M64

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Galaxie de l'œil noir
M64

Description de l'image  Blackeyegalaxy.jpg.
Données d'observation
Époque J2000.0
Type d'objet Galaxie spirale type Sb
Ascension droite (α) 12h 56m 43,88s
Déclinaison (δ) +21° 41′ 00,1″
Distance ~ 17 millions al (~ 5,2 millions pc)
Magnitude apparente (V) +8,5
Dimensions apparentes 9,3x5,4 minutes d'arc
Constellation Chevelure de Bérénice
Découverte
Découvreur(s) Edward Pigott
Date 1779
Désignations M64, NGC 4826

M64 (ou NGC 4826) est une galaxie spirale située dans la constellation de la Chevelure de Bérénice. Elle est très connue des astronomes amateurs, notamment à cause de son apparence particulière, visible même dans des instruments de taille modeste.

M64 est également connue sous les noms de galaxie de l'œil noir, galaxie de l'œil poché ou beauté endormie.

Découverte[modifier | modifier le code]

M64 a été découverte par l'astronome britannique Edward Pigott le 23 mars 1779, puis indépendamment par Johann Elert Bode le 4 avril de la même année, et enfin par Charles Messier le 1er mars 1780. Cependant, la découverte de Pigott n'ayant été annoncée devant la Royal Society à Londres que le 11 janvier 1781, alors que celle de Bode le fut en 1779 et celle de Messier en 1780, la paternité de cette découverte ne fut réellement attribuée à Pigott qu'en 2002 lorsque ses travaux furent redécouverts.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La distance entre cette galaxie et notre Galaxie, la Voie lactée, n'est pas très bien déterminée, elle est généralement estimée à 17 millions d'années-lumière, différentes sources donnant des valeurs variant de 12 à 44 millions d'années-lumière. Cette imprécision est notamment due au fait qu'aucune céphéide n'a été découverte dans cette galaxie, ces étoiles variables étant l'un des outils principaux pour la détermination des distances extragalactiques.

L'apparence très particulière de M64 est due à la présence d'un immense nuage interstellaire opaque, qui masque les étoiles situées en arrière-plan. Des observations récentes ont montré que le gaz et les étoiles situés dans les régions extérieures de la galaxie (dont le rayon s'étend jusqu'à 40 000 années-lumière) tournaient dans le sens inverse de ceux situés dans la région centrale (avec un rayon de 3000 années-lumière). Cette rotation inverse engendre des « frottements » le long de la ligne imaginaire séparant les deux zones, engendrant ainsi une intense activité de formation stellaire. On remarque d'ailleurs particulièrement sur les images la présence d'étoiles bleues, jeunes et très chaudes, accompagnées de nuages d'hydrogène ionisé, des régions HII, de couleur rouge.

On pense que ce phénomène de rotation inverse et la présence du nuage de gaz et de poussière géant sont dus à une ancienne galaxie compagnon de M64, détruite par les forces de marée et dont la matière a été « absorbée » par accrétion.

Liens externes[modifier | modifier le code]