Machine à voter à vérification indépendante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Machine à voter à vérification indépendante ou à vérification duale est une machine à voter qui produit plusieurs (au moins deux) enregistrements indépendants auditables des votes, et où le deuxième enregistrement est utilisé pour vérifier le premier, et qui présente ainsi certaines garanties d'exactitude. Pour être considéré « indépendant », au moins un des enregistrements doit être non modifiable par la machine à voter et directement vérifiable par l'électeur. Ces systèmes doivent permettre des vérifications croisées de ces divers enregistrements[1].

Le but de la Machine à voter à vérification indépendante est d’améliorer la sécurité et de maintenir l'intégrité du vote. La théorie veut qu'une altération devrait altérer les deux enregistrements séparés pour ne pas être détectée par un audit.

Ces machines peuvent utiliser des systèmes d'identification de type Voter Verified Paper Audit Trail (VVPAT), End-to-end auditable voting system, witness system ou optical scan voting system[2].

Lors des élections présidentielles vénézueliennes de 2012, des machines à voter à double vérification sont utilisées : l'électeur vote normalement avec la machine, qui comptabilise les votes, puis imprime un bulletin de vote. Le bulletin est ensuite déposé dans une urne traditionnelle. La possibilité d'un double décompte est ainsi conservée[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) EAC's Voluntary Voting System Guidelines Volume 1 §7.8
  2. (en) EAC's Voluntary Voting System Guidelines Volume 1 §C.1.2.4
  3. Martine Billard, « Martine Billard : "Rompre avec les mensonges sur Chavez" », Rue89, publié le 5 octobre 2012