Métarécit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un métarécit est un récit qui est commun à tous. Le terme fait référence, en théorie critique et particulièrement postmoderniste, à l'explication compréhensive. Il s'agit d'un récit au sujet des récits entourant des significations, expériences et connaissances historiques, qui offre une légitimité à la société grâce à complétude anticipée d'une idée maîtresse[1],[2],[3].

Le terme a surtout été amené par Jean-François Lyotard en 1979, en clamant que le postmodernisme est précisément caractérisé par une manque de confiance envers les grands récits — comme le Progrès, les Lumières, l'Émancipation et le Marxisme — qui ont essentiellement constitué la modernité[4].

Sources[modifier | modifier le code]

  1. J. Childers/G. Hentzi eds., The Columbia Dictionary of Modern Literary and Cultural Criticism (1995) p. 186.
  2. R. Appignanesi/C. Garratt, Postmodernism for Beginners (1995) p. 102-103.
  3. Jean-François Lyotard, The Postmodern Explained to Children (1992) p. 29.
  4. Childers p. 166-167.