Macintosh Plus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Macintosh Plus
Image illustrative de l'article Macintosh Plus
Date de commercialisation 16 janvier 1986
Prix au lancement 2 600 $
Arrêt de la production 14 octobre 1990
Caractéristiques
Processeur Motorola 68000
Fréquence d'horloge 8 MHz
Bus système 8 MHz
Mémoire morte 128 Kio
Mémoire vive 1 Mio (extensible à 4Mio)
Disque dur aucun
Système d'exploitation Système 0.7 à 7.5.5
Chronologie des modèles
Précédent Macintosh 512K Macintosh SE Suivant

Lancé en janvier 1986[1], le Macintosh Plus est une évolution des premiers Macintosh (128K, 512K) dont il dérive. En effet, contrairement à ceux-ci, il était plus puissant et plus évolutif.

Il était le premier ordinateur personnel à intégrer un port SCSI, lui permettant de connecter divers périphériques externes : disque dur, lecteur CD-ROM, imprimante, second écran, etc. Il possédait en outre quatre connecteurs mémoire de type SIMM 30-Pin pour étendre sa mémoire jusqu'à 4 Mio (1 Mio en standard), option obtenue en enlevant de la carte-mère une résistance jouant le rôle de jumper[2]. Sa mémoire ROM a été doublée par rapport aux précédents Macintosh et passe à 128 Kio. Le nouveau système d'exploitation fourni (System 3.0/Finder 5.1[1]) prenait en charge la norme SCSI et le système de fichier HFS (Hierarchical File System, dont une évolution est encore utilisée sur les Mac actuels). Néanmoins, il ne possédait toujours pas de ventilateur interne et pouvait donc souffrir du même problème de fragilité que ses prédécesseurs.

Les logiciels MacWrite, MacPaint et HyperCard (nommé au début WildCard[3]) étaient fournis en standard, mais d'autres applications étaient aussi disponibles: MacDraw, Microsoft Word, Multiplan devenu Microsoft Excel, Forethought/Microsoft PowerPoint 1.0 ainsi que Aldus PageMaker. C'était l'une des premières implantation de produits Microsoft dans un ordinateur personnel. Associé aux imprimantes LaserWriter et LaserWriter Plus sorties respectivement en mars 1985[4] et janvier 1986[5] et utilisant le langage postscript[6], le Macintosh Plus a été l'un des premiers ordinateurs rendant possible la publication assistée par ordinateur (ou PAO) à l'échelle individuelle, associative mais aussi en entreprise.

Les premiers modèles avaient un boîtier beige (couleur "Pantone 453[7]") alors qu'à partir de 1987, ils furent vendus dans un boîtier platinium. Bien qu'il ait été rendu obsolète dès mars 1987 par les nouveaux Macintosh (Macintosh SE et Macintosh II), il fut commercialisé jusqu'à fin 1990 comme machine d'entrée de gamme. Sa production cessa à la sortie des Macintosh Classic.

Une version pour le marché de l'éducation fut estampillée "Macintosh Plus ED"[8].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • processeur : Motorola 68000 cadencé à 8 MHz
  • adressage 24 bit uniquement
  • bus système 16 bit à 8 MHz
  • ROM : 128 Kio
  • RAM : 1 Mio extensible à 4 Mio
  • lecteur de disquette 800 ko 3,5" à chargement manuel
  • slots d'extension :
    • 4 connecteurs mémoire de type SIMM 30 broches (vitesse minimale : 150 ns)
  • connectique:
    • port DB-19 pour second lecteur disquette externe
    • 1 port SCSI (DB-25) pour disque dur
    • 2 ports série (Mini Din-8) pour le modem et l'imprimante
    • port DE-9 pour la souris
    • sortie son : mono 8 bit
  • écran intégré : 9" monochrome (512 x 342 pixels)
  • dimensions : 34,5 x 24,4 x 27,7 cm
  • poids : 7,4 kg
  • alimentation : 60 W
  • numérotation des modèles : M0001A (pour les 110V), M0001AP (pour les 220V.)
  • systèmes supportés : Système 0.7 à 7.5.5

Périphériques[modifier | modifier le code]

Disques durs[modifier | modifier le code]

Le Macintosh Plus fut le premier Macintosh à pouvoir recevoir un disque dur de la norme SCSI. Cependant le Macintosh 512K pouvait recevoir un disque dur externe, le Apple Hard Disk 20[9] (20Mo, aussi nommé Macintosh Hard Disk 20), dont la connectique s'appuyait sur le connecteur DB-19 des Macintosh[10], mais il ne pouvait pas - en natif - démarrer dessus. Le Macintosh Plus pouvait utiliser à la fois utiliser le Apple Hard Disk 20 (sur DB-19) et ses successeurs SCSI, par exemple le Apple Hard Disk 20SC[11] et démarrer dessus si un système Mac s'y trouvait[12].

L'ajout d'un disque dur permettait entre autres de palier le problème des multiples changements et chargements de disquettes 3,5'' (passage du système aux données et logiciels) en raison du fait que le Macintosh Plus n'avait pas de disque dur interne[13] (les disques durs internes n'apparaissent qu'avec le Macintosh SE).

Avec le Apple Hard Disk 20 et bien sur avec le Apple Hard Disk 20SC, il était déjà possible de monter plusieurs disques durs les uns derrières les autres. Dans le cas d'un Apple Hard Disk 20, il était même possible d'y ajouter un lecteur de disquettes externe (voir ci-dessous).

Lecteurs de disquettes[modifier | modifier le code]

L'utilisation du Macintosh Plus, qui n'a pas de disque durs interne, était largement facilité par l'utilisation d'un second lecteur de disquette[14]. Un lecteur externe de disquette 3,5'' (400 ou 800Kio) était le compagnon quasi obligatoire du Macintosh Plus si l'on voulait éviter l'effet "grille pain" dû aux changements incessant de disquettes entre le système et les applications. Le Macintosh Plus pouvait utiliser - par exemple - les lecteurs externes suivants :

  • Lecteur Apple/Macintosh 3,5'' 400Kio simple face (réf. : M0130)
  • Lecteur Apple/Macintosh 3,5'' 800Kio double face (réf. : M0131)
  • Lecteur Apple/Macintosh 3,5'' 800Kio double face (réf. : A9M0106)

La connectique était assurée par une liaison DB-19[15]. De même, il était possible de brancher le disque dur Apple Macintosh Hard Disk 20 sur le port DB-19[16].

Imprimantes[modifier | modifier le code]

Les imprimantes postscript LaserWriter, LaserWriter Plus, LaserWriter II ont été souvent le complément du Macintosh Plus dans le cadre d'un équipement de publication assistée par ordinateur (ou PAO). Elles ont également été les premières imprimantes laser destinées au grand public. Equipées d'interface série et LocalTalk, elles imprimaient à la vitesse de 8 pages par minute.

Souris[modifier | modifier le code]

Le Macintosh Plus était livré avec la souris "Macintosh Mouse" (Ref. : M0100) à connecter sur sur le port DB-9. Puis en 1987, lors passage au design platinium, la souris fut proposée dans cette couleur.

Claviers[modifier | modifier le code]

Le clavier (beige ou platinium selon l'année, réf. : M0110A) se connectait au Macintosh Plus via une prise RJ-9 en façade avec un cordon en spirale. La norme Apple Desktop Bus (ou ADB, qui fut développée pour l'Apple IIgs) ne sera introduite qu'à partir du Macintosh SE[17].

Emulateurs[modifier | modifier le code]

Il est possible d'émuler un Macintosh Plus avec des émulateurs tels que :

Chronologie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]