Mériem Bouatoura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Meriem Bouattoura
Meriem Bouattoura
Meriem Bouattoura

Surnom Yasmina
Naissance 17 janvier 1938
N'Gaous, Algérie
Décès 8 juin 1960 (à 22 ans)
Constantine, Algérie
Mort au combat
Origine Drapeau de l'Algérie Algérie
Allégeance ALN
Années de service 19561960
Conflits Guerre d'Algérie

Meriem Bouattoura, surnommée Yasmina, née le 17 janvier 1938 à N'Gaous (wilaya de Batna) et morte le 8 juin 1960 à Constantine, est une combattante indépendantiste de la guerre d'Algérie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est issue des Banou Ifren.

Elle travaille comme infirmière à Sétif avec Ziza Massika dans les rangs de l'ALN, puis à Alger[1], faisant partie de l'équipe du docteur Lamine Khene[2].

Elle est frappée à Constantine par un obus de char de l'armée française[3]. Certaines sources indiquent qu'elle a été transportée encore vivante à l'hôpital de cette ville, où elle aurait été achevée par une injection ; selon Fatima Zohra Boudjeriou, elle criait avant de mourir « Vive l’Algérie libre et indépendante, à bas le colonialisme ! »[4]. Selon d'autres sources, elle a été déchiquetée sur place[5].

Elle a été tuée avec son compagnon d'armes Daoudi Slimane dit Hamlaoui[6].

Hommages[modifier | modifier le code]

La maternité de Batna porte son nom[7], ainsi qu'un lycée à Alger (ancien lycée Félix Gautier) et un collège de N'Gaous portent son nom.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilbert Meynier, Mohammed Harbi, Le FLN : Documents et histoire, 1954-1962, le Grand livre du mois, 2004, 898 pages (p. 604) (ISBN 2702895166)
  • (ar) Abdelmalek Bourzam, La Vierge des Aurès et le bourreau : La Martyr Mériem Bouatoura des soins infirmiers dans les montagnes à la guerre des rues des villes du nord, Chaimaa édition, 2011, 158 p[8].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Badra Lahouel, Patriotes algériens : parcours individuels et destin collectif (1954-62), Éditions Oran Dar el Gharb, 2005, p. 196.
  2. Société musulmane et communautés européennes dans l'Algérie du XXe siècle, p. 40.
  3. Le FLN, documents et histoire: 1954-1962, Harbi, p. 604.
  4. Chafik B., Révolution africaine, n° 1358, 9 au 15/3/1990
  5. Fadila Saâdane : itinéraire d’une femme Algérienne combattante
  6. Biographie de Mériem, Saliha Djeffal
  7. [1]
  8. http://www.elkhabar.com/ar/culture/276256.html?print