Ménélik Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ménélik.

Ménélik Ier aurait été le premier roi d’Éthiopie. D'après la légende, il est le fils de la reine de Saba et du roi Salomon. Il serait le fondateur de la dynastie des Salomonides qui, selon une historiographie construite à partir du XIIIe siècle, a régné sur l’Éthiopie jusqu’en 1974.

Kebra Nagast[modifier | modifier le code]

Ces traditions sont détaillées dans le Kebra Nagast, dont la version définitive se situe au XIVe siècle. Ce texte se dit la traduction d’un original copte retrouvé avant 325 dans les trésors de Sainte-Sophie de Constantinople, reprenant les récits de l’Ancien Testament, enrichis d’une longue histoire établissant comment la domination d’une moitié de l’univers a été promise aux rois d’Éthiopie descendants de Salomon.

La reine de Saba est selon ce livre Makeda, souveraine du Tigré, dont les émissaires voyagent et commercent jusqu’à l’Égypte et l’Inde. L’un d’eux lui ayant décrit les fastes de la cour de Salomon et la sagesse du roi, elle décide de s’y rendre, chargée de présents. Reçue avec honneur par Salomon, elle est cependant victime d’une ruse de celui-ci qui parvient à la posséder. Pendant le voyage du retour, elle met au monde Ebna-Hakim. Élevé en Éthiopie, le jeune homme se rend plus tard à Jérusalem pour y recevoir de son père un empire qui va « du fleuve d’Égypte jusqu’à l’Occident, du sud du Shewa jusqu’à l’Inde orientale ». Puis Salomon le renvoie avec vingt lévites, fils des grands d’Israël. En partant Ebna-Hakim et ses compagnons ravissent l’Arche d’alliance et parviennent à traverser l’Égypte et la mer Rouge, pour débarquer à Bour et gagner la cité de Makeda, où l’Arche est déposée. Les lévites établissent dans le royaume la religion et les lois d’Israël. Le récit rapporte les premières guerres engagées par Ebna-Hakim (Ménélik Ier) qui mènent à l’extension progressive du royaume.

Références[modifier | modifier le code]