MS La Marseillaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Marseillaise (homonymie).
La Marseillaise
Image illustrative de l'article MS La Marseillaise
Le Bianca C à Gênes en 1959

Autres noms Maréchal Pétain (1939-1945)
Arosa Sky (1957-1959)
Bianca C. (1959-1961)
Type Paquebot
Histoire
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut Naufrage le en rade de Grenade
Caractéristiques techniques
Longueur 180,8 m
Maître-bau 23 m
Tonnage 17 408 tjb
Propulsion 3 moteurs diesel
Puissance 25 000 CV
Vitesse 21 nœuds
Autres caractéristiques
Passagers 673
Équipage 100
Chantier naval La Ciotat, France
Armateur Compagnie des messageries maritimes (1949-1957)
Arosa Lines (1957-1958)
Costa Croisières (1959-1961)
Affréteur Marine nationale (1956-1957)
Pavillon Drapeau de la France France (1949-1957)
Drapeau du Panama Panama (1957-1959)
Drapeau de l'Italie Italie (1959-1961)

Le Maréchal Pétain est un paquebot construit en 1939 à La Ciotat pour la Compagnie des messageries maritimes. Sa construction est ralenti par la guerre et un sabordage en 1944. Il entre en service en 1949 sous le nom de La Marseillaise. Devenu l’Arosa Sky en 1957 suite à son rachat par la compagnie Arosa Lines, il devient le Bianca C. pour Costa Croisières en 1959 et sombre en rade de Grenade le après avoir brûlé pendant plus de 48 heures.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Maréchal Pétain est un paquebot construit en 1939 à La Ciotat pour la Compagnie des messageries maritimes. Sa construction au début de la Seconde Guerre mondiale, puis est stoppé suite à l’armistice de juin 1940. En , les nazis ordonnent la reprise des travaux. La coque est lancée en (diverses dates selon les sources) puis remorqué à Port-de-Bouc où il est sabordé le par les allemands en retraite.

Après la guerre, le navire est renfloué et sa construction reprend, mais il est renommé La Marseillaise. Il entame son voyage inaugural le . Le , il est heurté par le navire Hermelein alors qu'il quitte le port de Yokohama. Il est réparé à Kobé et reprend sa route.

Le , il est réquisitionné par la Marine nationale à cause de la Crise du canal de Suez et est converti en navire hôpital à Toulon, avant de servir de transports de troupes pour la Guerre d’Algérie.

En , il est vendu à la compagnie Arosa Lines et devient l’Arosa Sky. Il effectue des traversées entre Bremerhaven et New York. En , il est racheté par Costa Croisières et renommé Bianca C.. Sa carrière s'arrête subitement le , lorsqu’il s'embrase en rade de Grenade après une explosion dans la salle des machines. Un marin décède et le navire sombre 48 heures après le début de l'incendie.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Olivier Le Goff, Les plus beaux paquebots du monde, Solar, 1998