Méthode de Boucherot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La méthode de Boucherot permet, en régime sinusoïdal de tension et de courant, de calculer la puissance totale consommée par une installation électrique comportant plusieurs dipôles électriques de facteur de puissance divers, ainsi que l'intensité totale appelée.

Cette méthode mise au point par Paul Boucherot, permet de faire des calculs selon un formalisme de type vectoriel sans utiliser la représentation de Fresnel trop lourde lorsque l'on est en présence de nombreux dipôles.

Démarche générale[modifier | modifier le code]

Dans le cadre d'une étude d'une installation, il faut calculer :

  • La puissance totale consommée : c’est ce que l’on paie.
  • L'intensité absorbée: pour le dimensionnement des câbles, disjoncteurs, sectionneur, … et choix de l’abonnement.
  • Le facteur de puissance global lorsque c'est utile (installations alimentées en haute tension, généralement industrielles).
  • La valeur des condensateurs s'il y a lieu d'améliorer le facteur de puissance.

Théorème de Boucherot[modifier | modifier le code]

Théorème —  Si un circuit contient n composants absorbant chacun une puissance active Pi et une puissance réactive Qi alors les puissances totales du circuit vérifient :

\mathrm{P_T} = \sum_{i=1}^n \mathrm{P}_i ;
\mathrm{Q_T} = \sum_{i=1}^n \mathrm{Q}_i.

Notons que cela ne concerne pas les puissances apparentes Si : on a

\mathrm{S_T} = \sqrt{\mathrm{P_T}^2 + \mathrm{Q_T}^2}

Notons aussi qu'en présence de puissance déformante, Si devient

\mathrm{S_T} = \sqrt{\mathrm{P_T}^2 + \mathrm{Q_T}^2+ \mathrm{D_T}^2}

mais

\mathrm{D_T} \neq \sum_{i=1}^n \mathrm{D}_i.

mais

\mathrm{S_T} \neq \sum_{i=1}^n \mathrm{S}_i.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Articles connexes[modifier | modifier le code]