Matroska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis MKV)
Aller à : navigation, rechercher
Matroska
Image illustrative de l'article Matroska
Logo de Matroska

Extension .mkv .mka .mks
Type MIME video/x-matroska audio/x-matroska
Développé par www.matroska.org
Type de format Format conteneur
Spécification Format ouvert

Matroska (du russe матрёшка, matriochka, poupée russe [1], ou MKV) est un format de fichier multimédia, multiplate-forme et ouvert. Il est mis à disposition du grand public gratuitement depuis le 1er mai 2003. Le format WebM reprend certaines de ses spécificités[2].

Spécificités[modifier | modifier le code]

Le format Matroska est un conteneur vidéo, il peut regrouper au sein d'un même fichier (généralement avec l'extension .mkv) plusieurs pistes vidéo et audio ainsi que des sous-titres et des chapitres.

Matroska (MKV) n'est donc pas un codec mais un format conteneur pouvant contenir des flux encodés avec les codecs suivants :

Il existe plusieurs autres conteneurs courants tels que le MPEG4 (.mp4), QuickTime (.mov), AVI (.avi) pour les principaux. Le mkv se distingue de ces derniers par plusieurs points :

  • support de la plupart des flux vidéo et audio existants ;
  • grande capacité pistes de sous-titres de différents formats ;
  • support des chapitres ;
  • possibilité d'étiquetage des pistes audio, vidéo et des sous-titres ;
  • possibilité d'intégration de pièces jointes, comme les images d'illustration (couverture/jaquette).

Le conteneur MKV est capable d'encapsuler des contenus en haute définition 720p ou 1080p, et même en ultra haute définition (UHD) 4K. Cela en fait un format privilégié pour la copie des HD-DVD ou de BluRay de la même manière que le conteneur AVI pour les DVD.

Extensions[modifier | modifier le code]

Le MKV possède plusieurs extensions :

  • .mkv : généralement des fichiers avec une piste vidéo, éventuellement accompagnée d'autres pistes, audio ou autres.
  • .mka : fichiers audio uniquement. Peut contenir n'importe quel format de compression audio supporté.
  • .mks : fichiers ne contenant qu'une piste, dans un format de sous-titres.
  • .mk3d : contient les mêmes éléments qu'un mkv mais avec une vidéo 3D, également nommé .mkv

Origine et motivations[modifier | modifier le code]

Matroska vient du mot russe matriochka (poupée russe) qui correspond bien à la définition du matroska : c'est un conteneur vidéo qui permet de mixer plusieurs pistes audio et sous-titres avec une piste vidéo.

Il est dérivé du projet MCF, mais en diffère sensiblement car il utilise EBML, un format binaire dérivé d'XML. EBML permet à l'équipe de développement de Matroska d'obtenir un avantage important en ce qui concerne les futures extensions du format, sans pour autant être incompatible avec les anciens parseurs.

Lecteurs logiciels compatibles[modifier | modifier le code]

Le MKV peut être lu entre autres par les utilitaires suivants :

Multiplateforme GNU/Linux OS X MS-Windows

Le système Android, depuis sa version 4.0, peut lire les codecs Vorbis et VP8 contenu dans un conteneur mkv(en)[3]

Encodeurs[modifier | modifier le code]

Liste de quelques logiciels permettant d'encoder ou de convertir au format Matroska.

Multiplateforme GNU/Linux OS X MS-Windows

Lecteurs matériels[modifier | modifier le code]

En 2007, ce format n'était pas encore utilisable sur les platines de salon bien qu'il semble que cela pouvait être changé dans certains cas avec une simple mise à jour du microprogramme.
À partir de 2010 la quasi-totalité des platines de salon intègre le format MKV en standard.[réf. nécessaire] Attention néanmoins, les codecs contenus dans le MKV ne sont pas forcément lus par tous les systèmes. En particulier les formats de son HD (DTS-HD et Dolby HD)

Lecteurs multimédias[modifier | modifier le code]

Le 17 août 2007, DViCO a sorti (en version béta) le premier microprogramme permettant la lecture des fichiers Matroska (avec en particulier le codec H.264) pour ses lecteurs multimédias de salon TViX HD M-4100SH et M-5100SH. Cowon a sorti un PMP / lecteur multimédia portable, le Cowon A3, qui supporterait aussi le MKV.[réf. nécessaire]

Courant 2007, la Gen 6 d'Archos a été la première gamme de la marque à pouvoir lire les fichiers MKV.[réf. souhaitée]

Courant avril 2008, plusieurs modèles à base du jeu de composants Sigma Designs SMP8635, reconnaissent et lisent les fichiers Matroska. Par exemple Tvix 6500, mais aussi Popcorn Hour A100 et A110[4], ou encore le Storex AivX-370HD.

En décembre 2008, Western Digital sort un boîtier multimédia appelé Western Digital TV pouvant lire les fichiers MKV contenant en particulier les codecs suivants :

Juin 2009 : le lecteur Blu Ray de la marque LG référencé : BD370 : lit de nombreux formats dont le format MKV.[réf. souhaitée]

Septembre 2009 : le lecteur Blu Ray de la marque SAMSUNG référencé : BD-P2500 : lit de nombreux formats dont le format MKV.[réf. souhaitée]

Depuis 2010 : tous les boîtiers multimédia intègrent le format MKV.[réf. nécessaire]

Depuis 2011 : Les fichiers MKV en 3D (SBS ou Side By Side) apparaissent massivement et sont supportés par la plupart des boîtiers grand public (comme le WD TV Live par exemple) mais ne seront bien évidemment affichés en 3D que sur les téléviseurs ou vidéo-projecteurs compatibles « 3D-SBS » (la majorité).[réf. nécessaire]

Téléviseurs[modifier | modifier le code]

Depuis 2010 la majeure partie des téléviseurs multimédia supportent le format MKV : Phillips, Samsung, LG etc.[réf. nécessaire]

Box-Internet[modifier | modifier le code]

Fin 2008, le boitier multimédia de la Freebox v5 est capable de lire les fichiers MKV.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. La translittération est maladroite, car elle se prononce comme матроска, qui signifie costume de marin
  2. (en) « WebM Guidelines », sur WebM Project (consulté le 3 mars 2011) : « These guidelines are currently for file streaming over an HTTP connection, and indicate the areas where WebM is strict, relative to the more permissive Matroska specification qui peut être traduit par Ces lignes directrices sont actuellement pour la lecture en transit (streaming) à travers une connexion en http et indiquent les domaines où WebM est stricte, par rapport à la spécification de Matroska plus permissive. »
  3. Additionally, developers can now use Matroska containers for Vorbis and VP8 content. Android 4.0 for Developers - New media codecs and containers
  4. Welcome To Popcorn Hour