Mélitée andalouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Andalouse

Melitaea aetherie

La Mélitée andalouse (Melitaea aetherie ou Cinclidia aetherie) est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Nymphalinae et au genre Melitaea qui a été déplacée dans le genre Cinclidia.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Melitaea aetherie a été nommée par Jakob Hübner en 1826.

Synonymes : Cinclidia aetherie ; Higgins, 1981[1].

Après avoir été classée dans les Melitaea elle a été replacée dans les Cinclidia par Higgins en 1981.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

La Mélitée andalouse se nomme en anglais Aetherie Fritillary et en espagnol Doncella gaditana [1].

Sous-espèce[modifier | modifier le code]

  • Melitaea aetherie algirica Rühl, 1892; présente au Maroc, en Algérie et dans l'ouest de la Tunisie dans le Moyen-Atlas[1].
  • Melitaea aetherie delacrei ssp. nova[2].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un papillon au-dessus orange bordé d'une bande marron ornée de chevrons orange. Les autres ornementations marron sont plus ou moins importantes, de quelques lignes fines à plusieurs lignes de damiers.

Le revers est plus clair, orange pour les antérieures, à damiers jaune clair et damiers orange organisés en lignes aux postérieures avec une bande postdiscale marqué de taches rondes rouge cuivre.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Elle hiverne à l'état de jeune chenille.

Elle vole en une génération en avril mai en Espagne et au Portugal, plus tard entre mai et juillet selon l'altitude en Afrique du Nord. Il y aurait deux générations en Sicile[3].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des Centaurea dont Centaurea calciprata, Centaurea caratracensis, Centaurea cardunculus[1],[3].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

La Mélitée andalouse est présente en Afrique du Nord, et en Europe uniquement dans le sud de l'Espagne et du Portugal dans l'Algarve et en Sicile[1],[3].

En Afrique du Nord Melitaea aetherie algirica réside au Maroc dans le Moyen-Atlas, en Algérie dans les Aurès et en Tunisie. Melitaea aetherie delacrei ssp. nova n’habite que les pâturages humides du versant Nord du Toubkal[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

La Mélitée andalouse réside dans les prairies humides fleuries et les forêts claires.

Protection[modifier | modifier le code]

Au Maroc Melitaea aetherie algirica est en danger et Melitaea aetherie delacrei ssp. nova y est vulnérable[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e funet
  2. a, b et c Parc Naturel d'Ifrane
  3. a, b et c Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ 1997 (ISBN 978-2-603-01649-7)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ 1997 (ISBN 978-2-603-01649-7).