Mac Harald

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maccus ou Mac Harald (gaélique: Maccus mac Arailt vieux norrois Maccus Haraldsson ) fut un roi des Hébrides et de l’île de Man, vers 962-976.

Origine[modifier | modifier le code]

Maccus ou nommé le plus souvent par les annalistes « Mac Harald » (i.e: fils d'Harald) et son frère et successeur Godred Haraldsson (vieux norrois: Guðrøðr Haraldsson) sont identifiés comme des fis de Harald Sitricson mort en 940 roi des vikings de Limerick[1] ce qui ferait d’eux des petits-fils possible de Sigtryggr Caoch roi de Dublin et du Royaume viking d'York en Northumbrie et des membres de la dynastie des Uí Ímair[2].Les Annales des quatre maîtres transcrivent par erreur son nom de Maccus en Magnus (un nom qui n'a pas été attesté avant le XIe siècle)[3].

Selon les Annales d'Innisfallen, Gilla Patraic mac Donnchad roi d'Ossory avait épousé une certaine Malmuire elle aussi « fille d'Harald » qui devait être une sœur de Maccus et de Godfred[4].

Activité[modifier | modifier le code]

La première mention de Maccus émane du Brut y Tywysogion qui le nomme « Mark fils d'Harald » lorsqu'il pille Penmon[5]

Le texte « B » des Annales Cambriae indique qu'en 971 Môn est dévasté par « le fils d'Harald »[6]. Les Annales des quatre maîtres, précitées relèvent en 972 le pillage de l'Île Scattery[7] par Maccus le fils d'Aralt et le fait qu'Imar roi des Gaill de Limerick fut emmené hors de l'île et la violation de Seanan[8]. L'année suivante les Annales d'Innisfallen notent le même événement en relevant que « Le fils d'Aralt effectue une expédition en Irlande avec une grande armée, qu'il pille l'Île Scattery et emmène Imar en captivité  »[9].

Lorsqu'en 973 le roi Edgar d'Angleterre avait réuni à Chester lors d'une grande cérémonie de couronnement, huit rois vassaux de Grande-Bretagne[10] qui reconnurent symboliquement sa suprématie en ramant dans la barque dont Edgard Ier tenait le gouvernail, Le chroniqueur Florence de Worcester mentionne parmi eux[11] Maccus roi des îles, Cináed mac Máel Coluim roi des Scots, Mael Coluim mac Domnall roi des Cumbriens et son père Dufnal ainsi deux princes gallois « Jacob » et son neveu et concurrent « Huwal »[12].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aralt fils d'Uí Ímair i.e de Sitriuc Chronicon Scotorum :SC 940
  2. (en) Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens : Table 25 p. 420 et p. 424
  3. Alex Woolf, From Pictland to Alba. 789~1070, Édimbourg, 2007, (ISBN 9780748612345), p. 207.
  4. Annales d'Innisfallen: AI 984.2 Alex Woolf Op.cit p. 216
  5. Brut y Tywysogion: ByT: 969
  6. Alex Woolf Op.cit p. 206
  7. Scattery Island est une petite île située dans l'embouchure du Shannon et son sanctuaire était dédié à Saint Seanan
  8. Annales des quatre maîtres AFM: 972.13 (recte 974)
  9. Annales d'Innisfallen AI 974.12
  10. Six seulement selon la Chronique anglo-saxonne AS 972 qui ne cite pas leurs noms
  11. The Chronicle of Florence de Worcester: AD 973 p. 104-105
  12. (en) Ann Williams, Alfred P. Smyth, D.P Kirby A Biographical Dictionary of Dark Age Britain Seaby (London 1991) (ISBN 1852640472) p. 158

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Renaud Les Vikings et les Celtes Éditions Ouest-France Université Rennes (1992) (ISBN 2737309018).
  • (en) Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens (England, Scotland and Wales), Robinson Londres, 1998 (ISBN 1841190969) « Magnus ou Maccus Haraldsson & Godred Haraldsson  » p. 424
  • (en) K.L Maund Ireland, Wales and England in the elevent century Boydell Press (Woodbridge 1993) (ISBN 9780851155333) p. 157-158