MQ-1C Grey Eagle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
MQ-1C Warrior
{{#if:
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Flag of the United States.svg General Atomics
Rôle Drone de combat
Statut En service
Premier vol printemps 2008
Équipage
sans
Motorisation
Moteur Thielert "Centurion" Heavy-Fuel Engine
Nombre 1
Type Diesel Turbo
Puissance unitaire 135CV (100kW)
Dimensions
Envergure 17 m
Longueur 8 m
Hauteur 2 1 m
Masses
Maximale 1 451 kg
Performances
Vitesse maximale 215 km/h
Plafond 8 900 m
Rayon d'action 320 km
Armement
Interne 4 × missiles air-sol AGM-114 Hellfire
Externe bombes guidées GBU-44/B Viper Strike

Le MQ-1C Grey Eagle est un drone de combat développé par le constructeur General Atomics pour l'US Army. Il est parfois aussi Warrior et appelé Sky Warrior. Il est dérivé du RQ-1/MQ-1 Predator.

Développement[modifier | modifier le code]

En 2002, l'armée de terre des États-Unis a lancé un appel d'offres pour un drone ERMP (Extended-Range Multi-Purpose = Multi Role à Longue Portée), avec l'objectif de remplacer le MQ-5 Hunter. Deux avions ont été proposés : une version améliorée du MQ-5 Hunter et le Warrior qui a remporté l'appel d'offres en août 2005 avec un contrat de 214M$.

L'US Army a en 2005 l'intention de commander 11 systèmes, composés chacun de 12 appareils Warrior et 5 stations de contrôle au sol[1]. L'US Army comptait utiliser la désignation MQ-12 pour l'appareil, mais le département de la défense US a retenu MQ-1C[2].

Fin 2011, 26 MQ-1C et 24 stations de contrôle au sol sont en service[3].

Conception[modifier | modifier le code]

Le MQ-1C est du type MALE (Medium Altitude Long Endurance = Moyenne Altitude et Longue Autonomie) avec une envergure accrue. Son moteur est un moteur Diesel Turbo "Centurion" Heavy Fuel Engine (HFE) développé par la société Thielert qui donne de meilleures performances à haute altitude, une meilleure fiabilité et une maintenance plus facile. Il a une autonomie de 36 heures[1],[4].

Le nez de l'avion a été agrandi pour héberger un Radar à ouverture synthétique. Un système d'acquisition de cible multi-spectral AN/AAS-32 est aussi emporté sous le nez de l'appareil.

Le MQ-1C emporte une charge de 1 280 kg. Il peut être armé avec des missiles air-sol AGM-114 Hellfire et des bombes guidées GBU-44/B Viper Strike[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le contrat du "Warrior" pour l'US Army », Army News Service,‎ 5/8/2005
  2. http://www.designation-systems.net/dusrm/app2/q-1.html
  3. (en) [PDF]Jeremiah Gertler, « US unmanned aerial systems », sur Service de recherche du Congrès,‎ 3 janvier 2012 (consulté le 10 janvier 2012)
  4. a et b « Le programme ERMP (Extended-Range Multi-Purpose) », Defense Update,‎ 1/11/2006

Liens externes[modifier | modifier le code]