Machault (navire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Machault
Image illustrative de l'article Machault (navire)
Dessin du Machault

Histoire
A servi dans Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Commanditaire Cadet
Quille posée mars 1750[1]
Lancement 10 mai 1757
Statut Les Français le font exploser le 8 juillet 1760 pour éviter sa capture par les Britanniques.
Caractéristiques techniques
Type frégate
Longueur 41,1 m
Maître-bau 11,1 m
Tirant d'eau 5,5 m
Déplacement 500 t
Propulsion voile
Caractéristiques militaires
Armement 32 canons

Le Machault est une frégate qui sert dans la Marine royale française pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle. Construite à Bayonne en 1757, elle avait été conçue pour 26 canons, mais il en avait 32[2],[1]. Les Français le font exploser le 8 juillet 1760 pour éviter sa capture par les Britanniques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le navire était la propriété de Joseph Cadet, qui fut un munitionnaire du roi en Nouvelle-France. Le gouverneur de la Nouvelle-France Pierre de Rigaud de Vaudreuil avait demandé au roi de lui envoyer des vivres et des renforts. Seul Cadet et les marchands pouvaient répondre à sa demande. Ils envoyèrent cinq bateaux de commerce et une frégate, le Machault, en Nouvelle-France en 1760.

Son capitaine était François Chenard de la Giraudais. Elle prend part à la bataille de la Ristigouche le 8 juillet 1760 au cours de laquelle les Français le font exploser le 8 juillet 1760 pour éviter sa capture par les Britanniques. Il avait 250 personnes à bord, soit 150 marins et 100 soldats[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :