetat, dite… (1779-1847), célèbre actrice
  6. Jean-Germain-Désiré Armengaud, Les reines du monde, par nos premiers écrivains : Madame Mars continua à courir la province avec la troupe qu'avait organisée mademoiselle Montansier, à demi distraite de son malheur par l'éducation qu'elle donnait à sa fille, à demi consolée par l'amitié de l'acteur Valville, qui fut le premier maître de mademoiselle Mars.
  7. Cimetière d'Auteuil, landrucimetieres.fr