Métabolisme des glucides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le métabolisme des glucides est l'ensemble des divers processus biochimiques responsables de la formation, la dégradation et de l'interconversion des glucides chez les organismes vivants.

Le glucide le plus important est le glucose, un sucre simple (ose) qui est métabolisé par presque tous les organismes connus. Le glucose et d'autres glucides font partie d'une grande variété de voies métaboliques présentes chez toutes les espèces : les plantes synthétisent par photosynthèse des glucides (amidon) à partir des gaz atmosphériques, elles peuvent alors être consommées par d'autres organismes et être employées comme carburant pour la respiration cellulaire. L'oxydation d'un gramme de glucide rapporte approximativement 4 kcal d'énergie.

L'énergie obtenue à partir du métabolisme des glucides est habituellement stockée sous forme d'adénosine triphosphate (ATP). Les organismes capables de respiration aérobie métabolisent du glucose et de l'oxygène pour libérer de l'énergie (avec de l'eau et du dioxyde de carbone comme sous-produits).

Les glucides constituent une réserve d'énergie supérieure pour les organismes car ils sont beaucoup plus simples à métaboliser que les lipides ou les protéines.

Chez les animaux (dont l'homme), tous les glucides sont livrés aux cellules sous forme de glucose. Les glucides sont généralement stockés en tant que longs polymères de molécules de glucose avec des liaisons osidiques pour le soutien structural (par exemple chitine, cellulose) ou le stockage d'énergie (par exemple glycogène, amidon). Cependant, l'affinité forte des glucides pour l'eau rend le stockage de grandes quantités de glucides inefficace en raison du grand poids moléculaire des complexes glucidiques.

Chez certains organismes, les glucides excédentaires sont dégradés par catabolisme pour former l'Acétyl-coenzyme A, et commencer la synthèse d'acide gras.

Les acides gras, les triglycérides, et d'autres lipides sont généralement utilisés pour le stockage d'énergie à long terme. Le caractère hydrophobe des lipides leur permet un stockage d'énergie plus compact que les glucides hydrophiles.

Dégradation[modifier | modifier le code]

Les glucides sont hydrolysés ou isomérisés en glucose (ou fructose) puis dégradés en pyruvate par la glycolyse, la voie des pentoses phosphates ou, pour les bactéries, la voie d'Entner-Doudoroff. Le pyruvate, est, suivant les conditions, fermenté en lactate ou éthanol. En aérobiose, il est transformé en acétylCoA et oxaloacétate. Enfin, ces derniers rentrent dans le cycle de Krebs qui libère du dioxyde de carbone et de l'eau.

Article connexe[modifier | modifier le code]