Macross Plus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Macross Plus

マクロスプラス
(Makurosu Purasu)
Genre Science-fiction, Mecha
OAV japonais
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation Studio Nue
Triangle Staff
Bandai Visual
Licence Drapeau du Japon Big West Advertising
Drapeau de la France Pathé
Durée 4 × 35min
Sortie
Épisodes 4
Film d'animation
Réalisateur
Shoji Kawamori
Shinichiro Watanabe (coréalisateur)
Studio d’animation Studio Nue
Triangle Staff
Bandai Visual
Shochiku Film
Compositeur
Durée 115 minutes
Sortie

Macross Plus (マクロスプラス, Makurosu Purasu?) est un OAV de quatre épisodes de 35 minutes, sorti en 1994 et réédité en 1995 sous la forme d'un film de 115 minutes avec quelques passages supprimés et d'autres inédits.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Isamu Alva Dyson est le meilleur pilote de l'UN Spacy, mais aussi le plus indiscipliné. Après une ènieme confrontation avec son supérieur, celui-ci lui annonce qu'il est retiré des champs de bataille et sera finalement muté comme pilote d'essai sur la planète Eden. Isamu, complètement euphorique à l'idée de piloter le fleuron des nouveaux modèles de chasseur, se rend donc sur Eden où il a vécu étant enfant. Seulement, le pilote du projet concurrent est Guld Goa Bowman, un ami d'enfance d'Isamu avec lequel il est en froid.

Au même moment, Myung Fan Long, productrice de la chanteuse virtuelle Sharon Apple et amie d'enfance des deux pilotes, prépare le concert de sa vedette électronique sur Eden.

Au fur et à mesure, les vieux souvenirs reviennent, les rancœurs se font violentes, mais surtout, une conscience naît dans l'ombre...

Voix japonaises[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Une version cinéma comprenant 20 minutes inédites, un montage différent ainsi qu'une nouvelle bande-son est disponible en version japonaise (et anglaise en vidéo) sous le nom de Macross Plus Movie Edition.
  • Macross Plus fait de nombreuses fois explicitement référence au film futuriste 2001, l'odyssée de l'espace de Stanley Kubrick, d'après l'œuvre d'Arthur C. Clarke. Les plus notables sont le patronyme « Galudo Goa Bowman » en hommage à « Dave Bowman » et le design du personnage Sharon qui renvoie sans aucun doute possible à HAL 9000.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]