Mémorial de Neuve-Chapelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mémorial indien de Neuve-Chapelle
Présentation
Architecte
Construction
1927
Géographie
Pays
Région
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le Mémorial de Neuve-Chapelle honore la mémoire des soldats indiens morts en France pendant la Première Guerre mondiale, et particulièrement pendant la bataille de Neuve-Chapelle[1] Il est situé sur le territoire de la commune de Richebourg dans le département du (Pas-de-Calais).

Historique[modifier | modifier le code]

Le monument est inauguré le , au lieu-dit La Bombe[2], en présence du maréchal Foch, de Sir Claud Jacob (en), général anglais, du secrétaire d'état pour l'Inde, Sir Frederick Edwin Smith, comte de Birkenhead, et de Léon Perrier, ministre des Colonies.

En 2010, le 19 juillet, l'héritier de la couronne d'Angleterre, le Prince de Galles s'est recueilli au mémorial indien de Neuve-Chapelle.

Le 11 avril 2015, le premier ministre Indien Narendra Modi s'est recueilli au mémorial[3]. Il a rendu hommage aux 10000 soldats indiens morts durant la Première Guerre mondiale. Cette visite fait de lui le premier et seul premier ministre indien à s'être déplacé au memorial de Neuve-Chapelle[4].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il se présente sous l'aspect d'un forum circulaire, avec deux cénotaphes diamétralement opposés, et coiffés du lotus impérial. Ces deux dômes sont reliés par deux murs en demi-cercle. Le premier, ajouré en quadrillage, au centre duquel est placé un "podium"[5] surplombé d'une colonne de 16 mètres de haut, d'où culminent le lotus impérial, la couronne impériale et l'Étoile d'Inde. Au pied de cette colonne se trouvent deux tigres, symbole religieux hindou. Sur le second mur, 4847 noms sont gravés, par ordre alphabétique et par unité combattante.

Au centre du mémorial, la Pierre du souvenir mentionne l'épitaphe: En l'honneur de l'armée de l'Inde qui a combattu en France et en Belgique, 1914-1918, et pour perpétuer le souvenir de ses morts aux tombes inconnues dont les noms sont ici gravés.

En 1964, un panneau de bronze est ajouté en l'honneur des 206 soldats tombés en Allemagne, pendant la Seconde Guerre mondiale, et dont les tombes ne pouvaient être conservées: A la mémoire de ces hommes qui moururent en captivité et furent enterrés à Zehrensdorf près de Berlin.

Le cimetière militaire portugais de Richebourg se situe à quelques mètres du mémorial indien.


Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. mais aussi La Bassée 1914, Ypres 1914-1915, Givenchy 1914, Aubers, Bazentin, Messines 1914, Gheluvelt et St Julien près d'Ypres, Loos, Bois Delville à Longueval, Armentières 1914, Festubert 1914-1915, Somme, Flers-Courcelette.
  2. En 1915, l'endroit était connu sous le nom de Port-Arthur.
  3. Visite du premier ministre indien, La Voix Du Nord en 2015
  4. (en) « PM pays tribute to Indian soldiers slain in World War I », sur the hindu Business line (consulté le 14 avril 2015)
  5. lequel est gravé INDIA 1914-1918 à l'extérieur, et reprenant les principales batailles à l'intéreur.