M6

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis M6.fr)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir M6 (homonymie).
Image illustrative de l'article M6

Création 1er mars 1987
Propriétaire Groupe M6
Slogan « Vibrez sur M6 ! »
Format d'image 16:9, 576i et 1080p
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Statut Généraliste nationale privée
Ancien nom RTL6 (projet 1986)
Siège social Neuilly-sur-Seine
Site web m6.fr
Diffusion
Diffusion TNT, satellite, câble, IPTV et Web.
Chronologie
Précédent TV6

M6, édité par Métropole Télévision, est une chaîne de télévision généraliste nationale française commerciale privée qui émet depuis le 1er mars 1987. Depuis 2011, elle est la 3e chaîne la plus regardée de France, derrière TF1 et la chaîne publique France 2[1].

La chaîne est disponible sur la TNT, le câble, le satellite, la télévision par xDSL et Internet.

M6 est la chaîne principale du Groupe M6 ou Groupe Metropole Television qui possède de nombreuses chaînes telles que W9, 6ter, Paris Première, Téva, M6 Music, M6 Music Black, M6 Music Club, Girondins TV, M6 Boutique & Co. Le groupe a aussi des activités dans la téléphonie mobile, la vente à distance, Internet, le football, le cinéma, la presse.

Historique de la chaîne[modifier | modifier le code]

1986 : L'enjeu de la chaîne[modifier | modifier le code]

La Compagnie luxembourgeoise de Télédiffusion, déjà présente en France avec la radio RTL, cherchait, depuis la libéralisation des ondes en Europe au milieu des années 1980, à s'implanter plus encore avec une chaîne de télévision. Depuis 1955, RTL Télévision est diffusée dans l'est de la France et a fait ses preuves en termes de réussite d'audience, mais ses programmes de plus en plus chers la contraignent à élargir son bassin de diffusion. En 1984, la quatrième chaîne est attribuée à Canal+. En 1985, la CLT hésite entre une diffusion de sa chaîne sur le satellite de diffusion directe TDF 1 ou une diffusion hertzienne nationale en France sur l'un des deux nouveaux réseaux annoncés par le président Mitterrand. Elle choisit cette dernière solution et postule auprès de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle pour obtenir la concession sur le cinquième réseau hertzien naissant. Déboutée au profit de La Cinq de Jérôme Seydoux et Silvio Berlusconi, la CLT retente sa chance en 1986, à la suite de l'annulation des concessions des cinquième et sixième réseaux par le gouvernement Chirac, en s'appuyant sur les amitiés entretenues avec Jacques Chirac et plusieurs membres du gouvernement par Jacques Rigaud, administrateur du groupe en France et président de la radio RTL, pour s'assurer l'obtention par la CNCL de la concession sur le cinquième réseau. Elle ignore cependant que ce réseau a déjà été promis à un autre ami du Premier ministre, le magnat de la presse Robert Hersant. Après avoir été à nouveau déboutée, Jacques Rigaud exprime le soir même sur l'antenne de RTL, son inquiétude quant à la pérennité des activités de son groupe en France et menace même de les suspendre purement et simplement. Le gouvernement n'a pas d'autre choix que de faire pression sur la CNCL pour l'attribution, en compensation, du sixième réseau hertzien occupé par TV6 à la CLT en lui interdisant toutefois d'en être l'actionnaire majoritaire et de nommer sa chaîne RTL afin de ne pas rendre cet échange de bons procédés trop visible. Le groupe est donc contraint de modifier rapidement son projet initial RTL6, qui consistait à installer sur ce réseau RTL Télévision après l'avoir reformatée et s'associe donc à la Lyonnaise des Eaux, qui prend la majorité du capital, sur un nouveau projet de chaîne de télévision, baptisé Métropole Télévision (comme pour mieux affirmer son caractère national et français), confié à l'ancien PDG d'Antenne 2, Jean Drucker, chargé de présenter cette candidature à la CNCL[2].

1987-1992 : Des débuts incertains[modifier | modifier le code]

À la suite de l'annulation de sa concession sur le sixième réseau hertzien par la CNCL à la demande du gouvernement Chirac au profit de la CLT, TV6, chaîne musicale dont l'autorisation d'émission est annulée après un an, s'est définitivement éteinte le 28 février 1987 à 23h59, après une manifestation des téléspectateurs sur les Champs-Élysées, laissant pendant 11 heures la France avec cinq chaînes. Le 1er mars à 11 h 15, la mire TDF laisse place à un faisceau encore titré RTL Paris qui ouvre soudainement sur les coulisses du premier plateau de la nouvelle chaîne[3]. M6, commence sa diffusion lorsque apparaît Jean Drucker, PDG de Métropole Télévision, qui accueille les téléspectateurs[2].

Le programme de cette première journée, présenté par Georges Lang, fraîchement débarqué de RTL Télévision et Charlotte Siandre est une émission de plateau recevant les animateurs des nouvelles émissions venant présenter leur concept. La plupart de ces premières émissions sont directement importées de RTL Télévision, comme Mégaventure de Philippe Goffin ou le Hit des clubs de Jean-Luc Bertrand. Les fictions, films et séries de la chaîne sont également issues du catalogue de la CLT et bon nombre des dirigeants, journalistes et animateurs de RTL Télévision sont venus prêter main forte au démarrage de M6. Jean Stock, qui vient de quitter la direction des programmes de RTL Télévision pour prendre celle de M6, calque la grille des programmes de M6 de mars à septembre 1987 sur celle de son aînée luxembourgeoise, persuadé que les mêmes recettes amèneront le même succès. Ainsi, M6 installe chaque jour à 12 h 45 et 19 h 30 un journal télévisé, présenté par Patrick Charles et Marian Lacombe qui présentaient le JTL de RTL Télévision à la même heure quelques mois plus tôt. La programmation intègre également le jeu quotidien Vu et corrigé proposé par Jean-Pierre Imbach, un magazine féminin AM magazine avec Charlotte Sciandre, le rendez-vous musical Laser présenté par Mady Tran, le jeu Six Appel et en deuxième partie de soirée, La Saga du Rock par Georges Lang[4].

Mais le sixième réseau français est contraint de consacrer 30 % de ses programmes à la musique et compte peu d'émetteurs (il ne couvre qu'un tiers de la population française), donc peu de téléspectateurs, ce qui ne peut que handicaper une chaîne commerciale. M6 doit donc revoir ses ambitions à la baisse dès la rentrée de septembre 1987 ; les animateurs de RTL Télévision rentrent à Luxembourg et Jean Stock met en place une grille minimaliste axée sur la contre-programmation avec moins d'émissions et plus de clips et de séries. Un nouvel habillage, arrive à l’antenne le 31 août et le premier 6 minutes est diffusé à 20 h 24. Il passe l’année suivante à 19 h 54 pour voler la primeur de l'information aux journaux de 20 heures et permettre la diffusion de séries familiales comme le Cosby Show ou La Petite Maison dans la prairie pendant les journaux des autres chaînes françaises[2].

De 1987 à 1991, l'avenir de M6 est très incertain car cinq chaînes généralistes hertziennes doivent se battre pour la conquête de l'audimat et donc de leur principal revenu, la publicité. Or, le marché publicitaire français n'est pas extensible à l'infini. En 1988, la secrétaire d'État à la Communication, Catherine Tasca, dans une interview à Télérama, parlera d'une « chaîne généraliste de trop ». Tout le monde pense alors à M6, dont le déficit ne fait que se creuser (1 million de francs de perte par jour). Mais la stratégie de Jean Drucker consiste à grandir petit à petit. La contre-programmation commence à payer et M6 est alors « la petite chaîne qui monte, qui monte » d'après ses spots publicitaires[5].

À la mort de La Cinq en avril 1992, M6, profitant de cette disparition, devient bénéficiaire pour la première fois de son histoire. Elle se lance la même année dans une stratégie de diversification en créant M6 Interactions qui regroupe la commercialisation des marques de l’antenne sous forme de produits dérivés (M6 Licences, M6 Éditions, M6 Music Label, etc.). Se construit alors autour de la chaîne le groupe M6[2].

En 1994, l'action M6 est introduite au Second Marché de la Bourse de Paris.

1992-2005 : La petite chaîne qui monte[modifier | modifier le code]

M6 continue sa politique de contre programmation, basée sur des séries américaines, de la musique et divers magazines (Capital, Zone interdite, Culture pub )…. À l'occasion de la Coupe du monde 1998 en France, M6 marque les esprits avec sa programmation 0 % Football.

En 2001, M6 est la première chaîne française à diffuser une émission de télé réalité, Loft Story. Le succès est immense et les records d'audience sont battus, malgré la qualité controversée de ce programme, plus de 7 millions de téléspectateurs suivent la finale de la première saison (pic d'audience à 11,7 millions lors de l'annonce du nom du vainqueur). Il s'agit d'un tournant dans l'histoire de la télévision française. La « trash tv » entre dans les foyers.

De nombreuses manifestations s'opposent à cette mutation. En mars 2001, la télé libre ZALEA TV (alors diffusée sur Canal Satellite) lance un grand jeu : Loft Raider. Il s'agit de « libérer les otages de M6 ». Sur les banderoles, on peut lire « Libérez (au moins) les poules ». Les studios de la chaîne de télé privée seront protégés de l'arrivée massive des joueurs par les CRS et la BAC armés de Flash balls (scènes visibles dans le film "On la fermera pas !". Au même moment, ZALEA TV sera remplacée sur Canal Satellite par Loft Story. Un choix de société se dessinait, avec la complicité du CSA de l'époque.

Le vice-président et directeur général de la chaîne concurrente TF1, Étienne Mougeotte déclare alors que jamais sa chaîne ne diffusera ce genre de programme. Quelques mois plus tard, TF1 signe un contrat d'exclusivité avec la société Endemol qui va créer Loft Story pour M6. Avec la deuxième saison de Loft Story en 2002, M6 s’offre le record historique de la chaîne à l'époque avec 8,2 millions de téléspectateurs en prime-time.

En avril 2003, Jean Drucker, qui a hissé la chaîne au top des audiences, décède brutalement. Le directeur général de la chaîne, Nicolas de Tavernost, lui succède alors.

En 2004, M6 est la deuxième chaîne privée, derrière TF1, en parts de marché et la première chaîne auprès des enfants. Sa programmation est devenue plus généraliste avec l’arrivée des magazines de la vie (Super Nanny, C'est du propre !, Il faut que ça change, Nouveau look pour une nouvelle vie) et des docu-réalités (Le Pensionnat de Chavagnes).

Après le désengagement de son actionnaire majoritaire, Suez, de l'industrie audiovisuelle, RTL Group devient l'actionnaire majoritaire du Groupe M6 qui rachète également à Suez la chaîne de télévision Paris Première diffusée sur le câble et le satellite, afin d'élargir son bassin d'audience aux catégories socio-professionnelles supérieures.

2005 à aujourd'hui : arrivée de la TNT[modifier | modifier le code]

Le 31 mars 2005, la TNT arrive en France avec 12 nouvelles chaînes. M6 n'est plus la cadette (ou la benjamine) des chaînes de télévision en France et abandonne la politique de la contre-programmation choisie par les nouvelles chaînes (dont W9, nouvelle chaîne du groupe M6).

M6 est le premier diffuseur officiel de la Coupe du monde de football en 2006 en Allemagne avec la diffusion de 31 rencontres sur 64 commentées par Thierry Roland. M6 gagne son pari éditorial : l'ensemble du dispositif autour de cet événement est plébiscité par le public.

M6 se positionne toujours plus comme une chaîne jeune et moderne par excellence qui réunit la famille à travers une large palette de programmes fédérateurs (Nouvelle Star, Pékin Express, Capital, Secrets d'actualité, Zone Interdite…).

En 2006, la chaîne crée une direction générale des antennes et des contenus dirigée par Thomas Valentin. La direction des programmes est alors confiée à un pilier de la famille RTL, Bibiane Godfroid, jusqu'alors présidente de FremantleMedia France. Cette année-là, la chaîne bat son record d'audience des séries avec Prison Break suivie par plus de 7,5 millions de téléspectateurs.

Après une longue bataille juridique liée à l'exclusivité de diffusion de la chaîne sur TPS, M6 est disponible depuis le 5 janvier 2007 sur les bouquets ADSL des opérateurs Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom[6], sans toutefois figurer dans les offres TV sur PC de ces opérateurs et avec un bridage des programmes à l'enregistrement.

En mars 2007, M6, qui a fêté ses 20 ans, est devenue la deuxième chaîne généraliste auprès du public de moins de 50 ans. Chaîne de l’innovation, elle apporte une couleur originale dans le paysage audiovisuel. M6 est aussi et surtout un groupe multimédia qui compte 9 chaînes de télévision numériques (W9, Paris Première, Téva, M6 Music Hits, M6 Music Club, M6 Music Black, M6 Boutique & Co, Série Club et TF6) et de nombreuses diversifications : publications et éditions en kiosque, disques, vidéos, spectacles, produits dérivés, Internet, téléphonie mobile, cinéma, vente à distance, club de football…

Pour ses 20 ans, M6 a changé d'habillage antenne le 6 mars 2007 avec un logo en 3D et est la première chaîne de télévision nationale française à utiliser une technique unique de sous-titrage en direct, afin d’augmenter l’accessibilité des programmes télévisés aux sourds et malentendants.

Le Groupe M6 a répondu à l’appel aux candidatures lancé par le CSA pour la diffusion de service de télévision par voie hertzienne terrestre en mode numérique et en haute définition. Le 20 novembre 2007, M6 a obtenu une licence pour diffuser des programmes HD diversifiés (fictions, magazines d’information, couverture d’événement sportif).

En 2008, M6 a diffusé la moitié des matchs de l'Euro 2008 dont certains de l’équipe de France qui ont été retransmis en HD sur M6 et M6.fr.

Le 9 juin 2008, elle a obtenu sa 4e meilleure audience historique avec la rencontre Roumanie - France : 9,6 millions de téléspectateurs.

Le 17 juin 2008, M6 diffuse le match France - Italie réunit 13,2 millions de téléspectateurs, soit le meilleur score de l'année 2008 toutes chaînes confondues mais aussi le meilleur score de la chaîne depuis sa création[7].

M6 est diffusé en HD sur le multiplex R5 de la TNT, le câble et le satellite depuis le 30 octobre 2008.

Le 14 novembre 2008, M6 fait un nouveau record d'audience des séries avec NCIS : Enquêtes spéciales suivie par plus de 7.9 millions de téléspectateurs.

Le 26 mai 2010, M6 diffuse la Nouvelle Star en 3D en direct dans une salle du cinéma mk2 Bibliothèque à Paris ainsi qu’en différé sur la TV d’Orange sur le canal 3D[8].

D'après un sondage effectuée du 9 au 14 mai 2012 par Télé-Loisirs, M6 est la chaîne préférée des Français pour la deuxième année consécutive.

Le 19 juin 2012, M6 a atteint une audience record en diffusant en direct le match Suède/France de l'Euro 2012 suivie par 12,2 millions de téléspectateurs. Il s'agit de la deuxième meilleure audience de la chaine depuis sa création[9].

6play (anciennement M6 Replay)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 6play.

Le 19 mars 2008, M6 lance un nouveau site internet, en complément de son site officiel. Ce Catch-up TV appelé M6 replay[10] permet aux internautes français (France métropolitaine uniquement) de visionner tous les programmes de M6 sur la tranche 18 h-24 h (à l'exclusion des films) une heure après leurs diffusions et ce pendant une semaine. le 4 novembre 2013, M6 Replay, est remplacé par 6 Play.

Le 27 mars 2014 M6 lance 4 nouvelles chaines thématiques, "100% en ligne", sur 6play : cuisine, humour, mode/beauté et téléfilms[11].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Le logo initial de la chaîne qui doit intitialement s'intituler RTL6, est adapté du logo de RTL Télévision, sans la mention télévision mais avec un 6 figurant après la mention RTL. À la suite de la modification du projet, René Steichen doit revoir tout l'habillage d'antenne et le logo de la chaîne qui adopte alors son grand M, auquel s'adjoint un 6 sous forme de tag (mars à mai 1987)[12], remplacé en mai 1987 par une baudruche en 3D tordue en forme de 6 plus visible à l'écran et rappelant le 6 du logo projet[13].

Ce logo ressemblant trop à celui de MTV[14], un tout nouveau logo dessiné par Étienne Robial est adopté à la rentrée 1987, le fameux 6 posé sur un M plus ouvert et imposant qui repose sur trois pieds (la pointe centrale du M est au même niveau que les deux socles, ces trois pieds étant tout à la fois un symbole de stabilité et de dynamisme[2]), traduisant graphiquement le slogan « M6, La petite chaîne qui monte, qui monte ! »[15]. Le nouvel habillage d'antenne plus sobre est composé de bandeaux de couleur[16]. Cet habillage évolue légèrement le 14 février 2003 en intégrant la 3D dans les génériques et davantage de couleurs, après 16 ans d'habillage exclusivement en 2D[17].

Pour ses 20 ans le 6 mars 2007, M6 confie le changement de son habillage d'antenne à l'agence View laissant apparaître un logo en 3D avec des effets métallisés et de miroirs et des mouvements aériens conférant à M6 une image plus statutaire[18], sans changer le logo de marque en 2D en place depuis 1999. Le logo en 3D (3D marquée par une légère ombre portée du M qui est passé d'une couleur noir uni à un dégradé de gris clair et également par un dégradé pour le 6) est adopté comme identité visuelle le 30 novembre 2009 pour la chaîne et le groupe, le 6 pouvant se décliner en 12 couleurs en fonction des thématiques de la chaîne dans lequel il est utilisé[19]. L'agence View fait à nouveau évoluer l'habillage d'antenne le 18 octobre 2010 avec de nouveaux jingles pub et un nouveau format pour les autopromotions dans lesquels le logo de M6 en 3D devient transparent[20].

Slogans[modifier | modifier le code]

  • 1987 : « C’est à voir, c’est sur M6 »
  • 1988-1997 : « M6, La petite chaîne qui monte, qui monte ! »
  • 1993 : « Souriez ! Vous êtes sur M6 »
  • 2006 : « M6 : Fournisseur officiel de séries cultes depuis 1987 »
  • 2007 : « M6, 20 ans à cultiver notre différence »
  • 2008 : « Le futur, vivons le ensemble »
  • 2009-2010 : « Prenez du bon temps sur M6 ! »
  • 2010 : « M6, c'est vous ! »
  • 2010 - septembre 2011 : « M6, Votre quotidien nous inspire ! »[21]
  • Septembre 2011 - septembre 2012 : « La Vie en Mieux »
  • Septembre 2012-2013 : « M6, la chaîne qui donne envie de rentrer »[22]
  • Depuis septembre 2013 : « Vibrez sur M6 ! »

Auto-promotion musicale[modifier | modifier le code]

En 2009, la chaîne utilise la chanson What a Wonderful World de Louis Armstrong et la version de Joey Ramone pour promouvoir ses prochains programmes. Elle utilise également la chanson One de U2 pour promouvoir la campagne publicitaire « Notre jury c'est vous ! », où l'on peut voir des extraits de Super Nanny, Pekin Express, Nouvelle Star, Un dîner presque parfait, Capital, Enquête exclusive, L'amour est dans le pré, D&CO et le football.

En 2010, la chaîne utilise la chanson Brain Leech de Alex Gopher, pour faire la promo de leur magazines et évènements. on peut y voir des animateurs de la chaîne comme Valérie Damidot, Cyril Lignac, Dominique Chapatte ou Stéphane Rotenberg[23].

En 2011, la chaîne utilise la chanson Get In Line de I'm From Barcelona, on peut y voir plusieurs animateurs de la chaîne tel qu'Alex Goude, Sandrine Corman, Thomas Sotto, Xavier de Moulins[24]

En 2012, la chaîne utilise la chanson Call Me Maybe de Carly Rae Jepsen, ou l'on peut y voir les prochains films, magazines et évènements que la chaine diffusera[25].

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Président-directeur général :

Directeur général :

Directeur général adjoint :

Présidents du directoire :

Vice-président du directoire chargé des antennes et des contenus :

  • Thomas Valentin : depuis le 26/05/2000

Vice-président du directoire chargé des activités commerciales et du développement :

Membre du directoire chargé de la Gestion :

  • Jérôme Lefébure : depuis le 25/03/2010

Directeurs généraux de M6 Publicité :

  • Catherine Lenoble : 1987 - 31/03/2012
  • Robin Leproux : 31/03/2012 - 11/09/2014
  • Ronan de Fressenel : 11/09/2014 - 07/12/2014 (intérim)
  • David Larramendy : depuis le 08/12/2014

Directeurs des programmes :

Directeurs de l'information :

Directeurs de la rédaction :

  • Michel Cellier : 1996 - 2002 (directeur de la rédaction nationale et des rédactions locales)
  • Jean-François Richard : 2002 - 2009 (directeur délégué aux rédactions locales et aux magazines de la rédaction)
  • Stéphane Gendarme : depuis 2007 (directeur de la rédaction)

Directeurs des magazines de l'information :

Directeurs des acquisitions :

  • Bernard Majani

Directeurs adjoint des acquisitions :

  • Catherine Schöfer : 1995 - 2005
  • Alexandre Moussard : depuis le 12/03/2012

Capital[modifier | modifier le code]

M6 est détenue à 100 % par le Groupe M6, lui-même détenu à 48,43 % par RTL Group, à 43,85 % en actions à la Bourse de Paris, à 7,10 % par la CNP, à 0,53 % en auto-contrôle et à 0,10 % par le FCPE des salariés de M6.

Les droits de vote liés aux actions de Métropole Télévision détenus par RTL Group sont limités à 34 %.

Résultats financiers[modifier | modifier le code]

  • Chiffre d'affaires 2003 : 1 176,9 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2004 : 1 192,8 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2005 : 1 079,9 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2006 : 1 283,4 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2007 : 1 356,4 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2008 : 1 354,9 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2009 : 1 376,6 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2010 : 1 462,0 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2011 : 1 421,3 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2012 : 1 386,6 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2013 : 1 382,8 millions d'euros

Sièges[modifier | modifier le code]

Le premier siège social de M6 se situe initialement de 1987 à 1997, dans le VIIIe arrondissement de Paris, au sein d'un immeuble situé à l'angle de la rue Bayard, lequel abrite les studios de RTL et du cours Albert-Ier. Le siège est alors au no 16 du cours Albert-Ier. Cet immeuble est choisi pour sa proximité avec les studios de RTL, au 22 rue Bayard, dans lesquels sont également réalisés les journaux télévisés de la chaîne ainsi que pour sa proximité avec la tour Eiffel qui diffuse la chaîne.

En 1997, M6 quitte son siège parisien devenu trop exigu et déménage au 89, avenue Charles-de-Gaulle à Neuilly-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine.

Programmes[modifier | modifier le code]

Émissions[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Émission diffusée sur M6.

Émissions pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

Émissions musicales[modifier | modifier le code]

  • Hit machine (1994-2009)
  • Boulevard des clips
  • Des clips et des bulles
  • M comme musique
  • M6 Clips
  • M6 Music (depuis 2001)
  • Plus vite que la musique
  • Fan de (1997-2009)
  • Culture rock
  • Flashback
  • Jazz 6 (1987-2003)

Information[modifier | modifier le code]

Magazines[modifier | modifier le code]

En contre-programmation des films du dimanche soir sur les autres chaînes, M6 programme en prime-time Capital, jusque-là diffusé tard le soir. Devant le succès de ce choix, la chaîne lance en 1993 Zone interdite en alternance avec Capital. Cette programmation est un succès, tout comme le choix de proposer Culture Pub en seconde partie de soirée. En 1999, un nouveau magazine d'information à succès s'installe le dimanche en deuxième partie de soirée: Secrets d'actualité. Diffusée en alternance avec le magazine de Christian Blachas, il réunira jusqu'à 2,6 millions de personnes. Après l'arrêt de Culture Pub, M6 cherche un nouveau magazine qui serait diffusé en alternance avec Secrets d'actualité. Elle lance en 2005, Enquête exclusive. Là encore, l'audience est rendez-vous. La chaîne poursuit sa programmation judicieuse de magazines d'information depuis près de 20 ans.

Magazines de la vie[modifier | modifier le code]

M6 s'est fait une spécialité de ce type de magazine qui lui permet de cibler plus particulièrement les femmes, cibles principales de son marché publicitaire.

Divertissement[modifier | modifier le code]

Télé-achat[modifier | modifier le code]

Émissions disparues[modifier | modifier le code]

Le mardi c'est permis[modifier | modifier le code]

En 1990, la chaîne met en place une case horaire qui s'appelle Grand Écran et diffusée en prime-time tous les mardis. Puis celle-ci se transforme en Le mardi c'est permis. Le programme se compose de téléfilms et films (Disney pour certains), de séries familiales comme Docteur Quinn, femme médecin et Loïs et Clark : Les Nouvelles Aventures de Superman et de magazines scientifique et animaliers. L'émission disparaît en 1998 au profit de divers magazines.

Les Jeudis de l'angoisse[modifier | modifier le code]

Durant les années 1990, M6 consacrait la deuxième partie de soirée du jeudi à l'horreur et aux frissons avec Les Jeudis de l'angoisse. Toutes les plus grandes sagas de l'horreur ont défilé (Halloween, Vendredi 13, Freddy, Candyman, L'Exorciste, Hitcher, Terreur sur la ligne, Suspiria, Inferno, etc.), mais aussi des téléfilms (Robe de sang, Psychose 4, Night trap le carnaval du diable, Watchers, Annihilator, le destructeur (Annihilator), Petits cauchemars avant la nuit, etc.) et séries (La Maison de tous les cauchemars, Les Contes de la crypte, Poltergeist : Les Aventuriers du surnaturel, etc.).

Séries[modifier | modifier le code]

Depuis 1996, M6 consacre généralement ses soirées du samedi aux séries télévisées américaines fantastiques. Tout a commencé le 28 octobre 1995 avec une soirée fantastique en prime-time incluant le double épisode La colonie de la série X-Files : Aux frontières du réel et l'épisode Dernière limite de la série Les Contes de la crypte.

M6 a ensuite réitéré l'opération le 2 décembre 1995 avec les épisodes Ombre mortelle et Quand vient la nuit d’X-Files et l'épisode La perle noire des Contes de la crypte avant de multiplier les doses et de diffuser toutes les semaines à partir du 6 janvier 1996 trois épisodes d’X-Files et deux épisodes des Contes de la crypte. Sont ainsi nées Les Samedis fantastiques dans lesquels ont ensuite également été diffusés les séries Au-delà du réel : L'aventure continue et Burning zone : menace imminente.

Le 6 décembre 1997, Les samedis fantastiques laissent la place à « La trilogie du samedi ». M6 diffuse ainsi un épisode de trois séries différentes. Les trois premières sont Le Caméléon, Dark Skies : l'impossible vérité et Profiler. Ensuite, parmi les séries les plus emblématiques de la trilogie du samedi, il y a eu Buffy contre les vampires, Charmed, Smallville, Stargate SG-1 ou encore Stargate Atlantis. Cependant, depuis quelques années, les trois épisodes de séries différentes ont été remplacées par des séries de moins en moins fantastiques jusqu’à disparaître complètement.

Depuis, les séries reviennent en avant le samedi notamment Hawaii 5-0, FBI : duo très spécial ou encore The Glades.

Anciennes séries[modifier | modifier le code]

Voici une liste de séries emblématiques diffusées sur M6 :

Séries en cours[modifier | modifier le code]

Voici une liste de séries en cours de diffusion sur M6 :

Drapeau de la France Séries françaises :

Drapeau des États-Unis Séries américaines :

Drapeau de l'Espagne Séries espagnoles :

Séries à venir[modifier | modifier le code]

Voici une liste de séries acquises par M6 :

Audience[modifier | modifier le code]

M6 est la 2e chaîne la plus regardée par les téléspectateurs de moins de 50 ans, derrière TF1, mais elle se classe 3e au niveau de l'ensemble du public derrière TF1 et France 2.
Sur l'ensemble de l'année 2011, M6, avec 10,8 % d'audience en moyenne, devance France 3 (9,7 %) et se classe ainsi troisième chaîne nationale française. Cette même année, elle devient la deuxième chaîne nationale la plus regardée par l'ensemble du public en première partie de soirée : 3 386 000 téléspectateurs en moyenne entre 20h45 et 22h30, soit une progression de 264 000 personnes par rapport à 2010[29].

ATTENTION :

- Avant 1993, l'audience n'est pas comptabilisée pour les individus âgés de 4 ans et plus, mais à partir de 6 ans uniquement
- L'audience du câble/satellite a été intégrée dans le médiamat en 2000, ce qui a provoqué mécaniquement une baisse d'audience de la plupart des chaînes hertziennes à partir de cette année-là

Audience globale[modifier | modifier le code]

1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995
1,8 % 4,9 % 6,4 % 7,3 % 8,0 % 10,2 % 11,2 % 11,4 % 11,5 %
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Moyenne annuelle
1996 12,4 % 11,1 % 11,2 % 12,4 % 12,3 % 11,3 % 11,9 % 11,9 %
1997 11,9 % 11,8 % 11,9 % 12,8 % 12,7 % 13,1 % 12,1 % 12,6 % 13,1 % 13,2 % 13,0 % 14,1 % 12,7 %
1998 12,9 % 12,2 % 12,8 % 13,2 % 13,7 % 12,2 % 12,3 % 13,0 % 12,5 % 12,8 % 13,1 % 13,8 % 12,9 %
1999 13,5 % 13,6 % 13,2 % 13,4 % 14,3 % 14,2 % 13,8 % 13,1 % 13,9 % 12,8 % 13,1 % 13,1 % 13,6 %
2000 13,3 % 13,2 % 13,0 % 12,7 % 12,5 % 12,7 % 12,6 % 12,6 % 12,0 % 12,6 % 12,3 % 12,6 % 12,7 %
2001 12,8 % 13,3 % 13,1 % 14,0 % 16,7 %* 16,5 % 14,1 % 11,9 % 12,1 % 12,4 % 12,9 % 12,2 % 13,5 %
2002 12,4 % 12,8 % 13,0 % 14,4 % 15,1 % 14,7 % 13,2 % 12,5 % 13,0 % 12,8 % 12,6 % 12,3 % 13,2 %
2003 12,4 % 12,6 % 12,0 % 12,5 % 12,9 % 12,8 % 12,3 % 12,4 % 13,0 % 12,7 % 12,5 % 12,6 % 12,6 %
2004 12,7 % 12,7 % 12,8 % 12,8 % 12,0 % 11,5 % 12,0 % 11,5 % 13,3 % 12,3 % 12,5 % 12,8 % 12,5 %
2005 12,2 % 13,4 % 13,0 % 13,2 % 13,7 % 13,3 % 11,5 % 12,0 % 12,3 % 12,2 % 12,4 % 12,2 % 12,6 %
2006 12,2 % 12,1 % 12,5 % 12,4 % 13,0 % 14,7 % 11,6 % 12,3 % 12,6 % 12,5 % 12,4 % 11,7 % 12,5 %
2007 12,6 % 11,5 % 11,6 % 12,3 % 11,2 % 11,4 % 11,2 % 11,2 % 11,6 % 11,3 % 11,5 % 10,8 % 11,5 %
2008 10,8 % 10,7 % 10,9 % 11,0 % 11,1 % 13,0 % 10,9 % 9,8 % 10,7 % 11,2 % 11,0 % 11,0 % 11,0 %
2009 11,0 % 10,9 % 11,1 % 10,7 % 11,2 % 10,7 % 10,6 % 10,1 % 11,3 % 11,2 % 10,8 % 10,3 % 10,8 %
2010 10,5 % 10,4 % 10,6 % 10,4 % 10,2 % 10,0 % 10,0 % 11,2 % 10,9 % 10,2 % 10,5 % 9,7 % 10,4 %
2011 10,3 % 10,5 % 10,7 % 10,8 % 9,8 % 10,5 % 10,5 % 10,7 % 11,3 % 11,3 % 11,4 % 10,9 % 10,8 %
2012 11,8 % 11,7 % 11,3 % 11,3 % 10,4 % 12,3 % 10,9 % 9,9 % 11,6 % 11,4 % 10,8 % 10,9 % 11,2 %
2013 10,7 % 10,7 % 10,8 % 10.3 % 10,0 % 10,4 % 10,5 % 11,0 % 11,2 % 10,8 % 10,4 % 10,2% 10,6 %
2014 10,6 % 10,0 % 10,0 % 9,6 % 9,8 % 9,4 %** 9,6 % 10,5 % 10,8 % 10,4 % 10,8 % 10,1 %

Source  : Mediametrie

Légende :

** Minimum historique
* Maximum historique
Fond vert = Meilleure score mensuel de l'année
Fond rouge = Moins bon score mensuel de l'année

Meilleures audiences[modifier | modifier le code]

Voici les meilleures audiences réalisées par M6  :

  1. 17 juin 2008 - France - Italie (Euro 2008) : 13,23 millions de téléspectateurs
  2. 19 juin 2012 - Suède - France (Euro 2012) : 12,16 millions de téléspectateurs
  3. 15 juin 2012 - Ukraine - France (Euro 2012) : 10,50 millions de téléspectateurs
  4. 9 juin 2008 - Roumanie - France (Euro 2008) : 9,62 millions de téléspectateurs
  5. 27 juin 2012 - Portugal - Espagne (Euro 2012: demi-finale) : 8,78 millions de téléspectateurs
  6. 11 avril 2002 - Loft Story 2 : 8,22 millions de téléspectateurs
  7. 14 novembre 2009 - Irlande - France (Barrages Coupe du Monde 2010) : 8,17 millions de téléspectateurs
  8. 7 septembre 2010 - Bosnie - France (Qualifications Euro 2012) : 8,09 millions de téléspectateurs
  9. 14 novembre 2008 - NCIS : Enquêtes spéciales : 7,92 millions de téléspectateurs
  10. 17 mai 2001 - Loft Story : 7,72 millions de téléspectateurs

Source : Fan 2 TV. com[30]

Présentateurs / Présentatrices[modifier | modifier le code]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Le 30 octobre 2008, M6 a lancé son canal en haute définition sur le multiplex R5 de la TNT gratuite, le câble, le satellite et l'ADSL.

Hertzien numérique[modifier | modifier le code]

En France

M6 a été diffusée sur le réseau hertzien analogique du 1er mars 1987 au 29 novembre 2011 et a laissé définitivement la place à la TNT sur laquelle M6 est aussi diffusée depuis le 31 mars 2005 sur le multiplex R4. La chaîne n'est pas reprise sur la TNT Outre-mer car elle n'est pas disposée à prendre en charge les coûts de diffusion au regard du faible marché publicitaire en Outre-mer. La chaîne vend ses programmes à des diffuseurs locaux privés ultra-marins.

En Andorre

M6 est diffusée en clair au standard PAL MPEG-2 (SDTV) sur la télévision numérique terrestre (TDT) de la Principauté d'Andorre par Andorra Telecom depuis le 25 septembre 2007.

Au Luxembourg

Il est à noter que M6 est alors aussi diffusée sur la TNT luxembourgeoise sur le canal VHF E-07 de l'émetteur de Dudelange entre le 1er juin 2006 jusqu'à mars 2012.

Câble[modifier | modifier le code]

M6 est diffusée par câble sur :

La chaîne n'est pas diffusée sur les réseaux câblés belges, car RTL Group ne souhaite pas concurrencer sa chaîne belge francophone RTL-TVI qui partage une partie de ses programmes avec M6.

Satellite[modifier | modifier le code]

M6 fut diffusée par satellite sur l'ensemble du territoire national via le satellite Télécom 1B jusqu'en 1988, puis sur Télécom 1C, puis Télécom 2B. Fin décembre 1996, le tout nouveau bouquet satellite TPS, dont M6 est coactionnaire, reprend le signal analogique de la chaîne venant du satellite Télécom 2B pour le diffuser sur le satellite Hot-Bird à 13° est jusqu'au début 1998, où commence la diffusion en qualité numérique. À la suite de la fusion de son bouquet satellite TPS avec son concurrent, M6 est maintenant inclus dans l'offre de base du bouquet Canalsat depuis le 19 décembre 2006. Elle fait aussi partie des bouquets satellites gratuits diffusant les chaînes de la TNT par satellite TNTSAT (par le satellite Astra) et Fransat (par le satellite Atlantic Bird). M6 est aussi diffusée sur d'autres bouquets payants tels que Bis Télévisions, le bouquet TV d'Orange par satellite et sur les bouquets satellites ultra-marins.

Télévision sur IP[modifier | modifier le code]

En France

Depuis le 5 janvier 2007, la chaîne est également disponible sur les bouquets de télévision par ADSL (Freebox TV, TV d'Orange, SFR, BBox, DartyBox…)[6].

En Europe

M6 est aussi diffusée par ADSL au Portugal dans le bouquet de base du fournisseur Meo et au Luxembourg sur la Télé des P&T.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « M6 est la troisième chaîne la plus regardée », sur RTL.fr,‎ le 10 janvier 2011
  2. a, b, c, d et e David Dauba, « M6 », émission À vos marques sur BFM Business, 28 avril 2013
  3. Lancement de M6 le 1er mars 1987 à 11h15 sur dailymotion
  4. « Grille des programmes de M6 : vendredi 5 juin 1987 », sur toute la tele,‎ le 15 septembre 2009
  5. Xavier Ternisien, « À 25 ans, M6 est devenue une "grande" du paysage audiovisuel », sur lemonde.fr,‎ 29 février 2012
  6. a et b TF1 et M6 disponibles sur les bouquets ADSL sur clubic le 4 janvier 2007
  7. « M6 pulvérise son record d'audience historique avec France-Italie », sur le zapping du paf,‎ le 18 juin 2008
  8. « M6 va diffuser la Nouvelle Star en 3D », sur jeanmarcmorandini.com,‎ le 21 mai 2010
  9. 2e meilleure audience historique sur La Toile MediActu le 20 juin 2012
  10. « Lancement de M6 Replay », sur degroupnews,‎ le 13 mars 2008
  11. Médias : M6 lance 4 chaînes de télévisions gratuites 100% en ligne, Challenges, 26 mars 2014
  12. Ouverture d'antenne de M6 de mars à mai 1987 sur dailymotion
  13. Ouverture d'antenne de M6 de mai à août 1987 sur youtube
  14. L’évolution des logos des chaines de TV sur Artbooktuto
  15. Ouverture et fermeture d'antenne de M6 à partir d'août 1987 sur youtube
  16. Habillage télévisuel de M6 depuis 1991
  17. Jingles Pubs M6 2003-2006 sur youtube
  18. M6 dévoile son nouvel habillage sur Blog.Lenodal.com, le 7 mars 2007
  19. Nouveau logo pour M6 sur Wilogo le 30 novembre 2009
  20. M6 fait évoluer son habillage sur Blog.Lenodal.com, le 18 octobre 2010
  21. « Slogan 2011 M6 »,‎ le 18 octobre 2010
  22. « Slogan 2012 M6 »,‎ aout 2012
  23. Bande annonce rentrée 2010 sur Youtube
  24. Clip rentée 2011 sur Youtube
  25. « Clip rentée 2012 M6 »,‎ aout 2012
  26. http://www.melty.fr/agents-of-shield-m6-va-diffuser-la-serie-en-france-a198349.html
  27. http://www.toutelatele.com/les-series-scandal-et-intelligence-arrivent-sur-m6-59220
  28. http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18636457.html
  29. Toute la télé.com
  30. « les 10 meilleures audiences de M6 », sur Fan 2 TV,‎ le 28 juin 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]