Macreuse brune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Macreuse brune

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Macreuse brune (Melanitta fusca)

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Anseriformes
Famille Anatidae
Famille Anatidae
Genre Melanitta
Sous-genre Melanitta (Melanitta)

Nom binominal

Melanitta fusca
(Linnaeus, 1758)

Sous-espèces de rang inférieur

Statut de conservation UICN

(LC)
LC : Préoccupation mineure

La Macreuse brune (Melanitta fusca) est une espèce de canard plongeur marin de la famille des anatidés.

Identification[modifier | modifier le code]

C'est un canard de 51 à 58 cm de long avec une envergure de 80 à 90 cm, pesant entre 1 100 et 2 000 g.

Le mâle est complètement noir avec une petite tache blanche sous l'œil. La base de l'aile est également blanche mais c'est surtout visible en vol. Le bec est noir et jaune orangé. Les pattes sont rouges.

La femelle est brun noir avec des bordures plus claires sur le dos et des liserés blancs sur la poitrine. Son bec est noir. Elle a deux taches blanchâtres sur le côté de la tête.

Aire de répartition[modifier | modifier le code]

En Europe, elle vit dans l'hémisphère Nord, en Scandinavie, dans le nord de la Russie et de la Sibérie. Elle migre mais en restant assez proche des lieux de reproduction, surtout si la glace ne prend pas. On les trouve dans le nord-ouest de l'Europe, le long de la mer Baltique, mer du Nord et océan Atlantique jusqu'au golfe de Gascogne, ainsi qu'en mer Caspienne et en mer Noire. On les trouve en plus petit nombre à l'intérieur du continent, notamment en Suisse (environ 100 individus chaque hiver, 1000 lors d'invasions).

Habitat[modifier | modifier le code]

La Macreuse brune niche dans la toundra ou au bord des lacs glaciaires du grand nord et plus encore dans la taïga. En hiver, elle est présente principalement sur les côtes marines, mais on peut la trouver sur les bords des grands lacs ou des fleuves.

Comportement[modifier | modifier le code]

La Macreuse brune ne s'associe guère aux autres canards, à l'exception de la Macreuse noire. Tout comme celle-ci, elle effectue des migrations de mue. À partir d'août, les mâles et les immatures se regroupent sur les lacs de l'ouest sibérien et en Laponie. Le rassemblement le plus important est celui du Kattegat au large du Danemark avec 45 000 individus (dont 80 % de mâles)[1]. Les femelles adultes n'arrivent qu'en septembre et octobre.

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

C'est un excellent plongeur. Elle plonge avec les ailes entrouvertes, pendant une minute, voire plus et peut s'enfoncer jusqu'à 12 mètres, mais entre 3 et 5 mètres est le plus courant. Elle se nourrit principalement de mollusques, de crustacés, d'oursins et d'étoiles de mer, et en été de d'insectes aquatiques et de petits poissons. Elle complète cela avec des végétaux.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La femelle pond une couvée par an de 6 à 10 œufs en mai-juin. Le nid est près de l'eau sur le sol à l'abri de buissons ou de grands végétaux. Il est fait avec des brindilles et du duvet de la femelle.

Le duvet est utilisé depuis longtemps par les peuples vivant dans le grand nord. Il est récolté dans les nids après le départ des petits. Il est utilisé pour confectionner des vêtements chauds.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cramp et Simmons 1977, p. 634-650

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]