Mabel Normand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mabel Normand

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Mabel Normand en 1918.

Naissance 16 novembre 1894
New Brighton, Staten Island
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 22 février 1930 (à 35 ans)
Monrovia, Californie
États-Unis
Profession Actrice, réalisatrice, scénariste, productrice
Films notables Mickey

Mabel Normand est une actrice, réalisatrice, scénariste et productrice américaine née le 16 novembre 1894[1] à New Brighton, Staten Island aux États-Unis, décédée le 22 février 1930 à Monrovia en Californie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Mabel Normand fait ses débuts au cinéma en 1910 à la Vitagraph dans Over the garden wall, avec Maurice Costello. Mais sa carrière ne commence réellement qu'avec D.W. Griffith et les studios Biograph. En 1912, elle tourne dans A Dash Through The Clouds de Mack Sennett et c'est la première fois qu'une actrice est filmée dans un avion. Sennett la fait travailler dans de petites comédies à la Biograph. Cette même année, alors que Sennett fonde la Keystone Company en Californie, Normand décide de le suivre. Elle s'intéresse à la direction d'acteurs, et n'a que vingt ans lorsqu'elle codirige des films avec lui, avec la jeune vedette Charlie Chaplin : C'est notamment Charlot et le Mannequin (Mabel's Married Life) et Charlot garçon de café (Caught in a Cabaret). Loin de s'éloigner du métier de comédienne, elle est Mickey dans le film éponyme de F. Richard Jones et James Young, long métrage dramatique qui lui amène le succès en 1918. Elle a alors à cette époque quitté Sennett pour signer avec la Goldwyn Pictures Corporation.

Scandales et déclin[modifier | modifier le code]

Mabel Normand en couverture de Film Daily (1918).

Mabel Normand a déjà produit 18 films lorsqu'elle revient aux studios de la Keystone pour le film Molly O' en 1921. C'est alors qu'arrive le scandale qui mettra un terme à sa carrière : son implication dans un meurtre. Le metteur en scène William Desmond Taylor est retrouvé assassiné. Or l'enquête démontre que Mabel Normand est la dernière personne à l'avoir vu vivant. Le mode de vie excentrique de l'actrice est aussi en cause dans une autre affaire. Le chauffeur de Normand a tiré et blessé un magnat du pétrole avec le pistolet de l'actrice. Des pressions affluent alors de toutes parts pour éloigner l'actrice des studios, mais Sennett ne l'abandonne pas et, après maints efforts, il sort The Extra Girl en 1923. Peu après, sans doute las de ces scandales, Sennett finit par la lâcher lorsqu'elle est impliquée dans une histoire de divorce. Normand tournera encore quelques films avec Hal Roach et épousera en 1926 un de ses anciens partenaires, l'acteur Lew Cody qui tenaît à ses côtés le rôle principal masculin de Mickey. Dépendante à la drogue, Mabel Normand meurt 4 ans plus tard de la tuberculose.

Décès[modifier | modifier le code]

Elle décède en 1930 de la tuberculose à Morovia en Californie, elle est enterrée à Los Angeles.

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme actrice[modifier | modifier le code]

Vitagraph[modifier | modifier le code]

Biograph[modifier | modifier le code]

The Keystone Film Company[modifier | modifier le code]

Mabel's Lovers (1912)
My Valet (1915)

Goldwyn Pictures Corporation[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

comme réalisatrice[modifier | modifier le code]

(1921)

comme scénariste[modifier | modifier le code]

comme productrice[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire du cinéma, Jean Tulard, Ed. Robert Laffont et 500 stars d'Hollywood et d'ailleurs, Ed. Gründ.
    • La base imdb donne la date du 10/11/1895 et les articles de Wikipedia en langues étrangères donnent le 9/11/1892 (anglais) et le 10/11/1892 (allemand)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Cet article est inspiré de l'ouvrage 500 stars d'Hollywood et d'ailleurs, Robyn Karney, Ed. Gründ