Méthode McKenzie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La méthode McKenzie (aussi appelée MDT pour l'anglais : Mechanical Diagnosis and Therapy) est une méthode complète de soins utilisée dans les thérapies physiques.

Le kinésithérapeute néo-zélandais Robin McKenzie a développé cette méthode dans les années 1950[1],[2]. Il lance le concept en 1981 sous le nom de « MDT », un système englobant l'évaluation, le diagnostic et le traitement de la colonne vertébrale et des membres.

La méthode MDT ne catégorise pas les symptômes sur des bases anatomiques, mais les classe en sous-groupe selon la présentation clinique des patients.

Cette méthode est maintenant enseignée dans le monde entier.

Méthode[modifier | modifier le code]

La méthode McKenzie utilise prioritairement l'auto-traitement, et minimise les manipulations de la part du kinésithérapeute, celui-ci n'intervenant manuellement que si le programme d'auto-traitement n'a pas été totalement efficace.

M. McKenzie affirme que l'auto-traitement est le le meilleur moyen de traiter une douleur lombaire ou cervicale durablement.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Robin McKenzie et Stephen May, Cervical and Thoracic Spine: Mechanical Diagnosis and Therapy, Orthopedic Physical Therapy Products,‎ 2006 (ISBN 978-0-9583647-7-5)
  2. (en) Robin A. McKenzie et Stephen May, The lumbar spine mechanical diagnosis & therapy, Waikanae, Spinal Publications New Zealand,‎ 2003 (ISBN 978-0-9583647-5-1)