M1 Garand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis M1 Garand (fusil))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir M1 et Garand (homonymie).
Garand M1
Image illustrative de l'article M1 Garand
Garand M1
Présentation
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Type semi-automatique
Munitions 30-06 (7.62 x 63 mm)
Fabricant Springfield et Winchester sont les principaux fabricants
Période d'utilisation breveté en 1934, mais la production commence en 1936
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 4,7 kg
Masse (chargé) 4,9 kg
Longueur(s) 1 092 mm
Longueur du canon 610 mm
Caractéristiques techniques
Mode d'action emprunt de gaz
culasse rotative
Portée 1 600 m
Portée pratique 400 m
Cadence de tir 30 coups/min
Vitesse initiale 853 m/s
Capacité 8 cartouches
Variantes M1C et M1D

Le Garand M1 est le premier fusil semi-automatique réglementaire de l'US Army. Il remplaca le Springfield M1903 à verrou mais n'est pas le premier fusil semi-automatique utilisé dans une armée, contrairement à ce que l'on croit souvent. Elle fut aussi l'arme destinée aux fantassins de l'US Army la plus produite durant la Seconde Guerre mondiale, réputée pour sa précision fort acceptable pour une arme de production de masse à bas coût, la vélocité de sa munition bien supérieure à celle de la carabine US M1, ainsi que son système de rechargement semi-automatique.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le clip et les 8 cartouches du Garand

Ce fusil fut créé en 1936 par un ingénieur de l'usine Springfield nommé John C. Garand, d'origine franco-canadienne. Il pèse environ 4,9 kilogrammes et se recharge par un clip de 8 cartouches de calibre .30-06 (7,62 x 63 mm puis disponible en 7,62 x 51 mm). Cette arme robuste reçut un accueil particulièrement favorable par les troupes américaines. L'arme est fortement inspirée des fusils semi-automatique Français R.S.C. Mle 1917 et R.S.C. Mle 1918. Il offre une bonne précision jusqu'à 100 m qui décline fortement à partir de 300 m[1] et une cadence de tir respectable, en comparaison du modèle allemand alors répandu (le Mauser Karabiner 98k à répétition manuelle). Il est facile à démonter et à nettoyer.

Il en fut produit près de 5,5 millions d'exemplaires aux États-Unis et en Italie (par Breda et Beretta sous licence dans le cadre de l'OTAN), dont 4 millions de 1936 à 1945. Sa production cesse en 1957 et est remplacée par le M14.

Le fusil Garand M1 a aussi été chambré en calibre .308 Winchester (7,62 X 51 OTAN) sans autre modification que le chambrage lui-même. Les longueurs du canon et la longueur totales ont été diminuées de 1,5 centimètre environ. Le M1 a été adopté dans cette configuration par l'armée danoise à la fin des années 1950 qui est la dernière fabrication de cette arme à des fins militaires, effectuée en Italie par Beretta).

John Garand présentant son arme

La production de ce fusil légendaire persiste encore en 2007, dans une vocation désormais strictement civile, et pour de très petites séries, à vocation sportive.

Contrairement à une idée reçue largement véhiculée par les jeux vidéo et le bouche à oreilles, le Garand M1 peut être rechargé avant que le "clip" ne soit intégralement vidé. En effet, beaucoup pensent que l'arme ne peut être rechargée qu'après l'éjection automatique du clip après le tir de la dernière cartouche qu'il contient. Cela pourrait laisser penser que cette arme est "dangereuse pour l'utilisateur" puisqu'elle ne lui permet pas de disposer d'un chargeur plein lors d'une potentielle seconde fusillade faisant suite à une première où le chargeur n'a pas été intégralement vidé. En fait, en vérité, si le clip ne s'éjecte automatiquement qu'après le tir de la dernière cartouche qu'il contient, il peut aussi être éjecté manuellement s'il est plein ou partiellement rempli, par l'action de la culasse puis d'une pression sur un bouton prévu à cet effet, pour être remplacé par un nouveau clip plein ou contenant un autre type de munitions. En somme, bien que l'architecture générale soit différente des armes à "boîtiers détachables", ou "chargeurs amovibles", l'utilisation de l'arme et ses possibilités sont les mêmes. En effet, le rechargement "tactique" qui est le changement de chargeur pour en engager un autre plein ou contenant un autre type de munitions est donc possible.

Un dispositif spécial se fixant à l'extrémité du canon permettait de lancer des grenades à fusil.

Il ne faut pas le confondre avec la carabine M1.

L'inventeur : John C Garand[modifier | modifier le code]

L'inventeur du fusil M1 est un Canadien francophone naturalisé américain. C'est la naturalisation en 1920 qui fait que Jean-Cantius Garand (1888-1974) natif de Saint-Rémi est connu mondialement sous le nom de John C. Garand l'américain. Le Canada peut donc le considérer comme son Mikhaïl Kalachnikov (le concepteur de l'AK-47).

Variantes réglementaires américaines[modifier | modifier le code]

Version M1C
Version M1D

Le Garand est décliné en 3 versions pour armer les GI : sa version de base le M1 (décrite plus haut) et deux modèles pour tireur d'élite, le M1C (M1E7) et le M1D (M1E8).

La plupart des autres variantes (exceptées celles pour tireur d'élite) n'ont jamais été utilisées dans le service. Les versions M1C et M1D n'ont pas été produites dans de grandes quantités. Elles diffèrent du M1 du fantassin par la présence d'un appuie-joue et d'une lunette de visée (modèle M84). Un cache-flamme (modèle T-37) y est adaptable. Le M1C fut adopté en juin 1944 en remplacement du M1903A4.

Désignation de l'U.S. Army Désignation de l'U.S. Navy Description
M1E1 N/A Variante du M1 Garand : angle de came modifiée en "Operating Rod"
M1E2 N/A Variante du M1 Garand : lunette prismatique et monture
M1E3 N/A Variante du M1 Garand : roulement ajouté à la came du verrou (adapté plus tard pour l'utilisation avec le M14)
M1E4 N/A Variante du M1 Garand : système de coupure de gaz et système d'expansion avec piston intégré à l'"Operating Rod"
M1E5 N/A Variante du M1 Garand : canon de 18 pouces de long et crosse pliable
M1E6 N/A Variante du M1 Garand : variante fusil de précision
M1E7/M1C N/A Variante du M1E6 Garand ; variante fusil de précision avec une lunette M81 (bien que les lunettes M82 et M84 peuvent être utilisées) sur une monture "Griffin and Howe"
M1E8/M1D N/A Variante du M1E7 Garand : variante fusil de précision avec une lunette M82 (bien que les lunettes M82 et M84 peuvent être utilisées) sur une monture "Springfield Armory"
M1E9 N/A Variante du M1 Garand : similaire au M1E4, avec un piston séparé de l'"Operation Rod"
M1E10 N/A Variante du M1 Garand : variante avec le système à emprunt de gaz "Ljungman"
M1E11 N/A Variante du M1 Garand : système à emprunt de gaz de type "Tappet"
M1E12 N/A Variante du M1 Garand : système à emprunt de gaz de type "Impengement"
M1E13 N/A Variante du M1 Garand : système de coupure de gaz "White" et système d'expansion
M1E14 Mk 2 Mod 0 Variante du M1 Garand : rechambré en .30 T65/7.62 × 51 mm OTAN avec "press-in chamber insert"
T20 N/A Variante du M1 Garand : système de tir sélectif par John Garand, possibilité d'utiliser des chargeurs du Browning BAR M1918
T20E1 N/A Variante du T20 : utilise son propre type de cartouches
T20E2 N/A Variante du T20 ; les magazines E2 fonctionnent dans les Browning BAR M1918, mais pas l'inverse
T20E2HB N/A Variante du T20E2 : variante "HBAR"
T22 N/A Variante du M1 Garand : système de tir sélectif par Remington, "magazine-fed"
T22E1 N/A Variante du T22 : différences inconnues
T22E2 N/A Variante du T22 : différences inconnues
T22E3 N/A Variante du T22 : différences inconnues, mais utilise le système de contrôle de tir T27
T26 N/A Variante du M1 Garand : canon de 18 pouces de long et crosse standard
T27 N/A Conversion vers le système de tir sélectif de Remington pour le M1 Garand : habilité de convertir le M1 Garand au mode de tir sélectif et configuration de contrôle de tir utilisé avec le T22E3
T35 Mk 2 Mod 2 Variante du M1 Garand : calibre .30 T65/7.62 × 51 mm NATO (OTAN)
T36 N/A Variante du T20E2 : calibre pour le T20E2 : .30 T65/7.62 × 51 mm NATO (OTAN) utilisant le canon du T35 et le chargeur du T25
T37 N/A Variante du T36 : même chose que le T36, excepté qu'il comprenait un "gas port location"

Pays utilisateurs (ou ayant été utilisateurs)[modifier | modifier le code]

Dans le cadre d'alliances militaires créées par la Guerre froide, le Garand M1-M1C-M1D a été fourni à de nombreux pays africains, asiatiques et ouest-européens.

Utilisation du M1 Garand dans le monde :
   
Bleu : membres de l'OTAN
   
Vert : membres de l'OEA
Membres de l'OEA 
Drapeau de l’Argentine Argentine - Drapeau de la Bolivie Bolivie - Drapeau du Brésil Brésil - Drapeau de la Colombie Colombie - Drapeau de Cuba Cuba (remplacé après 1959 par des SKS et des AK-47) - Drapeau de l'Équateur Équateur - Drapeau du Guatemala Guatemala - Drapeau d'Haïti Haïti - Drapeau du Honduras Honduras - Drapeau du Nicaragua Nicaragua - Drapeau du Panama Panama - Drapeau du Paraguay Paraguay - Drapeau du Pérou Pérou - Drapeau de la République dominicaine République dominicaine - Drapeau du Salvador Salvador - Drapeau de l'Uruguay Uruguay.
Membres de l'OTAN 
Drapeau de l'Allemagne Allemagne - Drapeau du Danemark Danemark - Drapeau de la France France (lors des conflits en Indochine et en Algérie et par les unités stationnées en Allemagne) - Drapeau de la Grèce Grèce (encore utilisé par les evzones) - Drapeau de l'Italie Italie - Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas - Drapeau de la Turquie Turquie (1952).
Membre de l'OTASE 
Drapeau de l'Australie Australie - Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (usage restreint durant la Seconde Guerre mondiale).
Dans le cadre du traité de coopération mutuelle et de sécurité entre les États-Unis et le Japon
Drapeau du Japon Japon (JSDF, toujours utilisé lors des cérémonies).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "Operational Requirements for an Infantry Hand Weapon", Hitchman, Norman A.; Forbush, Scott E. ; Blakemore George J., Jr. Novembre 1960

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :