Maala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maala
Noms
Nom algérien معلة
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Bouira
Code postal 10240
Code ONS 1014
Démographie
Population 5 296 hab. (2008[1])
Géographie
Coordonnées 36° 26′ 33″ N 3° 52′ 16″ E / 36.44261, 3.87112 ()36° 26′ 33″ Nord 3° 52′ 16″ Est / 36.44261, 3.87112 ()  
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Bouira.
Localisation de la commune dans la wilaya de Bouira.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Maala

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Maala

Mâala est une commune de Kabylie située dans la wilaya de Bouira en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

La tribu des Senhadja-Mâalla faisait autrefois partie de la confédération des Ath Djâad. Sa population, composée de groupes d'origine berbère mélangés d'éléments arabes, renferme aussi quelques familles Kourourlis (métis de Turcs et d'Arabes) provenant de la tribu voisine des Zouatna, dans laquelle le beylek d'Alger avait installé une colonie de janissaires au XVIIe siècle.

Elle a fait sa soumission à la France en 1851, mais elle a pris parti à l'insurrection de 1871 et elle est signalée par son acharnement au massacre des colons de Palestro. Après la pacification, elle a été frappée d'une forte contribution de guerre et le séquestre collectif a été apposé sur son territoire.

Elle a été désignée par arrêté du 4 avril 1889, pour l'application du sénatus-consulte de 1863, et a été soumise une première fois, de 1889 à 1891, aux opérations de délimitation et de répartition prévues par le décret du 22 septembre 1887.

Appelée, dans sa séance du 30 mars 1894, à se prononcer sur les résultats de ses travaux, le conseil du gouvernement émit un avis favorable à leur homologation, sous la seule réserve que, pour éviter toute confusion avec d'autres territoires portant la même désignation, il convenait de substituer au nom de Senhadja, donné à l'un des deux douars que la tribu devait former, celui de Drâ-Barrouta, emprunté à une crête dominant le cours de l'Isser.

Mais sur ces entrefaites, l'administration ayant voulu faire procéder au lever parcellaire du territoire de la tribu, il fut reconnu que les opérations du sénatus-consulte présentaient de nombreuses défectuosités imputables au commissaire délimiteur et qui commandaient de les réviser complètement.

Cette révision, à raison de laquelle il est regrettable que l'administration se soit trouvée dans l'impossibilité d'exercer un recours pécuniaire contre l'ancien agent responsable, a été effectuée pendant les années 1894-1895 et 1896. De nouveaux procès-verbaux ont été établis et soumis à de nouvelles formalités de procédure. Ce sont les résultats de ces dernières opérations qui font l'objet du présent rapport[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Bouira : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.