M203

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis M-203)
Aller à : navigation, rechercher
M203 seul

Le M203 est un lance-grenades développé entre 1967 et 1968 par la AAI corporation sous contrat de l'US Army. Le lance grenade M203 est un lance grenade à 1 coup de calibre 40 mm et à rechargement manuel venant se placer sous le garde-main de l'arme depuis laquelle il est utilisé. De conception entièrement métallique, il n'a pour autant pas un poids excessif. Le M203 peut utiliser tous les types de grenades de 40x46mm OTAN.

Présentation[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960 et au début des années 1970, les troupes américaines utilisaient déjà un lance grenade de 40mm à rechargement manuel, le M79. Cependant celui-ci était une arme indépendante, qui prenait donc trop de place au goût de ses utilisateurs. Il fut donc décidé de lancer un programme de développement d'une nouvelle arme qui serait greffable sous un fusil d'assaut pour un encombrement minimum. Se basant sur l'expérience acquise avec le M-79, la firme Colt présenta à la fin des années 1960 son prototype de lance grenade. En 1970 quelques exemplaires furent délivrés aux troupes qui combattaient au Vietnam qui en furent très satisfaites. Cela amena l'armée américaine à l'adopter sous la dénomination de M-203 et à lancer des commandes à grande échelle pour équiper son infanterie.

Premier véritable lance grenade à fusil à rentrer en service dans une grande armée, le M-203 connut très rapidement un important succès à l'export. Ainsi, il équipe aujourd'hui près d'une dizaine d'infanteries dans le monde, sans compter les très nombreux groupes d'interventions et forces spéciales qui l'utilisent sur leurs C7, leurs Colt M4 ou leurs M-16. En outre, il est également mis en œuvre depuis différents fusils d'assaut ne se limitant pas à la famille des M-16/M-4. Ainsi, on peut le trouver adapté sur des Sig-550 ou des Famas (bien que l'usage du M-203 dans l'armée française soit très marginal et réservé aux forces spéciales).

Malgré son âge déjà respectable, le M-203 est donc encore aujourd'hui largement utilisé à travers le monde et au sein des différents corps d'armée américains. Cependant, il n'est pas sûr qu'il équipera encore les soldats américains de demain, compte tenu de la concurrence qui commence à se faire sentir. En effet, de nombreux autres firmes d'armement se chargent de construire des lance grenade de 50 mm * 70 mm, plus efficace pour le même recul. Au sein de l’US Army, il est en cours de remplacement depuis 2009 par le lance-grenade de conception allemande M320 utilisant le même calibre de 40 mm.

Description[modifier | modifier le code]

M16 équipé d'un M203

Le M203 est un lance grenade à un seul coup et à rechargement manuel venant se placer sous le garde-main de l'arme depuis laquelle il est utilisé. De conception entièrement métallique, il n'a pour autant pas un poids excessif. Le M203 peut utiliser tous les types de grenades de 40x46mm OTAN.

Le rechargement du M203 se fait par ouverture de son canon ; celui-ci coulisse vers l'avant de l'arme, laissant éventuellement tomber la douille de la munition précédente, puis une nouvelle grenade est introduite dans le canon, et il est ramené manuellement dans sa position de tir. C'est cette dernière action, assez comparable à celle effectué sur la « pompe » d'un fusil à pompe, qui tend le ressort du percuteur et arme le lance-grenades. Une sécurité est placée devant la détente de l'arme. Le M203 ne dispose pas de poignée pistolet, contrairement à l'AG-36 allemand ou au GP-25 russe. Lors du tir de la grenade, l'utilisateur se sert donc du chargeur de l'arme comme poignée de maintien.

Les premiers M203 étaient surmontés d'un encadrement métallique venant recouvrir le garde main des M-16A1 qu'ils équipaient (comme sur la photo ci-dessus), et sur lequel était placé la hausse de visée. Mais l'apparition des CAR-15 et des M-4 (versions raccourcis des M-16) ont fait disparaitre ce principe, le M203 étant alors attaché sous le garde main par un rail de maintien spécial.

La visée se fait donc grâce à une hausse verticale rétractable graduée de 50 mètres en 50 mètres, de 50 à 400 mètres. Les grenades peuvent être tirées sur un point précis à une distance de 150 mètres, et sur une zone plus large jusqu'à plus de 350 mètres. La cible doit se trouver à au moins 30 mètres, puisque les grenades peuvent causer des dégâts une vingtaine de mètres autour de leur point d'impact.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]