Macroprotodon cucullatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Couleuvre à capuchon

Macroprotodon cucullatus

alt=Description de l'image Defaut 2.svg.
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Colubridae
Sous-famille Colubrinae
Genre Macroprotodon

Nom binominal

Macroprotodon cucullatus
(Geoffroy De St-Hilaire, 1827)

Synonymes

  • Coluber cucullatus Geoffroy De St-Hilaire, 1827
  • Lycognathus textilis Duméril & Bibron, 1854

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Macroprotodon cucullatus, appelée aussi Couleuvre à capuchon[1] est une espèce de serpent de la famille des Colubridae[2].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre[2] :

Elle a été introduite sur les îles de Majorque et Minorque.

Description[modifier | modifier le code]

Macroprotodon cucullatus mesure en moyenne 40 à 55 cm. Son dos est gris clair, gris, brun ou brun rougeâtre avec de petits taches ou des stries sombres ou claires. Sa nuque est ornée d'un collier qui se prolonge parfois vers le sommet de la tête formant alors comme un T. Sa face ventrale est blanc jaunâtre ou rose et tacheté ou non de noir.

Ce serpent est crépusculaire et nocturne. Il se nourrit de petits lézards et geckos.

Les femelles pondent de 5 à 7 œufs qui éclosent en fin d'été.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

La sous-espèce Macroprotodon cucullatus mauritanicus a été élevée au rang d'espèce.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de cette espèce, cucullatus, vient du latin cucullus, « capuchon », soit « qui porte un capuchon », en référence à son collier sombre qui se poursuit parfois sur la tête[1].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Geoffroy De St-hilaire, 1827 : Description des reptiles qui se trouvent en Égypte. Description de l’Égypte : Histoire Naturelle, 1809-1830, vol. 24, Paris (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean Lescure et Bernard Le Garff, L'étymologie des noms d'amphibiens et de reptiles d'Europe, Belin, coll. « Éveil nature »,‎ 2006, 207 p. (ISBN 2-7011-4142-7)
  2. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe