Macropinna microstoma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Macropinna microstoma est une des espèces de poisson du genre Macropinna, de la famille des Opisthoproctidae (poissons dits « barreleye » par les anglophones) du Pacifique Nord.

M. microstoma était connu de la science parce que pêché en 1939 par Chapman, mais il n'a été photographié vivant qu'en 2004, et filmé plus récemment encore. Les dessins ou photos anciennes ne présentent pas son dôme transparent car celui-ci éclatait avec la remontée du poisson en surface.

Description[modifier | modifier le code]

Cette espèce, qui semble rare, a un système oculaire tout à fait unique. Ses deux gros yeux (tubulaires, ou plus précisément en forme de petits tonneaux[1]) sont protégés à l'intérieur du crâne par une sorte de filtre vert. Ces yeux observent l'environnement du poisson au travers de son crâne qui est totalement transparent (pour sa partie supérieure). Sous le « dôme » translucide, la cavité crânienne est emplie d'un gel transparent. dans cette cavité les yeux sont mobiles. Ils peuvent se tourner vers l'avant ou vers le haut.

M. microstoma a une petite bouche et son corps est presque partout recouvert de grandes écailles.
Taille : 15 cm queue comprise[2]

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été trouvée à des profondeurs de - 500 à - 1015 m. (- 16 m dans un cas) [3]

Reproduction[modifier | modifier le code]

Poisson ovipare. Sa larve est planctonique.

Comportement[modifier | modifier le code]

Ce poisson a pu être filmé à une profondeur d'environ 600 mètres (2000 pieds) à 800 mètres (2600 pieds), dans son environnement, au large de la Californie. Il s'y montrait souvent presque immobile dans l'eau ;

On suppose que ces yeux particuliers lui permettent de détecter de petites proies par leur silhouette sous une faible lumière venant du haut ou de détecter des proies qui émettent de la lumière. Il peut aussi détecter ses prédateurs.

Bruce Robison et Kim Reisenbichler chercheurs à l'Aquarium de la baie de Monterey (Californie) ont observé que lorsqu'il a détecté des proies telles que les petits poissons ou des méduses, ses yeux semblent tourner comme des jumelles, de face, alors qu'il tourne son corps de l'horizontale à la verticale pour se nourrir.
Robison a émis l'hypothèse que M. microstoma pouvait ainsi voler la nourriture de siphonophores [4].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chapman, 1939 : Eleven new species and three new genera of oceanic fishes collected by the International Fisheries Commission from the northeastern Pacific. Proceedings of the United States National Museum 86-3062 pp 501-542.
  • Eschmeyer, W.N., E.S. Herald and H. Hammann 1983 A field guide to Pacific coast fishes of North America. Houghton Mifflin Company, Boston, U.S.A. 336 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brève MSNBC
  2. Clemens, W.A. and G.V. Wilby 1961 Fishes of the Pacific coast of Canada. 2nd ed. Fish. Res. Bd. Canada Bull. (68):443 p.
  3. Fedorov, V.V., I.A. Chereshnev, M.V. Nazarkin, A.V. Shestakov and V.V. Volobuev 2003 Catalog of marine and freswater fishes of the northern part of the Sea of Okhotsk. Vladivostok: Dalnauka, 2003. 204 p
  4. [Kim Fulton-Bennett (2009-02-23). "Researchers solve mystery of deep-sea fish with tubular eyes and transparent head" voir. Retrieved on 2009-02-24.]