Méthymne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Méthymne
(el) Μήθυμνα, Mithymna, Molyvos
Le village et la forteresse
Le village et la forteresse
Administration
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Périphérie Égée-Septentrionale
Dème Lesbos
Démographie
Population 1 667 hab. (2001[1])
Géographie
Coordonnées 39° 22′ 05″ N 26° 10′ 26″ E / 39.3681, 26.173939° 22′ 05″ Nord 26° 10′ 26″ Est / 39.3681, 26.1739  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grèce

Voir la carte administrative de Grèce
City locator 14.svg
Méthymne

Géolocalisation sur la carte : Grèce

Voir la carte topographique de Grèce
City locator 14.svg
Méthymne
Liens
Site web http://www.mithymna.gr/

Méthymne, transcrit aussi sous la forme Mithymna (grec moderne : Μήθυμνα) et également appelée Molyvos (grec moderne : Μόλυβος) est un village grec situé sur la côte Nord de l'île de Lesbos, à une soixantaine de kilomètres de Mytilène, la principale ville de l'île ; il comptait 1667[2] habitants au recensement de 2001 et constituait une municipalité du même nom, englobant 3 hameaux alentour (Argennos, Lepetymnos et Sykaminea) portant ainsi à 2433 le nombre d'habitants mais depuis la réforme de 2010 liée au programme Kallicratis[3], le village a perdu son statut de municipalité et a été intégré à celle de Lesbos.

Dans la tradition mythologique, la ville tire son nom d'une des filles du roi pélasgien Macarée qui portait le prénom de Méthymne (Μήθυμνα) ; celle-ci avait pour sœurs Mytilène (Μυτιλήνη), Antissa (Αντισσα), Arisvi (Αρίσβη) et pour frère Eressos (Ερεσσος), qui ont également donné leur nom à des cités de l'île. Dans le dialecte éolien, le nom apparaît initialement sous la forme Mathymna (Μάθυμνα) comme en témoignent monnaies[4] et inscriptions ; en revanche, dans le dialecte ionien-attique, le nom apparaît sous la forme Méthymne (Μήθυμνα), qui finira par s'imposer dans tout le monde grec.

La dénomination Molyvos apparaît au XIVe siècle au moment de l'expansion génoise en mer Égée et de l'acquisition par la famille des Gattelusi de plusieurs îles (Lesbos, Lemnos, Chios,...) ; elle aurait pour origine la contraction du français "Mont d'Olives". Les deux noms coexistent depuis cette époque même si depuis le rattachement de Lesbos à la Grèce en 1912, c'est officiellement l'appellation Mithymna qui fait foi.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette très ancienne cité grecque de l'île de Lesbos fut fondée par les Éoliens vers le Xe siècle av. J.-C..

Antiquité[modifier | modifier le code]

Méthymne tombe sous la domination des Perses et participe à la révolte de l'Ionie. Elle est contrainte, ainsi que toutes les cités ioniennes, à fournir des navires de guerre à Darius Ier, puis à Xerxès Ier au cours des guerres médiques. D'après Théophraste, qui cite l'historien Myrsilos de Lesbos, il existait un important sanctuaire d'Apollon sur le Mont Lépétymnos. Apollon et Artémis recevaient un culte particulier des habitants de Lesbos. Théophraste rapporte également que le tombeau du héros homérique Palamède se trouvait sur les flancs de ce même Mont.

Elle entre, avec Mytilène, dans la ligue de Délos mais refuse l'alliance spartiate en 429 et ne se révolte pas contre Athènes. Son territoire est ainsi épargné lors de la terrible réaction athénienne en 428. Elle passe cependant sous l'influence lacédémonienne après la bataille d'Aigos Potamos en 405.

Au IVe siècle, Memnon de Rhodes, en lutte contre Alexandre le Grand, installe à la tête de la cité vers 334 le tyran Aristonicos, favorable aux Perses. Celui-ci est cependant fait prisonnier l'année suivante à Chios et Méthymne se rallie au roi de Macédoine.

Liste des tyrans de Méthymne[modifier | modifier le code]

Période chrétienne[modifier | modifier le code]

En tant que cité chrétienne, Méthymne fut ensuite le siège d'un évêché.

Une forteresse y fut construite vers le XIIIe siècle pour assurer sa défense, aussi bien contre les « Francs » que contre les Turcs.

Personnages attachés à la cité[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Méthymne est la patrie de :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (el) (en) « Résultats du recensement de la population en 2001 », 793 ko [PDF]
  2. recensement 2011, ministre de l'intérieur
  3. http://www.kedke.gr/uploads2010/FEKB129211082010_kallikratis.pdf
  4. monnaies en provenance de Méthimne