Maître Puntila et son valet Matti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maître Puntila et son valet Matti (Herr Puntila und sein Knecht Matti) est une pièce de théâtre de Bertolt Brecht à la thématique relationnelle, chère au théâtre, de maître et valet, c'est-à-dire de la lutte des classes. Collaboratrice : Margarete Steffin.

La pièce a été créée au Schauspielhaus de Zurich le .

La pièce[modifier | modifier le code]

Écrite en 1940, la pièce est inspirée des récits de l'écrivain finlandais, Hella Wuolijoki, qui a hébergé Brecht durant son exil en Finlande (1939-1940). Cette œuvre majeure du dramaturge allemand évoque les relations, à la fois fascinées et irritées, entre deux personnages que tout sépare ou oppose.

Au début de Maître Puntila et son valet Matti, le riche propriétaire terrien finlandais, Puntila, administre avec une grande dureté son domaine et ses gens. Cependant, Brecht complexifie la situation en présentant un maître qui est double, avec deux paroles absolument contradictoires : lorsqu'il a bu, il est humain, doux, tendre et prévenant, il ouvre volontiers son cœur et sa bourse, mais à jeun, il devient odieux, sévère, acariâtre et dur.

En face, première victime, Matti Altonen, le valet qui, à l'inverse du valet traditionnel soucieux de ses seuls intérêts, souhaite avant tout rester lui-même et pouvoir ainsi se préserver de la cruauté comme des tentatives de fraternisation de son maître. Il comprend que sous l'effet de l'alcool, son maître Puntila s'avère plus redoutable encore puisqu'il arrive à manipuler ceux qu'il domine.

Matti est un prolétaire doté d'un solide bon sens. Puntila est un propriétaire orgueilleux et calculateur qui méprise tout le monde. À partir de cette ambivalence et de ce jeu qui mettent en évidence les luttes de classes « en miniature », le bon sens, le mépris, les humiliations, c'est la question des « relations humaines » qui se pose.

Eva, la fille de Puntila, est promise à l'attaché ! Mais elle lui préfère de loin Matti.

L'auteur[modifier | modifier le code]

Né d'une famille aisée, Bertolt Brecht est l'un des plus grands critiques de la bourgeoisie et ses idées étaient en désaccord avec celles de la période du nazisme.

Avec cette pièce, Brecht montre que seuls la richesse et le pouvoir de Puntila lui permettent de transgresser les interdictions (la vente d'alcool est interdite dans le pays) et que l'ivresse modifie souvent le comportement humain.

Mises en scènes[modifier | modifier le code]