Mélitée du bouillon-blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Melitaea trivia

Le Mélitée du bouillon-blanc (Melitaea trivia ou Didymaeformia trivia) est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Nymphalinae et au genre Melitaea.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Melitaea trivia a été nommée par Ignaz Schiffermüller en 1775, mais certaines sources donnent Johann Nepomuk Cosmas Michael Denis et Ignaz Schiffermüller[1],[2].

Synonymes : Didymaeformia trivia, Papilio trivia [Schiffermüller], 1775; Papilio iphigenia Esper, 1782[1].

Après avoir été classée dans les Melitaea elle a été replacée dans les Didymaeformia par Higgins en 1981.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

La Mélitée du bouillon-blanc se nomme en anglais Lesser Spotted Fritillary ou Desert Fritillary et en allemand Braunlicher Scheckenfalter [1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Melitaea trivia catapelia Staudinger, 1886;
  • Melitaea trivia caucasi Verity, 1922;
  • Melitaea trivia chorosana Shchetkin, 1984;
  • Melitaea trivia fascelis (Esper, 1783); dans le sud de l'Europe.
  • Melitaea trivia ignasiti Sagarra, 1926; au Portugal.
  • Melitaea trivia nana Staudinger, 1871;
  • Melitaea trivia nativa Tuzov, 2000;
  • Melitaea trivia petri Shchetkin, 1984;
  • Melitaea trivia singularia Korshunov, 1995;
  • Melitaea trivia uvarovi Gorbunov, 1995[1].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un papillon orange à cuivré ornementé de marron à bordure marron marquée de chevrons orange puis en lignes de taches marron et une plage basale marron aux postérieures.

Le revers des antérieures est orange avec quelques marques marron et quelques damiers blancs à l'apex, celui des postérieures est à damiers jaune clair et damiers orange organisées en lignes.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il hiverne à l'état de jeune chenille dans une toile de soie.

Il vole en une deux générations en avril mai puis juin à août[3].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des Verbascum : Verbascum delphicum, Verbascum densiflorum, Verbascum longiflorum, Verbascum speciosum et surtout Verbascum thapsus[1],[3].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent dans le sud de l'Europe, au Moyen-Orient (Turquie, Iran), le sud de la Russie, le Kazakhstan et l'ouest de l’Asie (nord du Pakistan et de l'Inde)[1],[3].

En Europe il est présent dans le sud de l'Espagne et de l'Italie et en Slovénie, Slovaquie, Roumanie, Grèce[3].

Biotope[modifier | modifier le code]

La Mélitée du bouillon blanc réside dans les lieux herbus fleuris, lisières, rives de cours d'eau, bords de chemins[4].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f funet
  2. moths and butterflies of Europe and North Africa
  3. a, b, c et d Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, Tom Tolman, Richard Lewington, ISBN 978-2-603-01649-7
  4. butterflies of Bulgaria

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, Tom Tolman, Richard Lewington, ISBN 978-2-603-01649-7.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :