Multi Level Transmit 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis MLT-3)
Aller à : navigation, rechercher
Exemple d'encodage MLT-3

MLT-3 (Multi-Level Transmit) est un codage en ligne qui utilise 3 niveaux de tension électrique.

Une interface MLT-3 émet moins d'interférences électromagnétiques et requiert moins de bande passante que la plupart des interfaces binaires or ternaires qui opèrent au même débit binaire, comme le codage Manchester ou l'Alternate Mark Inversion.

Un signal MLT-3 cycle successivement aux niveaux de tension « -1 », « 0 », « +1 », etc. Il passe au niveau suivant de la séquence pour transmettre un bit à 1, et reste au même niveau pour transmettre un bit à 0.

Similaire au simple NRZ, MLT-3 a une efficacité de codage de 1 bit/baud ; cependant il requiert 4 transitions (baud) pour compléter un cycle complet (de « -1 » à « 0 », de « 0 » à « +1 », de « +1 » à « 0 », et de « 0 » à « -1 »). Ainsi, la fréquence fondamentale maximale est réduite à un quart de la vitesse de transmission. Cela rend la transmission des signaux plus adaptée à l'utilisation de fils de cuivre.

MLT-3 a été introduit en premier par « Crescendo Communications »[1] comme un système de codage pour l'interconnexion FDDI en cuivre[2].

Plus tard, la même technologie a été utilisée dans la sous-couche physique de l'Ethernet 100BASE-TX, étant donné les similitudes entre le FDDI et la couche physique du 100BASE-[TF]X (section 25.3 des spécifications IEEE802.3-2002).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « MLT-3 encoding » (voir la liste des auteurs)

  1. [1], Network World, June 29, 1992, page 19
  2. (en) American National Standards Institute, « FDDI twisted pair physical layer medium dependent (TP-PMD) », American National Standard X3T12 (incorporates X3.263),‎ 1994 - initial implementation; also see patent