M77 (galaxie spirale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir M77.

M77

Données d'observation
Époque J2000.0
Type d'objet galaxie de Seyfert
Ascension droite (α) 02h 42m 40,83s
Déclinaison (δ) -00° 00′ 48,4″
Distance 47 millions d'a.l. (∼14.4 Mpc)
Magnitude apparente (V) +8,9
Dimensions apparentes 7,0'
Constellation Baleine
Découverte
Découvreur(s) Pierre Méchain
Date 1780
Désignations
M77, Messier 77
NGC 1068
UGC 2188
PGC 10266
Apr 37

M77 (Messier 77 ou NGC 1068) est une galaxie spirale barrée de type Sb, dans la constellation de la Baleine découverte en 1780 par Pierre Méchain et distante de la terre d'environ 50 millions d'années-lumière.

M77 est une galaxie dotée d'un noyau actif qui est caché aux longueurs d'ondes visibles par un nuage de poussière interstellaire. Le diamètre du disque moléculaire et le plasma chaud associé aux matières cachant le noyau furent mesurés pour la première fois en ondes radio par le VLBA et le VLA. La poussière chaude autour du noyau fut mesurée en infrarouges moyen par le VLT. C'est une galaxie de Seyfert de type 2[1].

À noter également que M77 est située à proximité d'une autre belle galaxie : NGC 1055 qui est une belle spirale vue par la tranche. Cet ensemble constitue un ensemble particulièrement esthétique en astrophotographie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Découverte[modifier | modifier le code]

M77 fut découverte par Pierre Méchain en 1780, qui la définit premièrement comme une nébuleuse. Méchain communiqua alors sa découverte à Charles Messier qui l'ajouta dans son catalogue[2]. Messier et William Herschel décrivirent tous deux cette galaxie comme étant un amas d'étoiles[2]. De nos jours, cette objet est défini en tant que galaxie.

Observation[modifier | modifier le code]

M77 est visible en septembre dans l'hémisphère nord. Elle se situe en dessous de l'étoile γ Cet, juste à côté de l'étoile δ Cet.

Cetus constellation map-fr.png

Dans de parfaites conditions atmosphériques, M77 est visible avec de simples jumelles[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Pattern Speeds BIMA-SONG Galaxies with Molecule-Dominated ISMs Using the Tremaine-Weinberg Method » (consulté le 31/08/2006)
  2. a et b (en) K. G. Jones, Messier's Nebulae and Star Clusters, Cambridge, Cambridge University Press,‎ 1991, 2e edition éd. (ISBN 978-0-521-37079-0, lien LCCN?)
  3. « Performance d'un télescope : Une approche théorique » (consulté le 25/01/2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]