Métrodore de Lampsaque (l'Ancien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Métrodore.

Métrodore de Lampsaque ( l'ancien )

Philosophe Grec

Antiquité

Naissance -Ve siècle
Décès -Ve siècle
École/tradition anaxagore
Principaux intérêts Physique, Philosophie, Poésie
Influencé par Anaxagore Homère Orphisme ?
A influencé sophisme  ?

Métrodore de Lampsaque, dit l'Ancien pour ne pas le confondre avec Métrodore de Lampsaque le Jeune, est un philosophe grec antique.

Contemporain de Socrate, disciple et familier d'Anaxagore[1] et sous son influence en philosophie, il semble avoir adhéré au concept de l'esprit agissant qui créa et organisa le Monde.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Connu par ses contemporains pour ses interprétations de l'œuvre d'Homère, il fut sans doute un précurseur dans l'étude d'Homère dans une optique philosophique.

Il interprétait l’Iliade et l’Odyssée selon un point de vue naturaliste. Pour lui, les dieux décrits par le poète ne sont que les « principes de la Nature et la disposition d'éléments naturels »[2]. Il se peut aussi que Métrodore réactualisait les conceptions de Xénophane sur le Monde.

Ainsi, au témoignage de Philodème[3], les personnages de la geste homérique étaient en fait des symboles poétiques pour décrire les forces agissant sur la Nature de notre monde. Par exemple, Métrodore pensait pouvoir rattacher le personnage d'Agamemnon à l'éther, celui d'Achille au soleil, Hector à la lune, et ainsi de suite. Parmi les Dieux, Zeus est l'intellect, Athéna l'art, Démeter est le foie, Dionysos la rate, etc.

Pour lui, le poème d'Homère n'était qu'un grand livre sur la Nature révélée sous la forme cachée et symbolique de la Poésie.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Diogène Laërce, Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres [détail des éditions] [lire en ligne] II, 11.
  2. Tatien contre les grecs, 21.
  3. pap herculanum collection altera 7,3 n°90