M104

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Galaxie du Sombrero
(M 104)
image
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Vierge
Ascension droite (α) 12h 39m 59,43s
Déclinaison (δ) -11° 37′ 23,0″
Distance environ 8,6 Mpc (∼28 millions d' a.l.)
Magnitude apparente (V) 9
Dimensions apparentes (V) 9x4 minutes d’arc
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie Sa-Sb
Masse 800 milliards M
Dimensions 82 000 al
(25 000 pc)
Magnitude absolue ?
Couleur (B-V) ?
Découverte
Découvreur(s) Charles Messier
Date 1781
Désignation(s) M104, NGC 4594
Liste des objets célestes

M104, appelée aussi galaxie du Sombrero[1], de magnitude 8 et distante de environ 8,6 Mpc (∼28 millions d' a.l.), est l’une des galaxies les plus connues. Son diamètre de 50 000 années-lumière est comparable à celui de notre Galaxie. Elle possède un noyau très brillant, constitué de vieilles étoiles et masqué très partiellement par de fines poussières. En 2012, son observation par le télescope spatial Spitzer a permis de mettre en évidence que son halo est plus massif qu'on le croyait et relève en fait de type elliptique géant et non spirale[2].

Le procédé de traitement récemment développé permet une visibilité plus performante des détails auparavant perdus dans la luminosité. On peut alors voir certains sillons de poussières qu’il est maintenant possible de suivre jusqu’à la brillante région centrale.

Histoire de la galaxie du Sombrero[modifier | modifier le code]

La galaxie fut découverte par Charles Messier qui y fit allusion dans une copie de son catalogue après sa publication. La galaxie fut mentionnée par la suite comme une découverte par Pierre Méchain dans une lettre datée du 6 mai 1783, puis par William Herschel en 1784.

Galaxie du Sombrero vue en infrarouge avec le satellite Spitzer. La bande de poussières qui absorbe le rayonnement à courte longueur d’onde émet ici fortement à 8 µm

En 1914, Vesto Slipher découvrit que le spectre de la galaxie était décalé vers le rouge (red shift) et que la galaxie, que l’on considérait comme une nébuleuse, se déplaçait à une vitesse de 1 000 km/s. Cette vitesse étant trop importante pour que M104 appartienne à la Voie lactée, ce fut la première preuve en faveur de l’existence de systèmes d’étoiles autres que ceux de notre Galaxie. De plus, cela allait mener Edwin Hubble à proposer l’idée d’un univers en constante expansion.

Observation[modifier | modifier le code]

La localisation de la galaxie est assez difficile d’autant qu’elle s’éloigne rarement de l’horizon aux latitudes moyennes de l'hémisphère nord. Pour la repérer, partez de l’étoile Algorab : au nord de cette étoile vous trouverez un Y à l’envers ; M104 est à 1°NE de l’étoile qui constitue la base du Y. M104 est visible dans une lunette astronomique mais ne présente alors pas grand intérêt. En revanche, un télescope de 200 mm permet de déceler la barre de matière barrant le noyau brillant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]