Maad Semou Ndiké Diouf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maad Semou Ndiké Diouf
Le totem de la famille Diouf est l'antilope, symbole de lagrâce, royauté, sagesse, travail dur et protecteur dans la mythologie Sérère.
Le totem de la famille Diouf est l'antilope, symbole de la
grâce, royauté, sagesse, travail dur et protecteur dans la mythologie Sérère.
Titre
Roi de Tagdiam
Prince du Sine
Sénégal Sénégal
Biographie
Titre complet Maad
Mad
Bour
Dynastie Il était le fondateur de la Maison royale de Semou Ndiké Diouf. Il appartient à La Dynastie Diouf paternelle de Sine et du Saloum.
Nom de naissance Semou Ndiké Diouf
Lieu de naissance Royaume du Sine, Sénégal Sénégal
Conjoint Linguère Awo Yandé Mbouna Faye, princesse et reine mère du Sine
Enfant(s) Maha Yandé Mbouna Diouf, prince du Sine et buumi

Diogo Gnilane Mbouna Diouf, prince du Sine et thilas

Biram Paté Yandé Mbouna Diouf, prince du Sine et loul
Maad a Sinig Boukar Tjilas Sanghaie Diouf, roi du Sine
Religion Religion sérère
Résidence Tagdiam, Royaume du Sine

Maad Semou Ndiké Diouf (de nombreuses variantes: Mad Semou Djiké Diouf, Bour Sémou Djiké Diouf, Buur Sémou Djiké Diouf, Semou Njiké, aussi Semou Njekeh Joof ou Semu Ndike Joof (en Gambie), etc.) a été membre de la dynastie Diouf du Royaume du Sine qui fait maintenant partie du Sénégal indépendant. Il était le fondateur de la Maison royale de Semou Ndiké Diouf, fondée au début du XVIIIe siècle. Sa maison royale était la troisième et dernière maison royale fondée par la famille Diouf du Sine et du Saloum. Depuis sa fondation, au moins sept rois du Sine avait sortait de sa maison royale, y compris son fils Maad a Sinig Boukar Tjilas Sanghaie Diouf[1].

Famille[modifier | modifier le code]

Maad Semou Ndiké Diouf est rapporté avoir eu au moins trente-cinq enfants dont seize fils. Certains de ses fils étaient éligibles pour succéder au trône du Sine, mais beaucoup sont morts avant de succéder au trône, certains d'entre eux dans l'enfance. Certains de ces enfants compris l'buumi - Maha Yandé Mbouna Diouf[1] (pere de Boucar O ngoni tué en traitre par LAT DIOR à Mbon o NGOOR), le thilas - Diogo Gnilane Mbouna Diouf et le loul - Biram Paté Yandé Mbouna Diouf[1]. Ils étaient tous les enfants de Semou Ndiké et sa première épouse - la Linguère Awo Yandé Mbouna Faye fille de Wagane Coumba Sandiane Faye Maad a Sinig (princesse et reine mère du Sine). Son plus jeune fils Maad a Sinig Boukar Tjilas Sanghaie Diouf était le premier de sa maison royale pour succéder au trône du Sine. La plupart des rois du Sine du XIXe siècle provenaient de la descendance de Semou Ndiké dont le dernier roi du Sine Maad a Sinig Mahecor Diouf[1].

Religion[modifier | modifier le code]

Article connexe : Religion sérère.

Dans la Religion sérère, Maad Semou Ndiké Diouf est immortalisé dans le culte de la Tagdiam. Le lieu de culte au principe de Tagdiam est nommé d'après lui[2],[3]. Tagdiam (au Sénégal) a été, où il vivait[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Diouf, Niokhobaye. "Chronique du royaume du Sine." Suivie de notes sur les traditions orales et les sources écrites concernant le royaume du Sine par Charles Becker et Victor Martin. (1972). Bulletin de l'Ifan, Tome 34, Série B, no 4, (1972). p. 722-732
  2. Gravrand, Henry. "La civilisation sereer, vol. II : Pangool", Nouvelles éditions africaines, Dakar, 1990. p. 35. (ISBN 2-7236-1055-1)
  3. Voir aussi: Fleurentin, Jacques. "Des sources du savoir aux médicaments du futur". IRD Éditions, 2002. p. 343. (ISBN 2709915049)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Diouf, Niokhobaye. "Chronique du royaume du Sine." Suivie de notes sur les traditions orales et les sources écrites concernant le royaume du Sine par Charles Becker et Victor Martin. (1972). Bulletin de l'Ifan, Tome 34, Série B, no 4, (1972)
  • (fr) Gravrand, Henry. "La civilisation sereer, vol. II : Pangool", Nouvelles éditions africaines, Dakar, 1990, (ISBN 2-7236-1055-1)
  • (fr) Fleurentin, Jacques. "Des sources du savoir aux médicaments du futur". IRD Éditions, 2002, (ISBN 2709915049)