Machtots

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Mesrop Machtots
Machtots
Մաշտոց
Décès 13 octobre 899
Désignation 898
Fin 899
Prédécesseur Georges II
Successeur Hovhannès V

Catholicos de l'Église apostolique arménienne


Armenian Apostolic Church logo.png

Machtots (en arménien Մաշտոց) est Catholicos de l'Église apostolique arménienne de 898 au 13 octobre 899, date de sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Machtots apparaît dans l'histoire arménienne à la fin du IXe siècle, en plein renouveau bagratide : selon l'historien arménien du XIIIe siècle Stépanos Orbélian, cet ermite contemplatif établi sur une île du lac Sevan (actuellement une péninsule)[1] aurait vu les douze figures des Apôtres au-dessus du lac Sevan lui indiquer l'emplacement où construire un monastère[2]. À son initiative et selon sa vision, la princesse Mariam, fille d'Achot Bagratouni et épouse de Vasak V, prince de Siounie occidentale, fait bâtir sur cette île le monastère de Sevanavank en 874[3]. Sa renommée s'étend par la suite, de telle sorte que le sparapet Abas Bagratouni, frère du roi Achot et oncle de son successeur Smbat Ier, qu'il conteste, tente d'opposer Machtots à l'un des soutiens du roi, le Catholicos Gevorg II ; ses efforts sont cependant vains, Machtots refusant de jouer ce rôle[4].

À la mort de Gevorg II en 898, Machtots est élu Catholicos ; il meurt cependant après avoir passé sept mois sur le siège catholicossal, le 13 octobre 899, et est enterré à Garni[1]. Son disciple[5] Hovhannès Draskhanakerttsi lui succède à la tête du catholicossat[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b René Grousset, Histoire de l'Arménie des origines à 1071, Paris, Payot,‎ 1947 (réimpr. 1984, 1995, 2008) (ISBN 978-2-228-88912-4), p. 399.
  2. (en) Brady Kiesling, Rediscovering Armenia,‎ 2000 (lire en ligne), p. 42.
  3. (en) « Sevanavank Monastery: Information », sur Armenica (consulté le 12 août 2009).
  4. René Grousset, op. cit., p. 399.
  5. (en) Agop Jack Hacikyan (dir.), The Heritage of Armenian Literature, vol. II : From the Sixth to the Eighteenth Century, Détroit, Wayne State University Press,‎ 2002 (ISBN 978-0814330234), p. 229.
  6. Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Toulouse, Éd. Privat,‎ 2007, 991 p. (ISBN 978-2-7089-6874-5), p. 255.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]